Skip to main content

Comment survivre à des situations embarrassantes pendant un entretien de recrutement ?

Que l’on soit jeune diplômé ou professionnel aguerri, l’entretien de recrutement peut être un moment extrêmement stressant. « C’est un enjeu très stratégique où le côté humain a presque plus d’importance que le fond  souligne Marina Chéné, Senior Manager chez Robert Half à Lyon. Et garder en tête, que pour éviter les embûches, il faut se préparer à cet exercice parfois périlleux. 

Le recruteur pose une question inappropriée sur la vie personnelle

Il faut se souvenir que toutes les questions personnelles sont interdites par la loi du 27 mai 2008, révisée en 2016. Et c’est la situation la plus complexe à gérer quand on est candidat. « Avec le sourire, un candidat a le droit d’expliquer calmement au recruteur que cette question fait partie des informations sur sa vie privée sur lesquelles il n’a pas forcément envie de s’étendre dans le cadre de l’entretien. Pour ramener de manière diplomatique la conversation vers le professionnel,  il peut rediriger l’entretien sur ses compétences, sa motivation etc ».

Le candidat ne connait pas la réponse à une question

S’il s’agit d’une question précise, Marina Chéné conseille la transparence. « On ne peut pas inventer la réponse. Mieux vaut avouer avec le sourire que la personne ne s’est pas renseignée sur ce point. Mais elle doit demander la réponse à cette question : il est crucial de ne jamais rester sur une difficulté pour rebondir et montrer sa curiosité ».

S’il s’agit d’un jeu de rôle qui consiste à projeter le candidat dans un quotidien possible, le recruteur attend de celui qu’il tente même s’il n’a pas les réponses. « Ce qui l’intéresse, c’est le plan d’action. Si on lui présente un objet à vendre, la première chose que le candidat doit faire est de se renseigner sur l’objet, la cible, le but et ensuite, construire quelque chose. Cela permet à l’employeur de se projeter sur sa manière de gérer la nouveauté. S‘il se bloque, il renvoie l’image de quelqu’un qui attend passivement les informations. Or, les employeurs recherchent des débrouillards ».

Le candidat a fait des erreurs dans son CV

Le CV n’est pas un document légal, c’est outil marketing censé représenter la réalité d’une vie professionnelle Mais si le candidat a menti sur le document, c’est un pari risqué.  « Nous conseillons la transparence. Certains pensent qu’en mentant, ils mettront leur candidature en valeur, c’est faux. Pendant tout l’entretien, le recruteur va rechercher la cohérence du parcours, des propos, des choix. Et si le mensonge est trop important, ça peut être éliminatoire ». Dans ce cas de figure, impossible de s’en sortir sans pirouette.

Le candidat arrive sans son CV

Même si les recruteurs ont déjà le CV du postulant, certains employeurs pensent qu’il doit venir avec sa propre copie. Si ce n’est pas le cas,  ça ne devrait pas entraver les chances du candidat. « Les recruteurs formés à l’exercice sont capables de mener un entretien sans CV. Cela ne doit pas empêcher le candidat de s’excuser et de passer à autre chose car cela reste néanmoins simple révélateur d’un candidat mal préparé ».

Le candidat souffre d’un malaise

« Rien ne sert de ressasser. Il faut comprendre les raisons de ce malaise. Si c’est lié au stress de l’entretien, la personne a intérêt de se tourner vers des coachs ». Et il est aussi très bien vu d’envoyer un mail pour remercier le recruteur de l’avoir reçue, « d’avoir pris soin d’elle et demander une deuxième chance pour un entretien. Sans ce geste, le recruteur n’aura pas forcément envie d’un deuxième rendez-vous » estime Marina Chéné.

Le candidat vient d’apprendre une mauvaise nouvelle

La première question est de savoir s’il est en état de faire cet entretien. « S’il s’en sent capable, il continue, il ne sera peut-être pas au top de sa forme et pourra même y faire une allusion s’il le souhaite. Mais s’il pense ne pas pouvoir gérer émotionnellement cette interview, il faut qu’il prévienne le recruteur, s’excuse, réitère son intérêt pour le poste et demande de reporter le rendez-vous ».  

Vous souhaitez en savoir plus ?

Suivez les dernières actualités sur les entretiens d’embauche


Back to top