A quoi ressemble la QVT des salariés français ?

A quoi ressemble la QVT des salariés français ?

Qu'est-ce que la QVT et comment l'améliorer ?

La Qualité de Vie au Travail (QVT) n’est pas un effet de mode. C’est un véritable outil capable de garder des talents, attirer des collaborateurs éventuels et améliorer les performances de l’entreprise. Alors, quid de celles des salariés de l’Hexagone ?

La QVT : définition

Selon l’Accord National Interprofessionnel (ANI), « la qualité de vie au travail [QVT] désigne et regroupe (…) les actions qui permettent de concilier à la fois l’amélioration des conditions de travail pour les salariés et la performance globale des entreprises (...)».

Un enjeu reflété par la loi Rebsamen de 2015 et la création de l’ANI en 2013 sur la Qualité de Vie au Travail et qui a incité les entreprises à signer un accord unique visant à l’amélioration de la QVT des salariés français.

Pourquoi ? Dans une optique de bien-être global des travailleurs français, cela va sans dire ; mais aussi et plus précisément encore, afin qu’une hausse des performances économiques s’en fassent ressentir. Plus encore

QVT : le bien-être plutôt que le salaire

Se sentir bien au boulot, c’est ce qui intéresse le plus les actifs, particulièrement la génération Y. Rien d’étonnant lorsque l’on découvre que la France occupe la troisième place du podium des pays qui, selon l’OMS recensent des dépressions liées aux environnements professionnels.

Sur le sujet de la QVT, les études et sondages se suivent et se ressemblent : ils reflètent tous que les priorités des salariés vont au-delà de la préoccupation salariale.

Un sondage BVA montrait que le bien-être au travail arrivait en tête de leurs préoccupations (59% des sondés) devant leur pouvoir d’achat (58%) et leurs conditions de travail (56%).

Malheureusement, ces aspects ne figureraient pas parmi les priorités des entreprises notamment ce qui concerne les « demandes spécifiques d’aménagement du temps de travail (51%) et à la sécurité, la santé et le bien-être de leurs salariés (47%) ».

En 2019, un autre sondage ici réalisé par Toluna révélait que pour 73 % des sondés, la qualité de vie au travail était même aussi important que le salaire !

Comment déterminer le niveau de QVT d’une entreprise ?

Un document intitulé 10 questions sur la qualité de vie au travail et présenté par la Haute Autorité de Santé détaille les trois grands axes qui déterminent le niveau de la QVT.

1. Jauger les conditions de travail

Le premier axe repose sur les conditions de travail comme l’environnement (physique, technique, organisationnel, relationnel), les conditions d’emploi (formation, carrière, égalité femmes-hommes, parcours professionnel) et les conditions de vie extraprofessionnelles liées au travail.

2. Mesurer le niveau de communication

Le second axe examine la capacité des salariés à s’exprimer et agir via des groupes de résolutions de problèmes, le partenariat social ou encore le soutien managérial.

3. Définir la nature et le bien-fondé de chaque poste

Finalement, la troisième partie s’attarde sur le contenu même du travail : elle examine l’autonomie, la valeur qui renvoie au sentiment d’utilité, le travail apprenant donc intéressant et le travail complet qui fait naitre un sentiment de responsabilité.

QVT et embauche : une politique payante

Mettre en avant les projets et actions concrètes ayant pour but d’améliorer la QVT dans une entreprise peut se révéler payant lors des processus d’embauche. Comment ne pas être attiré par une entreprise ayant comme grand axe de culture d’entreprise la QVT ?
Chez Monster, nous soutenons les entreprises du privé et du public qui ont une politique RH résolument empathique, inclusive et réaliste. Créez votre compte candidat gratuit dès maintenant, insérez-y votre CV à jour, et découvrez des milliers d’offres et de recruteurs ouverts à votre profil, vos principes et vos ambitions.