Comment convaincre un recruteur que vous maîtrisez le télétravail ?

Comment convaincre un recruteur que vous maîtrisez le télétravail ?

Télétravail lors de l'entretien d'embauche

Pour de nombreuses entreprises, la question du télétravail a fait son apparition pendant le processus de recrutement. Quels arguments mettre en avant pour prouver que vous êtes à l’aise avec le travail à distance et rassurer le recruteur ?

 

  • Connaître les qualités nécessaires : indépendance, organisation etc
  • Les mentionner sur le CV
  • Donner des exemples précis et cohérents
  • Avoir une hygiène de travail

 

Après plus d’un an de crise sanitaire, le travail à distance est devenu une évidence et 85% des DRH prévoient de modifier leur politique en matière de télétravail (1). Par conséquent, les recruteurs cherchent à comprendre comment le collaborateur appréhende ce mode de fonctionnement. Mireille Tritz Kayser, coach certifiée pour Coach’Mi, cabinet de conseil spécialisé dans le bien-être au travail suggère une approche en amont. « Le candidat peut envisager de mentionner sur son CV les quelques qualités qui répondent aux exigences du télétravail et rebondir dessus pendant la rencontre. Il faut malgré tout rester authentique. Si on est mal à l’aise avec le télétravail, on peut montrer sa volonté d’adaptation ou demander la politique de l’entreprise en la matière ».

 

Télétravail : indépendance, organisation et déconnexion 

À quoi reconnaît-on un télétravailleur épanoui ? « Dans ce contexte, il faut faire preuve d’indépendance au travail. Un collaborateur autonome sait ce qu’il a à faire et n’a pas besoin d’être micro managé explique la fondatrice de Coach’Mi. Le télétravail exige également d’être organisé et structuré et il est absolument essentiel de savoir se déconnecter sans culpabiliser. Le danger, c’est de faire l’amalgame vie personnelle/vie professionnelle car c’est souvent ce qui provoque l’épuisement. Et puis, l’énergie positive est importante. Dans le télétravail, tout n’est pas négatif, nous avons été parachuté de manière brutale dans ce système mais le vrai télétravail, c’est un à 2 jours par semaine, une économie de temps de trajet, plus de calme et de productivité ».  

 

Un mot d’ordre : préserver le lien social

L’une des critiques qui revient souvent, c’est l’isolement provoqué par le travail à distance et par extension, la démotivation voire la déprime. « Ce n’est pas parce qu’on est seul chez soi qu’on doit s’isoler, il faut garder le lien, montrer qu’on est capable de communiquer avec collègues et son N+1 ». Et si vous postulez à un poste managérial, votre positionnement sur le sujet va certainement intéresser votre interlocuteur. « Pour un candidat manager, il faut mettre en avant sa volonté de garder le contact avec son équipe, veiller à son bien-être, développer un process pour garder une cohésion à distance ». Comme tout entretien d’embauche, n’hésitez pas à donner des exemples précis à condition « qu’ils soient valorisants et en cohérence avec le poste. Plus c’est concret, plus cela prouve l’engagement, la prise d’initiative ».

 

Une hygiène de vie pour bien télétravailler

On l’a compris, être un télétravailleur épanoui n’est pas forcément une question d’âge ou d’expérience mais plutôt de personnalité et d’une mise en place d’une véritable hygiène de travail. « C’est intéressant que le candidat explique sa façon de gérer cette dissociation vie pro/perso. Le recruteur sera rassuré de savoir qu’il a autre chose dans sa vie que le travail, qu’il prend soin de lui, mange bien, fait du sport, s’habille. Ce sera un collaborateur qui sera plus efficace qu’en restant connecté pendant 10 heures d’affilée » résume Mireille Tritz Kayser.

 

(1)Tendances RH 2021 : Ce qui se dessine au milieu du chaos », TalentSoft

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

 

Suivez les dernières actualités sur les entretiens d'embauche