Skip to main content

Chercher votre prochain job depuis le bureau

Chercher votre prochain job depuis le bureau
Untitled Document

Vous pensez qu’il est déjà suffisamment difficile de répondre aux exigences de votre patron et à ses interminables ‘to-do’ listes pour en plus envisager de rechercher un nouveau job depuis votre lieu de travail ? C'est pourtant possible, si vous suivez ces quelques conseils…

Refusez la culpabilité : Il est fini le temps où l’on travaillait toute sa vie durant pour la même entreprise, avec, au bout du parcours, un joli cadeau pour sa retraite.  
La recherche d’emploi fait désormais partie intégrante de nos vies. Votre patron ou vos collègues font d’ailleurs probablement la même chose de leur côté, donc ne pensez pas que vous manquez de loyauté envers quiconque en cherchant mieux ailleurs.
Souvenez-vous qu’un nouveau job vous donnera le plus souvent un meilleur niveau de vie et vous aidera à gravir de nouvelles étapes dans votre carrière.
A chaque pause déjeuner, pensez donc à jetter un oeil aux sites d'emploi sur internet et à sauvegarder vos recherches, de sorte à recevoir automatiquement les offres qui peuvent vous convenir. La recherche d'offre BETA proposée depuis peu par Monster saura vous faire gagner du temps en identifiant plus rapidement que jamais les offres d’emploi qui correspondent vraiment à votre profil.

Planifiez : De nombreux recruteurs comprennent que le fait d'être actuellement en poste ne facilite pas vos disponibilités et feront probablement en sorte de vous proposer un rendez-vous tôt le matin ou en toute fin d’après-midi, histoire de minimiser les interférences avec vos responsabilités actuelles. Si l'un d'entre eux insiste pour vous voir pendant vos horaires de travail, demandez-vous si vous souhaitez vraiment travailler avec quelqun d’aussi inflexible.  

Prenez le temps de respirer : Dans un monde idéal, vous poseriez un jour de congés pour regrouper plusieurs entretiens sur une seule journée, et un autre pour vous y préparer, physiquement et mentalement.  Vous n’auriez d'ailleurs même pas besoin d’inventer une excuse 'bidon' auprès de vos collègues.
Mais dans le monde réel, vous filerez à l’anglaise durant votre pause déjeuner en espérant que votre patron ne trouve pas trop étrange le fait que vous vous rendiez aussi souvent chez votre dentiste.  Pour faire retomber la pression, prenez au moins le temps de repérer le lieu de votre entretien et de calculer le temps nécessaire pour vous y rendre. Si vous craignez de devoir courir pour arriver à l’heure, préférez, pour une fois, le taxi au métro. Cela vous évitera d’arriver en retard, en sueur, et essoufflé(e).   

Ayez vos propres cartes de visite : Si votre patron est du genre ‘tendu’, à l'affût de vos conversations téléphoniques ou de vos allers et venues, et que la simple idée d'un appel au bureau de la part d'un recruteur vous donne des sueurs froides, faites imprimer des cartes de visite personnelles pour éviter tout risque d'un contact téléphonique sur le poste du bureau. Doivent y figurer : votre numéro de mobile, votre adresse email personnelle ainsi que vos liens Linked-In ou Viadeo.
Point de vue mise en page, restez sobres, et notes de musique, fleurs et autres dauphins, même si c’est votre passion…

Excellez dans votre travail : Si vous travaillez efficacement et que vous acceptez de jouer le jeu des heures supplémentaires quand la charge de travail le nécessite, qui vous en voudra de prendre une heure pour vous, par ci par là ? N’hésitez pas à déléguer ce qui peut l’être, sans perdre de vue le dossier en question pour autant. Votre patron ne pourra que reconnaître votre implication et votre professionnalisme quand vous lui annoncerez votre depart, et vous proposera même, qui sait, de vous recommander.