Comment attirer les recruteurs via votre présence online ?

Qu’il s’agisse de poster son CV sur Monster.fr ou établir un profil via un réseau professionnel, l’identité digitale est un outil indispensable pour se faire connaitre auprès des recruteurs. A condition de bien s’y prendre.

 

Veiller à sa e-réputation

Comment véhiculer au mieux son image, son expérience et donner à une entreprise envie de rencontrer une personne à la recherche de nouvelles opportunités ? Via internet. Mais attention, la surpuissance du digital doit pousser le candidat à entamer « une réflexion pour déterminer la façon dont il veut être visible » souligne Antoine Lecoq, Managing Director chez PageGroup. Cela commence par rechercher les informations qui circulent sur le candidat car le web, dans toute sa puissance, archive tout. Taper son nom dans la barre du moteur de recherche permet, si nécessaire d’entreprendre un dépoussiérage digital. « Il faut être conscient que la majorité des entreprises peuvent aller sur internet pour examiner la e-réputation du candidat. Elles peuvent retrouver des vieux CV, des verbatim écrits sur des forums ou des photos personnelles, sujettes à interprétation et qui peuvent l’exposer de façon négative ».

 

Les informations nécessaires

Une fois sa e-réputation intacte, il faut optimiser son profil en prenant soin de « l’intitulé de poste, un outil de recherche majeur du recruteur. Si le titre du poste n’est pas courant ou s’il est propre à une entreprise, il faut le traduire en des termes plus génériques. Le candidat va également lister ses soft skills et ses hard skills de façon précise. Ne négligez pas les recommandations surtout si elles viennent des acteurs de votre secteur d’activité, elles équivalent à la prise de références du recruteur. Toutes ces informations sont des mots clés qui parlent à l’entreprise, elles vont aider à identifier un candidat plus aisément » explique Antoine Lecoq. Au-delà de la configuration du profil, c’est l’image créée par le candidat qui le rend aussi attractif quand il suit les bonnes personnes et diffuse certains contenus. « Si l’activité online permet l’économie d’envois de CV, elle génère aussi  des opportunités car le candidat peut être repéré par des sociétés qui ne publient pas d’offres ».

 

Une aubaine pour les profils juniors

Poster son CV en ligne est devenu indispensable pour se faire identifier rapidement et facilement par les recruteurs. « Sur le marché très dynamique des cadres, le seul entretien d’un profil online peut suffire à attirer l’œil. Pour un jeune diplômé, c’est l’occasion de se faire connaitre. Il peut parler de ses centres d’intérêt, poster des contenus liés au secteur, suivre certains professionnels. Tout cela le rend visible, souligne la cohérence de son profil et permet d’identifier une personne motivée. Cet engagement est très utile car le souci majeur de l’entreprise, au-delà des compétences recherchées et de l’expérience, c’est de mesurer l’engagement du candidat ». Proactif, il peut même décider de contacter les recruteurs pour parler motivation, les collaborateurs pour obtenir des informations et repérer ainsi les parcours professionnel de l’entreprise.

 

Vigilance sur les réseaux sociaux

Si un candidat possède un compte Twitter ou Facebook, attention à manipuler ces outils avec prudence. « Ce sont des réseaux très exposants, bien plus qu’un profil professionnel classique. Dans certains secteurs, cela peut être valorisant  si on les utilise comme un compte professionnel ». Le candidat fait alors figure d’influencer dans sa sphère d’activité lorsqu’il partage son expertise, des avis précis et fait évoluer la réflexion. Il faut cependant être conscient que « certaines entreprises n’ont pas forcément envie de recruter une personne clivante avec des positions tranchées sur des sujets sensibles comme la politique ou la religion par exemple » conclut Antoine Lecoq.   

 

Vous souhaitez en savoir plus ? Lisez nos conseils carrières