La préparation de l’entretien d’embauche : le secret du succès

La préparation de l’entretien d’embauche : le secret du succès

Envoi d'une candidature spontanée ou réponse à une annonce, votre CV a fait forte impression sur un potentiel employeur qui souhaite maintenant vous rencontrer. Félicitations ! Vous avez franchi avec succès l'épreuve de la candidature et il s'agit déjà d'une victoire. Une étape qui renforce la confiance en soi, ingrédient essentiel pour réussir son entretien d'embauche.

 

Mettez à présent toutes les chances de votre côté et préparez cette entrevue au cours de laquelle vous devrez convaincre le recruteur des atouts que vous apporterez à l’entreprise.

 

Voici comment optimiser au maximum vos chances de décrocher un emploi à l’issue du rendez-vous.

  • Se mettre en condition pour l’entretien de recrutement

 

  • Réviser ses fiches
    • Étudier l’entreprise et son activité
    • Analyser la fiche de poste
    • Anticiper les questions

 

  • Bien préparer l’entretien en face à face
    • Mener l’enquête
    • Que porter pour l’entretien ?
    • Repérer les lieux

 

  • Comment se préparer pour un entretien collectif ?

 

  • Bien préparer l’entretien téléphonique
    • Anticiper les problèmes techniques
    • Se préparer comme pour un entretien sur site
    • Travailler son expression

 

  • Et l'entretien de stage ?

Pour activer la compatibilité avec le lecteur d'écran, appuyez sur Ctrl+Alt+Z Pour connaître les raccourcis clavier, appuyez sur Ctrl+barre oblique

Se mettre en condition pour l’entretien de recrutement

En matière de challenge, tout est dans le mental. C’est bien le cas pour l’entretien d'embauche, avec un enjeu de taille à la clé.

 

Pour lutter contre le stress, concentrez-vous sur le positif : votre candidature a été sélectionnée parmi beaucoup d’autres. Si vous êtes convoqué en entretien, c’est que votre profil est intéressant. Les recruteurs sont déjà à moitié convaincus, ils n’ont plus qu’à découvrir votre personnalité, juger de votre motivation et en apprendre plus sur votre parcours. Simple non ?

Enfin, ne perdez pas de vue qu’un processus de recrutement coûte cher à une entreprise et que les employeurs espèrent trouver un candidat rapidement. Ils ne demandent donc qu'à être confortés dans leur première bonne impression.

L'entretien dans une langue étrangère étant potentiellement encore plus stressant, mieux vaut lui accorder une préparation spécifique. Si vous vous sentez encore un peu nerveux, faites du sport les quelques jours précédant l'entretien. Des exercices de visualisation ou d’hypnose avant de s’endormir peuvent aussi être efficaces.

 

Votre mission : être confiant et transmettre cette sérénité à votre interlocuteur.

 

Réviser ses fiches

Au-delà du conditionnement mental, le meilleur moyen de se préserver du stress reste de bien préparer son entretien d'embauche. Mieux vous anticiperez l'entretien et ses questions, plus vous serez à l’aise et convaincant. Pour cela, il s’agit d'être méthodique.

 

Étudier l’entreprise et son activité

Un bon recruteur vous posera forcément des questions pour vérifier que vous avez bien préparé l'entretien. Prendre le temps de se renseigner sur l'entreprise prouve déjà votre intérêt et votre motivation. Faites des recherches sur le produit ou le service en question, le secteur d’activités, les enjeux de l’industrie concernée, tentez d’estimer le chiffre d’affaires ou au moins son volume, si celui-ci n’est pas public. Vérifiez la taille de l’entreprise, de ses locaux, ainsi que leur emplacement. Observez l’image qu’elle entretient, le ton, les couleurs, les valeurs et le profil type de ses employés. Ces connaissances vous permettront d’être à l’aise dans la conversation et vous aideront à rentrer dans la peau du parfait futur collaborateur.

 

Analyser la fiche de poste

Tout comme dans la lettre de motivation, reprenez en entretien les mots-clés utilisés par l’entreprise dans son annonce (sur son site Internet, dans le cas d’une candidature spontanée). Inutile d’en faire trop, il ne s’agit pas de changer votre façon de vous exprimer, mais simplement de placer ici ou là un terme fort lié au poste.

Repérez les enjeux liés à cette position : quels en seraient les objectifs ? En quoi ce poste est-il important pour l’entreprise ? Là encore, prenez le temps de vraiment comprendre ce qu'implique chaque point de l’annonce pour mieux vous projeter dans le poste. Cherchez également à en savoir plus sur l’environnement humain (est-ce un travail d’équipe, indépendant, quelle est la hiérarchie ?). Des informations précieuses pour bien saisir ce l’on attend de vous et pouvoir poser des questions pertinentes.

 

Anticiper les questions

Grâce à ce travail, vous pourrez facilement deviner les questions que l’on va vous poser, ou en tout cas leur type. À vous de vous entraîner pour y apporter les meilleures réponses et réussir votre entretien. Certaines questions reviennent systématiquement. Par exemple, la fameuse question concernant vos points forts et vos points faibles. D’autres seront typiques d'un secteur ou d'une industrie. Si vous avez peu d’expérience, n’hésitez pas à demander conseil à votre entourage ou à lire des articles dans la presse spécialisée.

Quant au fameux « Avez-vous des questions ? » que l'on a tendance à négliger en fin d'épreuve, il est très important d’y répondre, même si vous avez tout compris. Cela montre d’une part que vous avez été attentif à ce qui a été dit, un signe de motivation, et d'autre part l’occasion de prouver encore une fois que vous vous projetez dans le poste. En voici une qui fait toujours son petit effet : « En admettant que j’obtienne le poste, quels sont les objectifs que vous souhaiteriez que j’atteigne d’ici six mois ? ». Vous voyez l’idée ?

 

Comment préparer l’entretien en face à face

Mener l’enquête

Le face à face reste le type d’entretien le plus courant, et se déroule en principe dans les locaux de l’entreprise. Cette option avantage le candidat, car elle offre de multiples occasions de faire bonne impression. Tentez de savoir combien de personnes assisteront à votre entretien et quels postes elles occupent dans l’entreprise. Cela vous permettra d’appréhender leur point de vue sur votre futur job. N’hésitez pas non plus à chercher des informations sur votre principal interlocuteur, en particulier s’il s’agit du dirigeant de l’entreprise. Il est important que vous compreniez qui se tient face à vous et ses attentes concernant le candidat idéal.

 

Que porter pour l’entretien ?

Votre enquête préalable vous aura normalement aidé à comprendre l’esprit de l’entreprise, ou tout au moins les codes du secteur. Vous pourrez ainsi choisir la tenue vestimentaire adéquate pour l’entretien. Assumez votre style, mais vérifiez les habitudes ayant cours, surtout concernant les métiers exposés à la clientèle. Certains secteurs exigent un style business, tandis que d’autres font honneur au style décontracté. Mais l’essentiel reste le confort et la sobriété. Vous devez vous sentir à l’aise dans vos vêtements pour vous concentrer sur la réussite de votre entretien.

 

Repérer les lieux

Doit-on rappeler que la ponctualité sera requise le jour J ? Épargnez-vous un retard qui fera une mauvaise impression difficile à rattraper : pour cela, étudiez le trajet quelques jours avant. Si vous vous déplacez en transport en commun, vérifiez qu’il n’y ait pas d’éventuels travaux, grèves ou déviations. Si vous êtes en voiture, comptez un temps supplémentaire pour vous garer.

D’une manière générale, il est judicieux d’arriver avec une quinzaine de minutes d’avance. Vous pouvez ainsi vous familiariser avec les lieux, trouver le bon bureau, etc. Évitez l’embarras d’une entrée tout en essoufflement et transpiration.

 

Comment se préparer pour un entretien collectif ?

L'entretien collectif est courant dans le secteur commercial. Puisqu'il s'agit justement d'évaluer vos qualités de vendeur, autant le faire dans l'élément qui sera votre quotidien : la compétition. L'idée de devoir parler de soi-même devant un groupe d'inconnus qui souhaitent vous évincer peut faire peur. Mais les recherches effectuées vous soutiendront, d'autant plus qu'il y a de fortes chances pour qu'une bonne partie des candidats n'en ait pas fait autant. Généralement, les entretiens collectifs comprennent des exercices et des jeux de rôles en groupe, qui servent à évaluer votre capacité à vendre, à prendre les bonnes décisions et à travailler en équipe. Pour réussir votre entretien collectif, prenez-le donc comme une banale journée de travail.

 

 

Bien préparer l’entretien téléphonique

Bien qu’a priori plus confortable, l’entretien à distance est pourtant plus difficile à maîtriser que l’entretien en face à face. Mais pas de panique, il suffit là encore d’une préparation adaptée.

 

Régler les problèmes techniques

Le recruteur vous indiquera s’il s’agit d’un appel téléphonique ou d’une visioconférence, avec Skype par exemple. Dans tous les cas, vérifiez lors de la prise de rendez-vous que vous serez alors dans un endroit calme, idéalement chez vous. Ordinateur ou téléphone, assurez-vous que vos appareils sont entièrement chargés. Dans le second cas, munissez-vous d’un kit mains libres, afin de prendre des notes aisément. Contrôlez votre connexion Internet, votre micro, votre caméra et faites des tests. Il n’y a rien de plus déstabilisant qu’un problème technique en début d’entretien.

 

Se préparer comme pour un entretien sur site

Qu’il s’agisse d’un entretien Skype ou non, assurez-vous d’être habillé comme pour un entretien normal, au cas où le recruteur souhaiterait enclencher une option caméra. D’une part, sait-on jamais, ce serait tout de même gênant d’apparaître décoiffé et en pyjama devant un ou plusieurs potentiels employeurs. D’autre part, le costume faisant la moitié du spectacle, il vous met dans l’ambiance.

 

Travailler son expression

La difficulté de l’entretien téléphonique réside dans l'absence de visuel. Même avec la caméra, on perd toute la gestuelle et le langage corporel, très importants dans la perception des personnes. Ce point constitue un handicap dans les deux camps : vous percevez moins bien les réactions du recruteur et celui-ci appréhende moins bien votre personnalité, votre façon d’être. Pour compenser, il faut travailler votre expression orale pour communiquer sans stress. Chauffez votre voix, faites des exercices et répétez à voix haute vos réponses et votre présentation. Pensez à faire appel à vos proches pour leur demander leur avis sur votre prestation, et en particulier sur la perception qu’ils ont de votre voix.

 

Et l'entretien de stage ?

Un entretien de stage se prépare de la même façon qu'un entretien pour un emploi. Il est généralement plus court, puisque les responsabilités confiées et votre expérience sont a priori limitées. Si vous avez justement peu d'expériences, concentrez-vous sur vos qualités humaines ou vos réalisations, associatives par exemple. Toutes les expériences, même scolaires, révèlent quelque chose à votre sujet. En fonction du secteur et du profil de l'entreprise, mettez l'accent sur votre dynamisme, votre sens de l'initiative ou votre rigueur. Et avant tout, soyez vous-même. Plus que votre parcours, c'est votre personnalité qui fera la différence dans un entretien de stage.

 

Vous voilà fin prêt à réussir votre entretien d’embauche et à ce stade, dites-vous bien que le job est à portée de main. Si le stress est toujours là malgré tout, prenez l’entretien comme un jeu, une petite représentation, ou même une réunion de travail. Un échange durant lequel il suffit de suivre quelques codes sociaux. N’oubliez pas que finalement, candidat et recruteur ont le même espoir : que l’entretien se solde par une embauche.

Pour activer la compatibilité avec le lecteur d'écran, appuyez sur Ctrl+Alt+Z Pour connaître les raccourcis clavier, appuyez sur Ctrl+barre oblique

Comment réussir son entretien de recrutement ?

Une préparation méthodique, voilà le secret d'un entretien réussi. Découvrez les meilleures techniques et les bons conseils pour aborder sereinement cette étape et décrocher un emploi.

 

Voici comment réussir son entretien d'embauche :

  • Travailler son mental et se mettre dans les bonnes conditions.
  • Se détendre le corps et l'esprit.
  • Réunir toutes les informations nécessaires sur le poste, l'entreprise et son secteur.
  • Anticiper les questions et s'entraîner à y répondre.
  • Veiller à adopter une tenue appropriée.
  • Repérer les lieux dans le cas d'un entretien en face à face.
  • Gérer la technique dans le cas d'un entretien téléphonique.
  • Banaliser la compétition dans un entretien collectif.
  • Mettre en avant votre personnalité pour répondre aux questions d'un entretien de stage.

Pour être parfaitement détendu et multiplier les opportunités, postulez à d'autres annonces d'emploi correspondant à votre profil et décrochez d'autres entretiens.