Adopter la bonne attitude en entretien de recrutement

Adopter la bonne attitude en entretien de recrutement
  • La première impression est la bonne
    • Arriver dans des conditions idéales
    • Savoir se présenter

 

  • L'attitude durant l'entretien
    • Un mot d'ordre : positiver
    • Établir un climat de confiance mutuelle

 

  • Analyse de la situation et techniques
    • Savoir écouter
    • Se synchroniser

 

  • La communication non verbale durant un entretien
    • Ouvrir une ligne de communication
    • Comment gérer son stress

Pour activer la compatibilité avec le lecteur d'écran, appuyez sur Ctrl+Alt+Z Pour connaître les raccourcis clavier, appuyez sur Ctrl+barre oblique

La première impression est la bonne

Arriver dans des conditions idéales

Lors de votre entretien d'embauche, vous serez face à un employeur potentiel qui ne vous connait pas et dont la mission est d'arriver à vous évaluer en très peu de temps. C'est pourquoi vous devez le convaincre grâce à une première impression positive. Si vous êtes enthousiaste et prêt à travailler, votre employeur potentiel vous considérera comme un bon candidat en moins de deux minutes. En incarnant rapidement le futur collaborateur idéal, votre interlocuteur pourra se projeter dans une relation professionnelle avec vous. Adopter une attitude détendue et sereine n'est possible que si vous êtes dans des conditions propices : présentez-vous à l'heure et muni des documents professionnels nécessaires tels que votre CV ou votre lettre de motivation.

La tenue vestimentaire est le deuxième élément à prendre en compte : il s'agit d'un message tacite que vous émettez en entrant dans une pièce. Il est important de vous présenter sous votre meilleur jour, mais aussi de vous assurer que votre apparence reflète bien votre état d'esprit. Un style professionnel efficace est un compromis entre autorité et accessibilité. Faites des essais avant l'entretien jusqu'à ce que vous trouviez la tenue qui convient au poste que vous convoitez, et pas forcément à celui que vous avez déjà. Sachez qu'une tenue non professionnelle ou mal choisie marquera le recruteur. Si elle est adaptée, c'est vous qui vous ferez remarquer.

Savoir se présenter

L'étape suivante consiste à saluer votre interlocuteur par une poignée de main polie et traduisant vos efforts de présentation. Celle-ci doit être ferme, rapide et respectueuse, pas trop brutale, ni trop molle.

Après votre main, vos yeux font également partie intégrante du langage corporel puisque la communication visuelle est l'un des vecteurs les plus importants de la communication non verbale. Prenez conscience du message que vos yeux adressent aux personnes qui vous écoutent : un regard mal contrôlé peut aussi bien transmettre un sentiment de supériorité, une hostilité ou bien une attitude fuyante. Un bon exercice pour établir un contact visuel réussi consiste à relever mentalement la couleur des yeux de votre interlocuteur. Cela améliorera instantanément votre assurance ainsi que vos capacités relationnelles.

Enfin, complétez cette première impression en souriant. C'est un signe d'accessibilité et la façon la plus rapide d'établir un contact chaleureux.

L'attitude durant l'entretien

Un mot d'ordre : positiver

Tout au long de votre entretien, vous devrez adopter une attitude positive et surtout efficace. Par exemple, les comportements avenants, curieux, accueillants ou bien encore engageants font partie de ceux qui attirent les autres. Au contraire, se montrer impatient, arrogant, inquiet ou suspicieux ne fera que les tenir à distance. À tout moment, même si vous êtes découragé ou angoissé par des questions pièges, repassez mentalement à une attitude positive qui se lira immédiatement dans votre langage du corps. En bref, vous pouvez adopter les trois états d'esprit indispensables aux leaders charismatiques : l'enthousiasme, la curiosité et l'humilité.

Établir un climat de confiance mutuelle

Pour susciter la réceptivité de vos interlocuteurs, il n'y a pas de mystère. La clé est d'instaurer un climat de confiance mutuelle. Tout au long de vos échanges avec le recruteur, il faudra appliquer les mêmes règles qu'au moment de votre arrivée : établir le contact visuel et sourire. Adoptez alors une attitude conviviale, sans paraître désinvolte, en suivant ces quelques conseils :

  • Ayez l'air détendu avant tout. Prenez conscience de votre posture et corrigez tout geste nerveux ou crispé.
  • Parlez avec assurance et montrez que vous êtes préparé, notamment sur les questions courantes d'un entretien ou lorsque vous parlez de vous tout en évoquant vos qualités et vos défauts pour le poste.
  • Évitez les réponses fermées qui viendront hacher la discussion.
  • Ne vous braquez pas face à des questions embarrassantes. Souvenez-vous de votre objectif : faire bonne impression pour décrocher le poste. Lorsque la conversation vous met en difficulté, répondez en achevant sur une note positive.
  • Faites parler la personne face à vous en lui posant des questions, de préférence ouvertes. Cela permettra d'entretenir une discussion, montrera votre curiosité et évitera de créer un climat d'interrogatoire à sens unique.
  • Soyez attentif aux mots-clés de la discussion afin de pouvoir les réutiliser dans votre discours. Il en va de même pour les termes importants relevés dans l'offre d'emploi que vous aurez étudiée en détail avant l'entretien.

Analyse de la situation et techniques

Savoir écouter

Certes le recruteur est là pour vous interroger, vous évaluer et vous faire parler, mais vous devez également montrer que vous savez écouter. Une telle attitude vous permettra tout simplement d'appuyer une situation d'échange et de rebondir plus aisément lorsque vous devrez répondre à des questions.

Être attentif est essentiel pour estimer la situation dans laquelle vous vous trouvez, ou même pour analyser votre interlocuteur. Comme le modèle de la Process Communication l'explique à juste titre, chaque individu présente un comportement correspondant à six types de personnalité : Persévérant, Travaillomane, Empathique, Promoteur, Rêveur ou Rebelle. Une observation et une écoute attentive du recruteur vous permettront de cerner son caractère. Lorsque vous l'aurez identifié, vous pourrez alors vous transformer en véritable caméléon de l'entretien d'embauche, autrement dit vous adapter à votre cible. Par exemple, si le recruteur en face de vous est un rêveur, donnez-lui de l'espace et des stimuli pour l'inciter à rêver. S'il s'agit plutôt d'un rebelle, évitez de le contredire et proposez-lui des options et des alternatives.

Se synchroniser

Cette synchronisation entre votre potentiel employeur et vous-même s'applique également à la posture. D'une manière générale, on se sent à l'aise et détendu en présence de ceux qui nous ressemblent. En reproduisant le langage corporel de la personne face à vous, vous établirez un contact immédiat. Il ne s'agit pas de caricaturer, mais de s'adapter consciemment aux gens.

Une autre technique gagnante lors de l'entretien de recrutement consiste à se connecter aux sens de notre interlocuteur. Celui-ci peut être visuel, auditif ou affectif. Dans le premier cas, il se réfèrera à l'aspect des choses et s'exprimera de façon imagée. Les personnes auditives quant à elles rythment leurs gestes en harmonie avec leurs paroles. Enfin, quelqu'un d'affectif parle avant tout de son ressenti, des sensations physiques et d'intuition. Essayez de deviner le sens privilégié de votre potentiel employeur afin de lui parler en des termes qu'il comprendra immédiatement.

La communication non verbale durant un entretien

Ouvrir une ligne de communication

Si vos paroles ne disent pas la même chose que votre corps, votre interlocuteur sera perdu et ne vous écoutera sûrement plus. Posez-vous la question : quels signaux adressez-vous et quelle réponse émotionnelle renvoyez-vous en réponse aux signaux des autres ? Si l'entretien de recrutement est un exercice stressant, il ne faut pas oublier qu'il s'agit avant tout d'une situation d'échange entre deux ou plusieurs personnes. Pour ouvrir une ligne de communication, il faut épouser une attitude non seulement utile, mais aussi ouverte à l'autre. Positionnez votre corps de façon à éliminer toute barrière et à physiquement inclure le recruteur dans la conversation. La posture idéale consiste à tourner son cœur vers la personne que vous rencontrez et à vérifier que rien ne couvre le haut de votre corps (main, bras croisés, bloc-notes, etc.). Faites également attention à ce que vos mains soient visibles ; en langage non verbal, cela montre à l'interlocuteur que vous n'avez rien à cacher.

Comment gérer son stress

Lorsque vous rentrez dans le vif de l'entretien, votre langage non verbal ne cessera de s'exprimer et d'être scruté par votre interlocuteur. Or vos outils de communication non verbale sont la conséquence directe de votre attitude mentale. En entretien, le pire ennemi est le stress. Si la gestion de cet élément perturbateur est propre à chacun, vous ne devez néanmoins pas le laisser vous envahir et affecter votre posture. Une respiration contrôlée et posée est la meilleure façon de gérer son stress. Utilisez des techniques de respiration pour vous relaxer et dépasser votre appréhension à parler en public. Ainsi, votre attitude sera plus calme.

Pour activer la compatibilité avec le lecteur d'écran, appuyez sur Ctrl+Alt+Z Pour connaître les raccourcis clavier, appuyez sur Ctrl+barre oblique

Se comporter en entretien en 10 conseils

De nombreuses astuces vous permettront de marquer des points face à un recruteur. Votre attitude et votre posture sont tout autant porteuses de messages que les mots que vous prononcez. Ne les négligez pas.

Voici comment adopter la bonne attitude en entretien de recrutement :

  • Soignez la première impression en arrivant à l'heure, muni des documents nécessaires et habillé de façon professionnelle.
  • Saluez votre interlocuteur par une poignée de main ferme, rapide et respectueuse.
  • Établissez un contact avec le recruteur grâce à un visage souriant et un contact visuel affirmé.
  • Instaurez un climat de confiance mutuelle en vous montrant convivial et avenant.
  • Écoutez attentivement votre interlocuteur afin de cerner sa personnalité et adaptez votre discours.
  • Synchronisez votre posture avec celle du recruteur.
  • Adoptez une attitude mentale positive que votre corps traduira inconsciemment en communication non verbale.
  • Projetez-vous à nouveau dans cette attitude mentale positive face à des questions pièges.
  • Positionnez-vous dans une situation d'échange en vous tournant vers l'autre.
  • Apprenez à gérer votre stress grâce aux techniques de respiration.

Pour vous assurer de décrocher un entretien d'embauche, découvrez dès maintenant les opportunités d'emploi à pourvoir qui correspondent à votre profil.

Pour activer la compatibilité avec le lecteur d'écran, appuyez sur Ctrl+Alt+Z Pour connaître les raccourcis clavier, appuyez sur Ctrl+barre oblique