Nos conseils pour gérer le mansplaining au travail

Cette attitude paternaliste a de quoi taper sur les nerfs. A défaut de s’en débarrasser illico presto (soyons réalistes), il ne faut pourtant pas hésiter à contrecarrer ce phénomène sexiste.  

 

C’est quoi le mansplaining ?

Le mansplaining est la contraction de deux mots anglais « man » et « explaining ». Ce néologisme reflète la fâcheuse habitude qu’ont certains hommes à vouloir expliquer avec une certaine hauteur, un sujet qu’une femme connaît déjà. Ces hommes-là se sentent investis d’une mission : aider les femmes à être plus intelligentes. Le hic, c’est que bien souvent, elles connaissent déjà le sujet voire le maitrisent mieux qu’eux. Parfois, ils poussent même l’ironie à expliquer des situations propres au genre ou au sexe féminin. Comme un collègue de bureau qui déclare avec une belle assurance, que les douleurs de l’accouchement, c’est surtout dans la tête.

 

Reconnaître le mansplaining

Ce phénomène du mansplaining est très courant dans le monde du travail, et ce, quelque soit le secteur d’activité ou l’âge du « mansplainer ».  Il y a toutes ces petites phrases qui commencent par « attends, je vais t’expliquer » ou « non, mais tu ne comprends pas ». Il peut également s’agir d’interruptions intempestives, comme ce collègue masculin qui veut à tout prix vous éclairer sur cette étude marketing dont vous êtes pourtant l’auteure. Ajoutez à cela une petite note de condescendance dans la voix et préparez-vous à un cours magistral sur le benchmarking.  

 

Mettre fin à cette attitude

Face à ce type de situations, il faut réagir. En effet, si #metoo a appris une chose aux femmes, c’est qu’il ne fallait plus se taire. Certes, cela peut faire du bien de se plaindre entre femmes des collègues sexistes mais cela ne changera pas grand-chose. Et même si la moutarde vous monte au nez parce que l’expert comptable de votre entreprise estime qu’il a toutes les compétences pour vous expliquer ce qu’est le « reach » sur Facebook alors que vous êtes le social media manager, il faut tout d’abord rester calme. Comme vous êtes une vraie pro, vous pouvez lui rappeler votre propre expérience et le libellé de votre poste. Vous pouvez également le questionner gentiment sur sa propre expertise en la matière. Peu habitué, votre collègue pourrait se sentir vexé, qu’à son tour, vous lui donniez une leçon. Peu importe. C’est peut-être d’ailleurs le moment opportun de lui glisser une petite explication du mansplaining. S’il n’avait pas conscience de son attitude sexiste, cela pourrait déclencher un dialogue et qui sait, lui ouvrir les yeux. Et si malgré tout cela, il fait la sourde oreille et est convaincu que son rôle est de vous apprendre les choses de la vie sur, il n’y a plus qu’une solution : ignorez-le.

 

Vous souhaitez en savoir plus ? Suivez les dernières actualités de la vie en entreprise