Le CPF, un passeport de certifications qui atteste les compétences

Le CPF, un passeport de certifications qui atteste les compétences
Valable pour tous – salariés et chômeurs –, quel que soit le niveau de qualification et le type de compétence à acquérir, dès l’âge de 16 ans, le CPF (Compte personnel de formation) est sur les rails depuis le 1er janvier 2015. S’il remplace le DIF (Droit individuel à la formation), il n’en annule pas les heures non utilisées, celles-ci pourront être consommées dans les cinq ans dans le cadre du nouveau compte.

« La réforme de la formation professionnelle est fondée sur la qualification des employés et des chercheurs d’emploi. À l’accès à la formation qu’apportait le DIF, s’ajoute l’accès au diplôme, à la certification, la nouveauté est dans la reconnaissance des compétences par ce biais », explique Franck Panella, directeur commercial chez M2I Formation. Le CPF rejoint en cela l’esprit de la VAE (Validation des acquis de l’expérience). Avec ce dispositif, votre droit à la formation n’est plus lié à une entreprise, il vous suit tout au long de votre vie professionnelle. Si vous êtes au chômage, vous pouvez y avoir recours sans que l’autorisation de Pôle Emploi soit nécessaire.

Le CPF s’ajoute aux dispositifs d’aide à la formation existants pour les chômeurs

Ce dispositif vise tout particulièrement les personnes les plus éloignées de l’emploi afin d’accélérer leur retour en poste ; l’accès au socle des compétences leur est facilité. « Les autres dispositifs d’aide à la formation pour les chômeurs, dont certains préparent à l’emploi immédiat, sont maintenus, le CPF vient s’ajouter. Ce passeport de certifications va attester la compétence, la rendre plus factuelle et donc, rassurer le potentiel futur employeur », poursuit notre interlocuteur.

Obtenir un titre RNCP (Registre national des certifications professionnelles) prend du temps – un minimum de 70 à 80 heures – mais il est possible de suivre des modules plus courts en amont de la formation certifiante ou de séquencer cette formation. À côté des modules en présentiel, des formations à distance (e-learning) peuvent être financées au titre du CPF, c’est une nouveauté.

Des certifications marchandes seront validées d’ici le second semestre 2015

Par ailleurs, des certifications marchandes – celles de Microsoft par exemple – vont être validées dans le cadre de l’inventaire CPF, « au plus tard au deuxième semestre de cette année ». L’inventaire, qui concerne les langues (TOEFL, TOEIC, Bulats), le management, l’informatique, la bureautique, s’incrémente étape par étape, cela explique des résultats partiels lorsque vous effectuez une recherche de formation éligible sur moncompteformation.gouv. Votre démarche de formation commence à cette adresse Web, où vous devez créer votre compte, où vous pouvez reporter vos heures de DIF non consommées et choisir votre formation éligible. Vous trouverez aussi des informations sur les grandes lignes du dispositif ici, sur le site de M2I Formation.

« Si vous avez du mal à orienter votre choix, à déclarer votre demande, votre CEP (conseil en évolution professionnelle, intervenant au sein de Cap Emploi, des Maisons de l’emploi, de Pôle Emploi, de l’APEC…) vous y aidera, n’hésitez pas à vous faire accompagner dans cette démarche », souligne Franck Panella. Le choix peut en effet s’avérer complexe dans la jungle des CQP et titres professionnels. En tant que chercheur d’emploi, soyez aussi attentif au choix de l’organisme de formation, celui-ci doit être réactif, non seulement sur ce dispositif mais encore, sur ce public.

Sophie Girardeau

Lire aussi La formation professionnelle continue en France, quels enjeux ? (1e partie) La formation professionnelle continue en France, quels enjeux ? (2e partie) La formation professionnelle continue en France, quels enjeux ? (3e et dernière partie)