Skip to main content

Booster son profil grâce aux langues étrangères.

Booster son profil grâce aux langues étrangères.
Untitled Document La globalisation aidant, les globe-trotters et autres polyglottes ont une cote qui grimpe en flèche auprès des recruteurs. Car même quand elle n'est pas utile au quotidien, la maîtrise d'une ou de plusieurs langues étrangères s'impose dans de nombreux secteurs d'activité. Un atout que vous pouvez booster avec un peu de voyages et de pratique, même si vous parlez anglais comme une vache espagnole…

L'anglais, indispensable mais pas suffisant.

Dans le monde de l'entreprise, l'anglais impose de plus en plus sa loi. Une enquête réalisée fin 2007 montre que près du tiers des salariés d'entreprises françaises de plus de 20 personnes utilisent une langue étrangère dans le cadre de leur travail et qu'il s'agit de l'anglais dans 89% des cas. La langue de Shakespeare est donc incontournable, mais à moins d'être bilingue, speaking English n'est plus un atout suffisant pour se distinguer.

Sortir du lot en annonçant la couleur sur son CV.

Pour accrocher l'œil du recruteur, la mention " bilingue " ou " trilingue " fait des merveilles sur un CV, à condition qu'elle soit bien mise en valeur. Si vous possédez ce talent, annoncez-le d'emblée dans le titre : " Assistant de direction trilingue " ou " Chef de projet bilingue ". Quand vous savez que les langues ne sont pas requises pour le job que vous convoitez, soulignez quand même le fait que vous les maîtrisez, dans une rubrique dédiée du CV. Car à valeur de diplômes et d'expérience identique, les langues feront la différence ; de plus, elles témoignent de votre ouverture d'esprit.

Bon à savoir :
A défaut de bilinguisme, n'hésitez pas à souligner dans votre CV les voyages que vous avez faits à l'étranger. Evidemment pas un week-end à Londres ou une semaine de camping dans la Forêt Noire, mais un ou plusieurs étés aux Etats-Unis par exemple, en particulier dans un cadre social ou professionnel (stage, séjour linguistique), peuvent séduire et inciter le recruteur à vous en parler. Et s'il ne le mentionne pas, c'est à vous d'en prendre l'initiative.

Des tests pour évaluer votre niveau.

Aucun séjour ou stage étranger à mettre en avant ? Vous pouvez tout de même valoriser votre maîtrise d'une langue grâce à des examens spécifiques. Pour l'anglais, le plus courant est le TOEFL (Test of English as a Foreign Language), un outil d'évaluation reconnu à l'échelle internationale.
Quoi qu'il en soit, ne mentionnez sur votre CV que ce dont vous êtes réellement capable - " lu, parlé, écrit ", " courant ", " bilingue " - car le recruteur peut aisément vérifier votre niveau.

Que faire pour s'améliorer ?

Et si même un modeste " Hello, how are you? " vous laisse sans voix, prenez les choses en main. Dans votre entreprise, vous pouvez faire jouer le DIF (Droit à la formation, pour 20 heures par an) en faveur des langues : de nombreuses solutions sont proposées et il est simple d'en trouver une qui s'adapte à votre rythme de travail. La formation peut même se faire à distance, via Internet.
Pour aller plus loin, vous pouvez négocier un stage linguistique à l'étranger ou faire la demande pour un CIF (Congé individuel de formation). Pouvant durer jusqu'à un an, ce dernier est accessible à tous les salariés, sous la seule condition d'ancienneté, soit 24 mois consécutifs ou non en tant que salarié, dont 12 mois dans l'entreprise.

Profitez de vos congés pour vous dépayser.

Vous pouvez aussi mettre vos vacances à profit pour vous remettre à niveau. Beaucoup d'écoles donnent en effet des cours de langue pendant l'été ou les congés scolaires. Mais les experts en ressources humaines sont unanimes : rien ne vaut l'immersion totale à travers un séjour linguistique conçu pour les professionnels, pour une durée minimale de deux ou trois semaines. Pour plus de renseignements, consultez l'Unosel (Union nationale des organisations de séjours éducatifs, linguistiques et des écoles de langues).

Sachant qu'un tiers des Français ne parle aucune langue étrangère et deux tiers aucune langue couramment, il est clair que la maîtrise d'une ou plusieurs langues vous procure un avantage concurrentiel sur le marché du travail. Faites donc des langues une de vos priorités et incluez leur apprentissage dans votre plan de carrière. Qui sait, vous pourrez peut-être un jour reprendre la célèbre phrase de Charles Quint à votre compte : " Je parle espagnol à Dieu, italien aux femmes, français aux hommes et allemand à mon cheval " !


Consultez les formations de perfectionnement aux langues étrangères sur le portail formation de Monster.fr