Les jobs parfaits pour faire du télétravail

Si à l’instar des salariés de Twitter, vous aimeriez ne pas remettre les pieds au bureau, voici les métiers propices à une activité à distance. 
 

Ici et là, dans les médias et sur les réseaux sociaux, des entreprises un peu embarrassées se font l’écho de certains de leurs salariés réticents à revenir au bureau. Si certains craignent une contamination par la Covid-19, d’autres semblent être devenus totalement adeptes de cette nouvelle façon de travailler. D’ailleurs, une enquête de Malakoff Humanis montrait que 84% des salariés interrogés désiraient continuer le télétravail après le confinement. Si vous rêvez de faire des tableaux excel dans votre jardin, si vous ne supportez plus l’open space ou si vous souhaitez convaincre votre manager de vous laisser travailler quelques jours par semaine chez vous, une récente étude menée par Boostrs a étudié la faisabilité du télétravail pour certains métiers. Et tous ne sont pas égaux en la matière.

 

Les bannis du travail à distance

On s’en doute et le confinement l’a démontré, tous les métiers ne sont pas éligibles au télétravail. Ainsi, si vous êtes agent d’entretien, jardinier, caissière, si vous exercez un métier manuel qui nécessite un équipement particulier et plus largement si vous évoluez dans les secteurs de la maintenance, la logistique ou encore la production, le télétravail n’est pas possible.  

 

Un peu de télétravail en complément du présentiel

Il y a des salariés qui apprécient de travailler de chez eux deux jours par semaine mais considèrent aussi le travail comme un lien social nécessaire à maintenir. Pour eux, le télétravail complet rime avec isolation et le rend rédhibitoire. Sans parler des actifs qui exercent un métier qui les met en relation physique avec le public ou des clients. Si c’est votre cas et si vous êtes médecin, photographe, aide à domicile, agent de sécurité, infirmier, sachez que vous pouvez quand même exercer votre activité en partie à distance.

 

Les métiers idéals pour le travail à domicile

Aujourd’hui, une activité à distance à 100% s’applique surtout à des métiers qui reposent sur l’écriture, le conseil, la planification ou le design. Ces professions exigent des compétences facilement accessibles en télétravail puisqu’elles nécessitent principalement de posséder un ordinateur. Ainsi, un responsable événementiel, un avocat, un assistant marketing, un architecte, un professeur, un agent immobilier, un data scientist, un responsable commercial, une secrétaire, un consultant, un journaliste, un expert-comptable, un développeur, ou encore responsable de ressources humaines pourra travailler à la maison. Plus largement, il existe des fonctions au sein d’une entreprise – notamment l’informatique, les finances, le juridique, le marketing ou les RH - qui peuvent entièrement être réalisées à domicile.

 

Demain, (presque) tous au télétravail ?

Si vous êtes jeune diplômé et rêvez de travailler dans le confort de votre salon, ne vous emballez pas trop. Il semblerait en effet que l’accessibilité au télétravail soit aussi liée à la séniorité du poste. Peut-être parce qu’un senior délègue davantage, prend de la hauteur et met « moins les mains dans le cambouis » que ses pairs juniors ? Mais le futur du travail se fera-t-il à distance ? Se démocratisera-t-il ? C’est fort possible puisque 50% des 10 000 compétences techniques listées par l’étude pourraient être effectuées au moins en partie à domicile. Cela permettrait en réalité à 62% des actifs français d’effectuer une partie de leurs tâches à distance. Un tsunami qui pourrait obliger salariés et managers à adopter de bonnes pratiques pour un télétravail serein.

 

Vous souhaitez en savoir plus ? Suivez les dernières actualités de la vie en entreprise