Skip to main content

Changer de carrière : les bonnes méthodes pour franchir le cap

Changer de carrière : les bonnes méthodes pour franchir le cap

Recommencer une nouvelle vie, c’est possible. Nos conseils pour franchir le cap

 

Vous avez fait une fac de droit pour faire plaisir à vos parents mais secrètement, vous rêvez de travailler dans l’événementiel. Plus les années passent, plus votre envie de changement se fait lancinante. Et vous paniquez à l’idée de faire le grand saut. Pas d’inquiétude, car changer de métier n’est plus du tout considéré comme un signe d’instabilité. La preuve avec cette étude menée en 2014 par Opinion Way avec l’Afpa (Association nationale pour la formation professionnelle des adultes). On y apprend que 60% des sondés ont déjà changé une fois d’orientation professionnelle. Et, cerise sur le gâteau, 65% des DRH estiment que les reconvertis sont un atout pour l’entreprise car plus épanouis. Changer de métier, c’est donc possible surtout si l’on suit les conseils d’Ariane Pradal, consultante et coach en outplacement pour le cabinet Dirigeants et Partenaires.

 

« Le changement, c’est maintenant »

Vous êtes comptable et vous voulez devenir éducateur sportif. Vous êtes gestionnaire de paie et vous avez envie de travailler dans le tourisme. Bref, vous savez ce que vous voulez et c’est déjà un gros atout. Mais ça ne doit pas vous empêcher de garder les pieds sur terre. Si vous connaissez le but à atteindre, encore faut-il prendre le bon chemin. Pour cela, « il est important de mesurer l’écart entre ce que l’on sait faire et ce que l’on veut faire. Puis il s’agit de déterminer comment acquérir ce qui manque » précise Ariane Pradal.

Une fois le constat établi, cette conversion passe   très souvent par une formation et une période d’apprentissage sur le terrain pour «  tester sa légitimité et l’attrait de cette nouvelle vie, comprendre une autre culture et construire un nouveau réseau » ajoute la consultante.

Attention, il est nécessaire de bien garder en tête que ce projet professionnel doit être extrêmement concret. Pour Ariane Pradal, « il faut être réaliste et patient, d’où l’intérêt de créer un calendrier pour ne pas se perdre. Et être aussi conscient qu’il sera nécessaire de faire certains sacrifices au moins pour un temps. Demandez-vous si vous êtes prêts à gagner moins d’argent, à changer de statut et évidemment, consultez vos proches. »

 

« Je voudrais bien mais je peux point »

Ce cas de figure est forcément plus compliqué. Avant tout, il convient de se demander à quoi correspond ce ras-le-bol. Si vous revenez de vacances, peut-être souffrez du spleen de la rentrée qui consiste à imaginer une vie rêvée à produire du fromage de chèvre en Bourgogne ? Ou bien, vous ne supportez plus votre patron ou l’ambiance du bureau. Vous avez peut-être juste besoin de changer d’air pour trouver votre bonheur dans une autre entreprise sans chambouler toute votre vie.

En revanche, si vous pensez que votre travail n’a plus de sens, il est temps de prendre les choses en main. Pour opérer un réel changement, il est essentiel de respecter les étapes suivantes :

1/ Rallumer l’envie : C’est la phase d’introspection essentielle du processus. « Il faut se reconnecter à soi, sans écouter les autres et détecter ce qu’il faut changer. C’est le moment de se demander  ce qui est important pour soi ».

2/ S’autoriser à rêver. Faites une liste de TOUT ce qui vous intéresse et surtout, ne vous censurez pas. « Les gens doivent mobiliser des compétences endormies chez eux » assure Ariana Pradal. D’ailleurs, selon une étude de la start-up Ticket for change, réalisée en 2017, 74% des Français disposeraient d’un talent caché. Alors, quel est le vôtre ? Une passion, un projet enfoui dans votre mémoire, qui sait ?

3/ Engager un coach. Cette phase est capitale car il s’agit maintenant de tracer votre chemin sans vous tromper. Pour éviter de s’égarer, il faut être guidé. « Le rôle d’un coach est de vous amener à vous poser les bonnes questions pour trouver vos réponses et éviter de vous perdre  » explique Ariane Pradal. C’est le moment idéal pour faire le bilan et relancer la machine grâce à la vigilance de votre coach. Et si vous ne pouvez engager un coach, vous pouvez vous tourner vers l’OPCA de votre entreprise, Pôle emploi, L’Afpa, le Cnam ou les CFA qui proposent bilans, conseils et formations.

4/ Vérifier la faisabilité de votre projet. Il est temps de rentrer dans le concret pour « mûrir ce changement de vie et de posture ». Est-ce que ce nouvel univers avec ces nouveaux codes vous correspond ? Est-ce qu’il existe une formation adaptée ? Quelles sont les offres sut le marché ? Quelles seront les conséquences pour mon entourage ?

5/ S’envoler. Félicitations, vous avez franchi toutes les étapes avec succès. Votre projet est prêt, votre calendrier définitif. Il est temps de vous engager sur le chemin d’une nouvelle vie.

 

 

 


Back to top