Skip to main content

Une excuse pour ne pas aller travailler aujourd'hui ? Celles qui fonctionnent, et les autres…

Une excuse pour ne pas aller travailler aujourd'hui ? Celles qui fonctionnent, et les autres…

"Décidément, ce week-end était trop court. Pas envie de sortir du lit. Et puis, en plus il pleut ou bien il fait trop beau. De toute façon, ce n'est pas un jour à aller au bureau… Aujourd'hui, c'est décidé, je sèche le boulot !" Il ne vous reste plus qu'à vous trouver une bonne excuse pour ne pas aller travailler...

Je ne peux pas venir travailler, je suis malade…

Un grand classique de la bonne excuse : gastro, grippe, intoxication alimentaire, rage de dents… et deux options : la maladie contagieuse ou la maladie fulgurante. Dans les deux cas, de bons talents de comédien sont indispensables. Ce qu'en dit la loi : vous devez prévenir votre employeur dans un délai d'usage de 48 heures et fournir un certificat médical.

Ma voiture ne démarre pas

Une des meilleures excuses pour ne pas aller au boulot, ou tout au moins pour arriver avec quelques heures de retard. Rien à justifier : il y peu de chance que l'on vous demande une attestation de votre garagiste. Ce qu'en dit la loi : les retards imprévisibles (embouteillages, pannes de voitures), à condition d'être exceptionnels, sont considérés par la jurisprudence comme admissibles, car justement imprévisibles.

Plus de bus, ni de métro : c'est la grève!

Mieux qu'une excuse, une opportunité : vous pouvez profiter d'une grève-surprise des transports pour sécher le boulot! Il sera quand même difficile de manquer plus d'une demi-journée (sauf si vous habitez vraiment loin). Ce que dit la loi : vous ne serez pas rémunéré pendant votre absence et vous devez apporter la preuve de votre bonne foi. Mais ce type d'absence ne peut pas être considéré comme une faute. Attention : si la grève avait été annoncée au moins 48 heures à l'avance, il vous appartenait alors de vous organiser.

Ma grand-mère est morte

Une excuse à ne pas utiliser plus de deux fois! Si ce mensonge est assez inélégant, il offre néanmoins l'avantage d'espérer obtenir deux bonnes journées de repos, surtout si la mamie habitait dans un village lointain. De plus, un décès dans la famille provoquera sûrement la compassion de vos collègues. Ce que dit la loi : vous devrez fournir un certificat de décès si votre employeur vous le réclame. Notez que rien n'oblige celui-ci à vous accorder ce congé (une grand-mère n'est pas un ascendant direct). Vous ne serez pas rémunéré.

Mon fils est malade

Une excuse pour ne pas aller travailler uniquement… si vous avez des enfants. Vous avez droit à 3 jours par an de congé pour enfant malade (5 jours si votre enfant a moins d'un an), sauf accord particulier prévu par votre convention collective. Cela dit, il peut être raisonnable de conserver vos jours pour "enfant malade" dans l'éventualité d'une maladie bien réelle. Ce qu'en dit la loi : vous devrez fournir dans ce cas aussi un certificat médical. Le congé ne sera pas rémunéré.

L'excuse bidon

Vous l'aurez constaté, toutes les excuses que vous serez en mesure d'imaginer pour sécher le boulot présentent un risque potentiel de vous faire démasquer… Une dernière solution peut être envisagée, mais elle demande créativité, aplomb et exception : "l'excuse super bidon". Pour cet exercice de style, préférez une histoire abracadabrante (en évitant tout de même certaines thématiques hasardeuses : extra-terrestres, téléportations intempestives, etc.) Plus sérieusement, soyez prudent avec les fausses excuses pour absence : 30 % des patrons vérifient la véracité des dires de leurs employés. Le défaut de justification ou pire la constatation d'un mensonge peuvent être des motifs de licenciement. En savoir plus sur les congés dans le secteur privé : consultez le site Service-Public.fr

 

 

MONSTER Pour trouver mieux


Back to top