Skip to main content

Evoquer ses compétences transférables dans sa lettre de motivation

Evoquer ses compétences transférables dans sa lettre de motivation

En 2017, l’institut de sondage Odoxa révélait que 50% des actifs du secteur professionnel avaient déjà changé de métier et qu’un tiers d’entre eux envisageait de le faire. Et même si cette pratique est désormais de plus en plus courante, il faut néanmoins convaincre un recruteur potentiel que les compétences acquises dans un secteur professionnel peuvent être utiles ailleurs. Pauline Lahary, créatrice de mycvfactory.com et auteure de « 100 modèles de CV et 100 lettres de motivation » précise « le candidat possède des atouts décisifs : il se connaît mieux, il est plus mature c’est donc le jackpot en terme de performance ». Malgré tout, pour mettre toutes les chances de son côté, il convient de respecter certaines règles lors de la rédaction de sa lettre de motivation.

Etape 1 : Expliquer les raisons du changement 

C’est sans doute la partie la plus délicate à écrire : la lettre au recruteur doit transpirer la motivation. « Un reconverti est doublement motivé car il change de vie et de carrière, il faut que le recruteur le ressente ». Ensuite, il s’agit d’expliquer la raison de ce changement de carrière. Il faut être honnête mais « attention le recruteur n’a pas forcément envie d’entendre parler de burn-out ou de souci de management » précise Pauline Lahary. Si l’écart professionnel est d’envergure comme ce candidat qui quitte la finance pour devenir éducateur canin, il peut évoquer une quête de sens dans son travail, une intime conviction, une évidence, un déclic tout en positivant l’expérience passée. Quand il s’agit d’écarts moins remarquables comme passer de la finance au marketing, Pauline Mahary suggère d’écrire simplement : ‘Avec mon expérience et mon recul, ce métier futur me correspond davantage’.

Etape 2 : Lister les compétences qui s’appliquent à ce nouveau job

La lettre de motivation doit être orientée principalement vers les compétences. Le but est de lister des connaissances utiles pour le job futur même si le candidat a évolué dans un environnement diamétralement opposé. « Il s’agit de mettre en avant les projets et les compétences passées et potentiellement utiles pour le futur job » comme le fait d’avoir managé des équipes par exemple. Et surtout, ne pas négliger de mentionner « les soft skills, les diplômes ou autres formations effectuées à mettre en avant pour cette nouvelle carrière. »

Etape 3 : Evoquer l’adéquation des valeurs avec l’entreprise

C’est le moment d’expliquer pourquoi l’entreprise correspond à vos nouvelles ambitions, pourquoi elle vous ressemble. « Les collaborateurs ont désormais envie d’évoluer dans un environnement qui leur ressemble, une entreprise à taille humaine par exemple ». Mentionner un détail concret, un rapport récent, des pratiques propres à l’entreprise pour démontrer le sérieux de la recherche et l’effort certain de trouver une réelle adéquation avec l’entreprise.

Vous souhaitez en savoir plus ?

- Suivez les dernières actualités sur les lettres de motivation


Back to top