Ce qu’il faut faire quand vous arrivez dans une nouvelle entreprise

Ce qu’il faut faire quand vous arrivez dans une nouvelle entreprise

La période d’intégration dans une entreprise peut se révéler délicate notamment quand on débute sa vie professionnelle. Comment faire bonne impression et quels sont les écueils à éviter ? Réponse avec Cécile de Galzain, consultante, spécialisée en intégration professionnelle.

Etre sensible à l’image qu’on renvoie 

« Lors du premier jour en entreprise, le nouveau collaborateur n’est pas jugé sur ses compétences mais sur son attitude. Et cette première impression va rester, il faut donc l’anticiper. Cela commence par un dress code qui correspond à celui des personnes croisées lors de vos entretiens. Ensuite, il est important d’avoir un comportement agréable comme avoir le sourire et regarder ses interlocuteurs dans les yeux. Mieux vaut éviter d’arriver avec des revendications ou de mentionner tout de suite vacances et RTT. De plus, cela peut être mal vu de tutoyer d’emblée, attendez plutôt qu’on vous le propose ».

Avoir le sens de l’observation

« Souvent, l’erreur du nouvel arrivant est de vouloir démontrer des choses tout de suite. En réalité, l’entreprise est consciente qu’il a des compétences. Elle attend plutôt de lui qu’il analyse, écoute et observe pour qu’il comprenne comment elle fonctionne ».

Intégrer les codes de l’entreprise

« Cela commence par l’intérêt porté à son histoire en posant des questions aux anciens par exemple. Quels événements passés ont conduit l’entreprise à être ce qu’elle est aujourd’hui ? Quelles sont les personnes clés qui ont impacté l’entreprise ? Cela permettra d’être rapidement en cohérence avec les valeurs des fondateurs ».

S’adapter au rythme de l’équipe

« Le collaborateur se doit de décrypter les rituels de l’entreprise : les horaires, l’heure du déjeuner, les pauses café pour se caler ainsi au rythme de l’équipe et être présent quand il y a des coups de rush. La notion de collectif passe aussi par le langage si l’entreprise possède un jargon spécifique. Notez tous les mots et tournures de phrase qui font partie du quotidien de l’entreprise pour accélérer votre intégration et prouvez votre capacité d’adaptabilité. Plus globalement, il ne faut pas avoir honte de prendre des notes. Ce n’est pas ringard, peu de personnes le font pourtant c’est très bien vu ».  

Demander des objectifs précis

« A votre arrivée, il est essentiel de faire le point avec son manager pour établir ce qui est attendu de vous. Dans la réalité, il n’a pas forcément le temps de définir les objectifs et le périmètre d’action précis. N’hésitez pas à le solliciter rapidement ».

Soigner son image

« Un collaborateur représente l’entreprise. Trop peu de personnes essaient de comprendre l’impact de leurs missions. Pourtant il s’agit simplement de projeter les conséquences de ses actions sur son image, celle de l’entreprise et du client. Quel impact envers le client si un commercial lui envoie un mail bourré de fautes ? Comment peut-il réagir s’il s’assoit dans la voiture sale d’un agent immobilier »

Faire preuve d’humilité

« Il n’y a rien de plus agaçant qu’un collaborateur qui arrive en terrain conquis. En revanche, s’il prend le temps d’écouter les autres, il sera ensuite écouté car il aura eu l’intelligence et l’ouverture d’esprit de comprendre leur fonctionnement. L’humilité n’est pas un défaut, c’est plutôt une preuve d’intelligence très recherchée par les managers. Et quoi de mieux pour booster son intégration que de s’intéresser à ses collègues, leur personnalité, leurs valeurs et leurs compétences ? »

Demander des conseils

« Un jeune professionnel peut croire à tort que cette posture implique qu’il n’est pas performant. Pourtant, à son arrivée, l’entreprise est consciente qu’il ne sait pas certaines choses. C’est le moment de poser des questions, de rechercher des conseils. De plus, quoi de plus valorisant pour un  collègue de transmettre son savoir ? »

Démontrer sa capacité de travail

« Attention cette phase d’intégration exige aussi un surinvestissement et des efforts importants d’énergie pour intégrer des informations et de nouvelles méthodologies ».

Rechercher le feedback

« Il faut oser demander à son manager des rendez-vous réguliers pour faire le point. S’il est débordé, il pourra faire le lien via un tuteur ou un collègue. La mise en place de ce feedback est primordiale pour éviter de se retrouver bloqué sur une mission sans personne vers qui se tourner ».

Admettre son droit à l’erreur

« Un jeune professionnel doit comprendre qu’il a le droit de ne pas tout savoir. Certes, il a fini ses études mais en entreprise, il recommence à apprendre et il apprend différemment. Or, dans une entreprise, il faut tout le temps évoluer. Pour cela, il faut avoir cette culture de l’apprentissage. Et faire une erreur fait partie de l’apprentissage. Mais attention, l’erreur serait de reproduire la même erreur ! »

Rester positif

« Voici le comportement le plus attendu des managers : être positif. Une attitude toxique est très redoutée par les entreprises. De même, si vous repérez un collègue nocif, évitez-le et ne rentrez pas dans des discussions négatives ».  

Miser sur l’esprit collaboratif

« Pourquoi ne pas détecter chez vous une spécificité que les autres n’ont pas pour la mettre au profit de l’équipe ? Il s’agit de sortir du lot avec délicatesse sans passer pour un vantard en mettant une capacité au profit des autres. Ainsi, si vous êtes maitrisez Excel ou les réseaux sociaux, proposez votre aide sans qu’on vous la demande ».

Avoir une vision globale

« Dans l’entreprise 2.0, il ne s’agit plus de se concentrer sur son travail mais comprendre aussi son rôle dans l’entreprise, les interactions avec les autres services et l’objectif final. Hélas, les entreprises ne proposent pas forcément les moyens de le faire donc il faut être proactif. Prendre du temps avec une personne de tel service pour comprendre le lien avec son travail, cultiver des relations lors de déjeuners voire même se porter volontaire pour des projets transversaux. Cette curiosité offre des opportunités de se faire connaître, d’apprendre et d’être plus productif. Ce sont les meilleurs qui se distinguent sur ce point ».

 

Vous souhaitez en savoir plus ? Suivez les dernières actualités de la vie en entreprise