Skip to main content

5 signes montrant que vous n'êtes pas fait pour être manager

5 signes montrant que vous n'êtes pas fait pour être manager

5 signes montrant que vous n'êtes pas fait pour être manager

De nombreux travailleurs voient à tort une promotion vers un poste de manager comme une récompense ou une reconnaissance que l'on obtient après de longues années de services et la connaissance de tous les aspects de son travail ou de tous les outils de l’entreprise. Mais le management est une compétence à part entière, qui n'a absolument rien à voir avec votre capacité à pouvoir vous occuper de nombreuses tâches différentes ou à maitriser les outils professionnels mieux que les autres. Certaines personnes ont des aptitudes naturelles pour ce type de responsabilité, mais cela demande généralement du travail et de la pratique comme toute autre compétence.

Il n'y a aucune honte à admettre que vous ne vous sentiriez pas à l'aise dans ce poste ou que vous ne voulez tout simplement pas assumer cette responsabilité. Cela vous épargnera, non seulement à vous, mais aussi à vos collègues et à votre entreprise, une perte de temps et bien des soucis. Voici quelques signes qui montrent que le management n'est pas votre tasse de thé.

Vous êtes faible de caractère

Un manager doit savoir prendre des décisions difficiles. Si vous n'aimez pas contrarier les autres personnes, cela ne pourrait pas vous correspondre. Edwin Jansen, directeur général chez Hirefly, explique que ce qui fait briller une personne dans une position de service, en s'efforçant de satisfaire tout le monde, peut être un défaut dans un poste de direction. Si une personne de ce genre est promue, elle aura souvent du mal à définir les priorités, à prendre des décisions difficiles et à se rendre compte qu'elle ne pourra pas contenter tout le monde.

Vous avez besoin d'avoir quelqu'un derrière vous

Un manager fait des commentaires sur le travail des autres et supervise, et non l'inverse. Si vous ne pouvez pas travailler de manière autonome et que vous avez constamment besoin de l'aval ou du soutien d'un supérieur dans votre travail, vous n'êtes pas prêt à vous gérer vous-même et encore moins à gérer les autres.

Vous êtes inflexible

Si vous êtes incapable de vous adapter aux circonstances et de trouver rapidement des solutions et des arrangements, un poste de manager vous stressera bien plus que ce que vous ne croyez. Les serveurs informatiques tombent en panne, les clients sont hésitants et les employés prennent des congés de maladie.

Ces imprévus ainsi que de nombreuses autres variables pourront vous empêcher de planifier votre journée ou un projet aussi précisément que ce que vous auriez voulu. Un manager efficace doit pouvoir évaluer la situation et s'adapter en conséquence. explique Dave Popple, psychologue d'entreprise et président de Corporate Insights. Une personne qui refuse de s'adapter ne s'en sortira pas.

Vous n'êtes pas capable de cacher vos émotions

Un jour, vous devrez virer un employé que vous détestez. Sourire ou montrer des signes extérieurs de satisfaction lors de cette réunion de remerciements serait inapproprié. Dans le cas contraire où un employé que vous adorez sera renvoyé, ne manifestez pas de signes de tristesse trop extrêmes comme des larmes, et ne critiquez ni la décision ni l’environnement professionnel dans lequel vous évoluez. Entre ces deux extrêmes, de nombreuses autres situations embarrassantes vous demanderont de garder votre calme et de rester impassible. Si vous ne pouvez pas faire cela, vous ne pourrez pas devenir un bon manager.

Vous ne pouvez pas vous empêcher de tout contrôler

Les bons managers aident leurs employés à réussir dans leur carrière en leur donnant toutes les compétences et formations nécessaires pour faire leur travail, puis se retirent pour les laisser gérer eux-mêmes leurs tâches. Ils sont comme des parents devant un spectacle de leurs enfants, débordant de fierté tandis que leur progéniture récolte la gloire sur scène.

Au contraire, les mauvais managers se frustrent vite quand quelque chose n’est pas fait à leur façon et font le travail de leurs employés à leur place. Ils microgèrent. Ils ne délèguent pas de tâches. Ils prennent beaucoup trop de responsabilités, car ils ne parviennent pas à lâcher prise. Ils n'ont pas de vue d'ensemble car ils veulent s'assurer que tout soit fait à leur façon.

Elane Cafasso, coach exécutive chez Enerpace, vous conseille de vous poser la question suivante : « Est-ce que je peux laisser les autres remplir les objectifs de l'équipe à LEUR manière ou faut-il que je contrôle absolument tout en cours de route ? » Si vous pensez être un obsédé du contrôle, c'est bien. Mais sachez que ce trait de caractère n'est pas compatible avec un poste de manager.


Back to top