5 astuces pour se faire muter en région

5 astuces pour se faire muter en région

Vous avez une énorme envie de changer d’air au travail ? Pour que votre rêve se transforme en projet réalisable, suivez nos conseils.

 

Il fut un temps où l’envie de bouger était mal vu mais avec l’éclatement de la bulle internet, la mobilité professionnelle n’est désormais plus un péché. Changer de région tout en restant dans la même entreprise est une façon intelligente d’incorporer de la nouveauté dans sa vie professionnelle. Le même job oui, mais avec de nouveaux collègues, un nouvel environnement et un autre style de vie. C’est aussi un bon moyen de booster sa carrière, une preuve de votre fidélité à l’entreprise et de votre capacité d’adaptation. Ceci étant dit, une mutation ne se décroche pas d’un claquement de doigts. Il faut prendre son temps, réfléchir en famille et surtout préparer une stratégie.

 

Listez vos arguments. Vous avez besoin de nouveaux challenges. Votre conjoint est transféré. Vous rêvez d’un autre rythme de vie. Vous devez vous rapprocher de votre famille.

 

Faites vos repérages. Tout d’abord, renseignez-vous sur les conditions de transfert au sein de votre entreprise. En fonction de votre convention collective, l’employeur peut en effet prendre en charge une partie ou la totalité des frais liés au déménagement. Ensuite, si vous fantasmez de vivre à Toulouse depuis ce fameux week-end du mariage de votre cousin, ne restez pas sur des premières impressions. Retournez-y en vacances, arpentez les rues, renseignez-vous sur le coût de la vie, les logements, les transports…

 

Préparez le terrain. N’hésitez pas à évoquer vos envies de mutation avec votre boss,  en lui expliquant que votre désir de bouger fait partie d’une stratégie long terme dans l’entreprise. Si vous êtes un employé valorisé, indispensable à l’entreprise, il y a de grandes chances pour que votre requête reçoive une réponse favorable.

 

Adressez une demande officielle.  Dans ce courrier, adressé à votre boss et/ou la DRH,  doivent figurer vos coordonnées et le nom du destinataire de la lettre ainsi que l’objet du courrier. Commencez tout d’abord par énoncer votre demande de façon formelle et ses raisons en étayant des arguments précis. Il n’est pas inutile de rappeler votre parcours au sein de votre société en listant vos accomplissements. N’hésitez pas à joindre à votre courrier, vos différentes évaluations et votre CV mis à jour. Expliquez ensuite ce que vous pouvez apporter à l’entreprise grâce à ce transfert. Et comme vous pensez à tout, offrez à votre patron de former votre remplaçant. Si votre boss ne vous a pas proposé un rendez-vous au bout d’une semaine, relancez-le. Si la réponse est négative, vous pouvez retenter l’année suivante. Ou bien chercher une entreprise qui vous accueillera le bras ouverts dans votre nouvelle région de prédilection. Et si la réponse est un grand oui, bravo à vous. Mais attention, quelques détails restent encore à régler.

 

Négociez Pensez à parler salaire car si vous quittez Besançon pour travailler à Paris, vous aurez besoin de le réévaluer pour vous adapter au niveau de vie élevé de la région. Inversement, si vous quittez Lyon et ses transports en commun performants pour vous installer à Toulon, ville mal desservie, tâtez le terrain pour obtenir un véhicule de fonction. Après, il ne vous reste plus qu’à faire vos cartons !