Covid-19 : 8 infos qui remontent le moral

Après un mois de confinement et quatre nouvelles semaines qui se profilent, on a tous besoin de nouvelles qui nous mettent du baume au cœur.


Le déconfinement a enfin une date

Lors de son allocution télévisée, le Président a annoncé que le confinement devrait se terminer (si tout allait bien) le 11 mai. La lumière au bout du tunnel pour beaucoup même si de nombreuses incertitudes demeurent puisque des secteurs comme le tourisme, l’hôtellerie, la restauration ou l’événementiel ne peuvent pour l’instant reprendre leurs activités.

 

Les guérisons augmentent

Au 14 avril, les chiffres transmis par Santé Publique France  annonçaient que sur les 103 573 cas confirmés, 28 805 personnes avaient pu regagner leur domicile. L’autre élément encourageant, c’est que le nombre de personnes en réanimation (6 730) continue de baisser depuis plusieurs jours, ce qui conduit les spécialistes à penser que le pays a atteint le fameux plateau de la pandémie.

 

La recherche scientifique redevient une priorité 

Le budget 2020 pour la recherche scientifique s’élevait initialement à 6,94 milliards d'euros. Pour éviter de traverser à nouveau une telle crise, Emmanuel Macron a annoncé le 19 mars, une enveloppe supplémentaire de 5 milliards de plus en 10 ans. Reste à espérer que le gouvernement saura aussi revoir son budget à la hausse pour palier aux manques du système hospitalier français.  

 

Les entreprises françaises se mobilisent

LVMH a été le premier à montrer l’exemple en mobilisant ses usines de parfums pour fabriquer des milliers de litres de gel hydro alcoolique, distribués gratuitement aux hôpitaux français. Depuis, dans toute la France, distilleurs, chimistes, entreprises bretonnes ou franc-comtoises ont suivi l’exemple du géant du luxe pour produire des milliers de litres de gel tandis que le groupe Pernod-Ricard faisait don de 70 000 litres d’alcool pur à un laboratoire. La pénurie de masques a également poussé d’autres entreprises à réagir, du groupe Kering à la PME Actimage en Loire-Atlantique, mobilisés dans la production de milliers de masques. Les services de réanimation étant pris d’assaut, les respirateurs manquent aussi cruellement. Résultat, Seat, PSA, Renault ou Schneider Electric ont abandonné temporairement leur activité habituelle pour fabriquer des respirateurs artificiels.

 

La culture devient gratuite

La culture participe aussi à l’effort de bien-être collectif. Pour vos enfants, des applis gratuites pendant le confinement comme Books for Kids by Nickelodeon ou Bayam vont les distraire un bon moment. La Fnac a également mis en ligne gratuitement 500 livres, de « Madame Bovary » à « Il était une fois l’Homme » en BD. De nombreuses maisons d’éditions proposent aussi des belles surprises en la matière : des BD à lire en ligne aux éditions Le Lombard et Dargaud, ou un nouveau livre gratuit chaque jour aux éditions du Seuil. Vous pouvez également vous promener dans les expositions virtuelles de l’Ecole du Louvre, du Château de Versailles ou encore la BNF. Et parmi les nombreux programmes proposés par Google Arts & Culture, ne manquez pas la fabuleuse exposition « Faces of Frida ». Enfin, si vous êtes fan de cinéma, la Cinémathèque, l’INA, OpenCulture se lancent dans le streaming gratuit.

 

Certains magasins rouvrent leurs portes virtuellement

Grâce au Click & Collect, certaines enseignes proposent l’achat en ligne et une collecte complétement sécurisée. C’est déjà le cas de Castorama ou Biocoop. Darty, Interflora ou Boulanger devraient bientôt suivre ainsi que certaines enseignes de restauration rapide. Muni de votre attestation dérogatoire, vous pouvez récupérer votre commande sans entrer dans le magasin et enfin repeindre votre cuisine ou fleurir votre balcon.

 

La médecine mobilisée pour les dépistages et les vaccins

A l’heure actuelle, c’est le test PCR – un écouvillon introduit dans le nez pour prélever des cellules nasales – qui fait office de test de dépistage.  De son côté, le CNRS a fait savoir qu’il travaillait sur un test salivaire, le EasyCov  pour un dépistage plus rapide et plus simple. « Si les résultats de cette étude clinique s’avèrent concluants, cette chaîne pourrait être prête pour un déploiement auprès des personnels soignants dès le mois de mai » affirme l’organisme de recherche. Quant aux vaccins, le magazine « Pour la Science » recensait au 8 avril 2020,  115 candidats vaccins, dont 78 sont confirmés comme actifs. Parmi eux, 73 sont actuellement en phase exploratoire ou préclinique.

 

L’air est plus respirable

Plus de bouchons, plus d’avions traversant le ciel, une production industrielle arrêtée. Quelques jours après le début du confinement, Air Parif constatait une amélioration significative de la qualité de l’air de l’ordre de 20 à 30% autour de Paris. Aujourd’hui, les émissions de dioxyde d’azote ont baissé de 50% dans les villes françaises. D’ailleurs, aux quatre coins du globe, de nombreuses vidéos d’animaux s’aventurant dans les rues, les mers et lacs désertés, témoignent de cette absence d’activité humaine.