JO de Paris 2024 : c’est déjà le moment de candidater

JO de Paris 2024 : c’est déjà le moment de candidater

JO de Paris 2024 : c’est déjà le moment de candidater

Les amateurs de sports commencent déjà à parler des Jeux de Tokyo 2020 qui débutent cet été. Mais dans l'Hexagone, l’équipe de Paris 2024 planche déjà sur l’événement international, notamment en matière de recrutements.

 

Un rétro planning pour des recrutements massifs

Rome ne s’est pas construite en un jour. Et ce sera la même chose pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. Pour anticiper les besoins de main d’œuvre autour de la manifestation sportive, le comité « a diligenté une étude pour établir une cartographie des emplois directement mobilisés » explique Marie Barsacq, Directrice exécutive impact et héritage. Pour les candidats potentiels, « les Jeux représentent une opportunité de lancer leur carrière, revenir à l’emploi ou renforcer leur parcours professionnel ». Et pour avoir une visibilité précise des besoins, le document distingue trois secteurs d’activité majeurs : la construction, l’organisation et l’événementiel, il comptabilise également les emplois demandés et détermine les phases de recrutement. Au total, le comité chiffre à 150 000 le nombre d’emplois directs crées entre 2018 et 2024.

 

Des jobs dans la construction, l’organisation et le tourisme

D’ici 2024, trois secteurs phares seront mobilisés dans le cadre des Jeux. La construction des sites olympiques et paralympiques constitue la priorité actuelle avec 11 700 postes et un pic de 7 800 emplois en 2022. Les besoins se focalisent sur les métiers du gros œuvre (2 300 emplois) et du second œuvre (3 100 emplois), les métiers de la gestion d’entreprise (1 700 emplois) ou encore les métiers de la conduite et de l’encadrement de chantiers du BTP (1 500 emplois). Le second secteur est l’organisation des Jeux avec 78 300 postes dont 10 100 dans les métiers de la restauration spécifique à l’organisation des Jeux, 6 900 postes dans le transport et la logistique, 6 800 postes autour des métiers de la communication, du marketing et de l’évènementiel et 5 000 emplois dans le secteur de la propreté et de la gestion des déchets.  Pour finir, le tourisme avec un pic recrutement en 2024 pour 60 000 postes qui concernent notamment les métiers de la cuisine et de la restauration (13 400 emplois), les métiers du service de salle (11 700 emplois), les métiers des transports et de la logistique (8 000) ou encore les métiers de l’accueil et de la réception (6 700 emplois).

 

Jobs dating sportifs

Ce plan d’action permet à Paris 2024 d’anticiper et «  de travailler de façon concrète notamment avec la région Ile-de-France dans le but de mobiliser des parcours de formation liés aux fiches métiers de notre cartographie. Nous travaillons aussi avec Pôle emploi pour accompagner les entreprises qui recherchent ces profils ». Paris 2024 a également lancé des Job dating sportifs qui permettent de montrer que le sport est un levier d’insertion. « Le but est de considérer le sport comme révélateur de savoir-être pour les candidats avec un CV moins étoffé ou mal à l’aise avec des techniques de recrutements classiques. Grâce au sport, ils peuvent se faire connaître et démontrer des qualités de leadership ou d’entraide ». Pas question de mettre les personnes en situation de handicap de côté. « Nous avons une politique très volontariste sur le sujet. Nous travaillons aussi avec les acteurs de l’insertion qui sont nos intermédiaires de cet écosystème. Cela nous permet d’identifier des profils en situation de handicap et de nous faire connaître en tant qu’entreprise inclusive ». Les Jeux sont aussi ouverts aux profils les moins qualifiés. « Nous avons un leitmotiv : attirer les profils éloignés de l’emploi. Pour ces personnes, cet événement représente une opportunité d’emploi mais aussi une chance de développer des compétences nécessaires pour trouver un emploi post Jeux ».

 

Le gros plus de l’investissement associatif

Le comité d’organisation de Paris 2024 recrute également. L’une des particularités du recrutement à Paris 2024 repose sur les valeurs portées par les candidats. « Nous recevons beaucoup de candidatures et au-delà des expériences professionnelles, nous sommes aussi attentifs à l’investissement associatif, caritatif ou le parcours sportif du candidat. A compétences égales, le savoir-être peut vraiment faire la différence » souligne pour Clémentine Ducrocq, Responsable ressources humaines. Et quid de tous ces CDI après la clôture de l’événement ? « Tous les contrats se finiront à la fin des Jeux. Mais un accompagnement sera mis en place pour tous les collaborateurs, pour soutenir leur repositionnement sur le marché du travail et valoriser l’expérience extraordinaire qu’ils auront vécue. »

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Suivez les dernières actualités sur les stratégies de recherche d’emploi