Skip to main content

Mettre en avant les bons chiffres dans son CV

Mettre en avant les bons chiffres dans son CV

Les chiffres dans un CV illustrent ce que vous déclarez. Pour retenir l’attention des recruteurs misez sur de vrais chiffres, éloquents, valorisants, bien choisis selon le métier. Les autres, les dopés, les confidentiels, les hors sujet, oubliez–les.

 

On parle chiffres dans un CV et tout de suite c’est l’exemple du CV des commerciaux qui ressort. Normal, « un commercial est là pour faire du chiffre ; en plus de son chiffre d’affaires, un recruteur s’attend à ce qu’il dissocie le récurrent de la conquête pour rapidement le positionner en tant qu’éleveur ou chasseur », rappelle Samuel Lachaud, consultant en recrutement chez Rhésolution. Bien vite cependant on se rend compte que, des fonctions de la supply chain à celles des ressources humaines en passant entre autres par le contrôle de gestion et le marketing, tous les profils peuvent parler chiffres.

Les vrais chiffres

Les chiffres du CV sont là pour illustrer ce que vous déclarez. Ils disent vos résultats, l’étendue de votre champ d’action… Ils vous poussent à la précision, une précision qui contribue à rassurer le recruteur. En théorie. Et seulement si les chiffres sont vrais. Rappelons aux amateurs d’euphémismes que grossir, exagérer, amplifier, gonfler, maquiller ont un synonyme en recrutement : mentir. Libre à vous de saboter votre candidature – vous êtes si nombreux à pratiquer ce sport – nous, nous continuerons à vous rabâcher qu’une fois la confiance du recruteur perdue, votre réputation est faite dans un monde tout petit où tout se sait.

Les chiffres qui vous valorisent

De vrais chiffres, certes, mais qui vous valorisent. Vous n’avez pas pu atteindre vos objectifs pour différentes raisons, dont certaines, conjoncturelles ? Les chiffres auxquels vous pensez sont à double tranchant ? Passez–vous en.

Les chiffres repères par rapport au métier

Un chiffre doit être un repère pour celui qui le lit, il doit parler. "Un commercial qui indique le chiffre d’affaires global de son entreprise doit préciser le pourcentage qu’il a développé lui-même", précise Samuel Lachaud. Vous êtes acheteur ? C’est le volume d’achat qui va intéresser le recruteur. Quand un community manager a intérêt à mentionner la taille de sa communauté sur les différents réseaux sociaux et la périodicité de ses publications, un responsable recrutement peut préciser le taux de transformation (nombre de candidats recrutés par rapport au nombre de candidats reçus en entretien). Les fonctions de marketing digital seront quant à elles bien inspirées de mentionner les KPIs (key performance indicators, indicateurs clés de performance : volumétrie par site Web, nombre de pages vues, etc.). Contextualiser permet d’éviter un écueil : la surcharge de chiffres. Et en les choisissant judicieusement, vous montrez aussi votre esprit d’analyse.

Les chiffres qui positionnent votre employeur

Quand on travaille dans une entreprise qui a pignon sur rue, indiquer son effectif et son chiffre d’affaires importe peu. En revanche, quand le nom de votre ancien ou actuel employeur est peu évocateur, il est utile de les mentionner pour le positionner.

Attention aux données confidentielles

Certains domaines cultivent volontiers le secret, l’informatique et la défense notamment. Si les CV d’informaticiens précisent volontiers le numéro de version d’un système d’exploitation, ils ne mentionnent pas la taille du parc informatique de l’entreprise par exemple. « La probl�matique de la confidentialité est présente dans beaucoup de fonctions, faites donc preuve de discernement dans le choix des informations chiffrées que vous noterez dans votre CV », conclut Samuel Lachaud.

Sophie Girardeau

Lire aussi
Tous nos conseils pour un CV efficace
Comment composer avec les vides d’un CV ?
CV standard, CV spécialisé : le pour, le contre
Les compétences comportementales ont–elles une place dans le CV ?