Skip to main content

Comment se faire un réseau quand on ne connaît personne ?

On aurait tort de croire qu’il faut forcément avoir fait de hautes études pour avoir un réseau professionnel. Rencontre avec Maxime Maeght, auteur du livre de « « Etudiants, jeunes professionnels : comment construire votre réseau » qui nous explique le ba-b.a du networking.

A quoi sert un réseau professionnel ?

Un réseau professionnel peut aussi bien servir à trouver un nouveau poste qu’à conquérir de nouveaux clients. Ne pas s’en préoccuper peut être un frein. Aujourd’hui, le phénomène s’est démocratisé notamment avec l’émergence des réseaux sociaux comme linkedin, on en parle dans les écoles, il y a des conférences et des livres sur le sujet. On peut avoir un réseau que l’on soit débutant ou en reconversion professionnelle, issu du secteur privé ou public, chef d’entreprise ou salarié.

Comment réseauter de manière efficace ?

On réseaute souvent sans s’en rendre compte. Networker, c’est prendre conscience de son réseau comme sa famille, ses amis, ses collègues. Un réseau se cultive, mais il ne faut pas en faire trop ; il faut être patient et organisé aussi. L’idéal est de l’entretenir au fil du temps et pouvoir se rendre utile. Vous pouvez aussi vous rendre à des événements professionnels, s’inscrire aux associations d’anciens élèves et surtout garder contact avec des anciens collègues sur linkedin. Mais il ne faut pas hésiter à pénétrer d’autres cercles. C’est une erreur de se connecter seulement avec des personnes de sa sphère professionnelle. Il faut miser sur la diversité et ne rien négliger.

Comment développer son réseau quand on est étudiant ou jeune professionnel ?

Commencez par tenir une liste des gens que vous connaissez avec leur nom, société et mail. Un étudiant peut même s’inscrire sur linkedin dès sa première année afin de rester plus facilement en contact avec les membres de son réseau. Envoyer ses vœux, par exemple n’est pas du tout démodé. Ou bien donner des nouvelles spontanées. Et puis il faut aussi savoir solliciter. Si on cherche un job, il faut mettre les gens à l’aise en exprimant clairement ce qui nous serait utile. Pour que ça fonctionne, il faut s’intéresser aux autres, avoir envie de rendre service. Le jour où on en aura besoin, ces connaissances pourront être des relais utiles.

Comment faire quand on perdu contact avec quelqu’un ?

Il est tout à fait possible de ranimer un réseau professionnel. Mais l’erreur à ne pas commettre est d’envoyer un mail comme si de rien n’était. Mieux vaut être franc, intituler votre mail ‘reprise de contact’ et admettre que ça fait longtemps que votre interlocuteur et vous ne vous êtes pas parlés avant de solliciter un service.

Comment contacter quelqu’un qu’on ne connaît pas ?

Que l’on soit recommandé par un de nos contacts ou que l’on s’appuie sur l’association de son école par exemple, le réseau peut se révéler extrêmement utile pour ouvrir des portes. Et ne prenez pas contact pour solliciter un poste sinon c’est une candidature spontanée. Il faut se mettre dans la peau de la personne à qui on envoie ça. Même si les gens aiment aider les jeunes qui démarrent,  il faut donner envie. Si vous cherchez un stage, il faut si prendre en amont et envoyer un message clair via un mail bien soigné en stipulant dans l’objet ‘proposition rencontre – demande de conseils’. Et pas la peine de viser trop haut dans l’organigramme, une personne compétente fera l’affaire.


Back to top