Les métiers du secteur public qui recrutent des jeunes diplômés

Les métiers du secteur public qui recrutent des jeunes diplômés

Comptable/Gestionnaire : métiers pour les jeunes diplômés

Les structures publiques font face à une véritable pénurie de candidats. Pour y faire face, elles font appel à des cabinets de recrutement comme Page Personnel. Son étude des rémunérations 2021 a identifié 3 métiers ouverts aux jeunes diplômés :

  • Gestionnaire carrière et paie 
  • Gestionnaire marché public 
  • Comptable ordonnateur 

 

Les particularités du service public 

« Le secteur public connait une vraie pénurie de candidats qui entraine ‘une chasse’ identique à ce qui se passe dans le secteur privé » explique Thomas Briffaut, Senior Executive Manager chez Page Personnel. De prime abord, cette tension peut paraître surprenante dans un secteur associé à la sécurité de l’emploi. Pourtant, le public a des exigences bien différentes du privé, ce qui explique ses difficultés de recrutement et son intérêt pour de jeunes diplômés. « Les besoins en compétences techniques peuvent différer du secteur privé et les structures publiques cherchent des profils qui possèdent cette expérience sectorielle. Pour combler l’absence de formation en comptabilité publique par exemple, on peut recruter un jeune diplômé qui sera ensuite formé en interne sur les process de la finance publique ». L’autre frein au recrutement, les rémunérations moins attractives dans le service public qui selon Thomas Briffaut « peuvent être légèrement en dessous du marché, de 20% sur la partie DSI par exemple ».

 

Gestionnaire carrière et paie 

« C’est un intitulé propre au secteur public car contrairement au privé, le gestionnaire de paie a une partie carrière attachée à son poste. Il ne fait pas uniquement la sortie des éléments variables de paie, il pilote aussi la carrière de l’agent ce qui implique donc une maitrise du secteur en termes de rémunération, de statut, de mobilité et d’évolution de carrière. 

Très pénurique, c’est un métier particulièrement ouvert aux jeunes diplômés détenteurs d’une licence RH et paie, une licence comptabilité et paie ou issus d’une des formations de l’AFPA ou de l’IFOCOP. C’est aussi un poste qui évolue sans arrêt. Au-delà des bases techniques indispensables, il nécessite une personne autonome, curieuse, désireuse d’apprendre les nouvelles règles et qui connaît le secteur public pour y avoir effectué un stage ou une alternance.

Salaire de base brut annuel : entre 28 et 30 k€ »

 

Gestionnaire marché public 

« Au-delà d’un certain montant (40 000 euros), toutes les administrations ont obligation de passer des marchés. Le gestionnaire marché public est en charge de tout le suivi juridique et administratif de la gestion d’un marché. Il gère du début à la fin la commande publique : la consultation des marchés, l’élaboration des pièces justificatives, la rédaction du marché. Il va également participer aux commissions d’appel d’offre et les notifications des marchés. Pour exercer ce métier, il faut posséder un Master 2 en droit public et avoir fait un stage ou une alternance dans ce domaine. Il faut aussi faire preuve de rigueur et de curiosité, connaître les marchés, avoir une aisance relationnelle et savoir travailler en équipe.

Salaire de base : entre 32 et 35k€ »

 

Comptable ordonnateur

« Dans la finance publique, l’environnement et les normes juridiques sont différentes. Il y a une vraie séparation entre un ordonnateur et un comptable. L’ordonnateur est celui qui va donner l’autorisation budgétaire pour que le comptable puisse saisir, payer ou encaisser la facture ou la recette. C’est un mix entre de l’administratif, du budget et de la comptabilité. L’ordonnateur doit posséder un BTS comptabilité gestion ou assistant de gestion. Et si le jeune diplômé a pu faire un stage dans le public, il va être très attractif pour toutes les structures publiques. Pour ce poste, il est indispensable de posséder une vraie rigueur administrative pour respecter la ligne budgétaire, être à l’aise avec les chiffres et les outils informatiques.

Le salaire de base : de 30 à 45k€, la rémunération variant selon l’expérience, la catégorie et le statut ».

 

Contrats et barèmes dans la fonction publique 

« Les agents contractuels sont engagés en CDD. La grande majorité des contrats dure au minimum un an et sont renouvelables jusqu’à 3 ans maximum. Au-delà de 6 ans, le contrat doit se transformer en CDI. Ensuite, au fil de l’expérience, ils peuvent passer des concours en interne pour passer titulaire. Et contrairement au privé, il n’y a pas de marge de négociation concernant les rémunérations régulées par des catégories (A, B et C) qui sont liées au diplôme, à l’expérience et l’ancienneté très valorisée dans le secteur public bien plus que dans le privé ».

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

- Découvre les opportunités d’emploi dans la fonction publique

- Découvrez les opportunités d’emplois pour les jeunes diplômés

- Suivez les dernières actualités sur les jeunes diplômés