Ingénieur Cloud Computing, un métier qui a de l’avenir

Ingénieur Cloud Computing, un métier qui a de l’avenir

Ingénieur Cloud Computing, un métier qui a de l’avenir

Qu’il s’agisse de petites ou grandes entreprises, tout le monde n’a pas que le « Cloud » à la bouche. Un emballement croissant pour le Cloud Computing qui devrait générer 411 milliards de dollars en 2020 à en croire l’étude publiée par CenturyLink et Statista avant la crise sanitaire. Si les entreprises qui utilisent le Cloud connaissent un rythme de croissance de 19,6% plus rapide que les autres, seulement 11 à 12% des entreprises françaises utilisaient les services Cloud l’an dernier. Une réticence bousculée par la crise sanitaire, obligeant bon nombre d’entreprises à se tourner massivement vers le Cloud. Post-confinement, les changements de comportements au sein des entreprises laissent ainsi entrevoir un potentiel d’opportunités dans ce domaine. Le Guide des Salaires de Robert Half prédisait d’ailleurs qu’en 2020, 35% des embauches des DSI se dirigeraient vers le cloud computing. De son côté, le cabinet de recrutement Michael Page estime que « les modèles de type cloud public migrant de plus en plus vers le cloud privé, les entreprises auront un besoin croissant de personnaliser leurs services et de recruter des Ingénieurs Cloud ».

 

L’ingénieur Cloud : un véritable chef de projet

L’ingénieur cloud, acteur majeur du secteur « est en charge du déploiement, du stockage et de la gestion des données sur des serveurs situés hors de l’entreprise dans des datas centers. C’est un(e) spécialiste des algorithmes, de la programmation et de l’architecture de logiciels et réseaux » selon le CIDJ. Ses missions diffèrent : elles vont de la sécurisation des données sensibles dématérialisées à l’optimisation des consommations d’énergie des data centers en passant par la gestion  du big data. Autre responsabilité moins technique mais tout aussi majeure, la relation précieuse entreprise cliente et fournisseur.

 

Une exigence d’expertises précises et de soft skills considérables

Sans surprise, le candidat au poste d’ingénieur cloud doit maîtriser les logiciels de l’infrastructure technique notamment les systèmes d’exploitation Linux et Windows, les outils de virtualisation, la gestion de bases de données sans parler d’une bonne connaissance des technologies Internet. Au-delà de ces compétences techniques évidentes, le recruteur recherche aussi des profils rigoureux, polyvalents et curieux pour faire face aux évolutions constantes autour du cloud hydride, du cloud quantique ou encore du machine learning. Le candidat doit aussi posséder de bonnes capacités rédactionnelles, savoir communiquer avec les utilisateurs internes et externes, maîtriser l’anglais technique et faire preuve de pédagogie.

 

Perspectives de carrière intéressantes et salaire confortable

Même si dans le secteur en tension de l’IT, les recruteurs ouvrent parfois la porte à des candidats formés sur le tas, le métier d’Ingénieur Cloud ne s’improvise pas. Il faut au minimum détenir un niveau bac+5 (Master 2) spécialisé en informatique,  réseaux et télécommunications. Les écoles d’ingénieurs (informatique, télécoms, généralistes comme Télécom Lille 1, Telecom Bretagne ou Telecom Paris Sud) proposent même une formation spécialisée pour obtenir un Master en Cloud computing & mobility ou en Génie des systèmes industriels spécialité cloud computing & mobility. Sur le marché de l’emploi, les recruteurs recherchent principalement des profils possédant 2 à 3 ans d’expérience comme ingénieur système. L’ingénieur cloud a ensuite le choix d’exercer ses fonctions au sein d’une grande entreprise, un hébergeur, un éditeur de solutions de virtualisation, un opérateur télécoms ou un cabinet de conseils. En terme de carrière, il pourra ultérieurement se diriger vers un poste d’expert solutions de stockage ou virtualisation, responsable de service cloud ou bien architecte infrastructures cloud. En début de carrière, il peut prétendre à un salaire de 40 à 50k€ pour atteindre 65k€ avec 5-15 ans d’expérience.

La crise sanitaire a bouleversé nos façons de travailler et, à l’instar du télétravail, le Cloud représente une solution de stockage de données pérenne. Le métier d’Ingénieur Cloud évolue donc dans un marché favorable aux candidats.

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

- Suivez les dernières actualités des secteurs de l’informatique et du numérique

- Découvrez aussi les opportunités d’emplois dans le secteur du numérique à pourvoir et correspondant à votre profil