Les métiers du BTP qui recrutent

Les métiers du BTP qui recrutent

BTP recrutement

Après un arrêt brutal des activités au printemps 2020, les affaires ont repris dans la construction. Dans ce secteur en forte tension, Stéphane Dupont, Manager centre experts BTP de la région sud-ouest chez Randstad a identifié pour Monster, trois métiers particulièrement recherchés :

 

  • Conducteur de travaux 
  • Technicien CVC
  • Maçon

 

Tendances du secteur BTP

En mars 2020, la mise à l’arrêt brutale des chantiers sur le territoire français a entrainé une paralysie du secteur. Le BTP a malgré tout, su rebondir. « Après être tombés à un niveau historiquement bas, les effectifs sont repartis à la hausse en 2020. Concernant l’emploi salarié, les chiffres du 3ème trimestre 2020 ont progressé de +2,1% par rapport au 3ème trimestre 2019. À l’heure actuelle, seul le secteur des travaux publics stagne, la commande publique n’étant pas encore repartie » précise Stéphane Dupont.

Un rebond loin d’être anecdotique et qui devrait se poursuivre sur 2021. «  Les carnets de commandes se remplissent pour les 6 prochains mois et les données laissent entrevoir une accélération dans l’intérim à partir de juin. On pourrait finir l’année en progression par rapport à 2019 ». Ce dynamisme n’est pas seulement lié aux travaux du Grand Paris ou des JO 2024. «  Le réseau des télécoms va énormément recruter avec la fibre optique et la 5G. Le plan France Très Haut Débit exige l’ouverture de lignes et de couverture fibre optique sur tout le territoire. D’ici 2022, 80% du pays devra être couvert par la fibre. La 5G n’en est qu’à ses prémices mais les demandes seront tout aussi importantes : il y aura plus de 80 000 installations d’antenne à poser. Ces deux chantiers génèrent des tensions importantes, des recrutements de technicien télécom, chargé d’études télécom, raccordeur fibre optique etc. Malheureusement, les métiers de la fibre optique et de la 5G ne disposent pas de formations académiques. Ce sont aux acteurs de l’emploi comme Randstad de former les candidats ».

 

Un secteur en tension 

Victime d’une mauvaise image et de nombreux départs en retraite qu’il n’arrive pas à remplacer, le BTP peine à recruter aussi bien dans les postes d’encadrements que dans ceux de production. « Sur la partie construction, il y a une grosse pénurie sur les postes de bureau d’études, économiste de la construction, chef d’équipe, chef de chantier, conducteur de travaux, chargé d’affaires » précise Stéphane Dupond. « Il y a principalement des tensions dans le gros œuvre qui a bien redémarré. Les perspectives sont plutôt encourageantes sauf pour l’intérim qui a baissé de 10% ». Globalement, toutes les structures recrutent. « À commencer par les grands groupes qui mènent des opérations comme le Grand Paris et ont des volumétries importantes. Mais la hausse des besoins de main d’œuvre concerne toutes les entreprises, même les TPE ».  

 

Les 3 métiers du BTP qui émergent

Parmi ces demandes qui affluent dans tout le territoire français, le manager centre experts BTP distingue 3 postes en particulier.

  • Le conducteur de travaux : « Un profil très demandé depuis 3 ans, une denrée rare dans tous les domaines, le bâtiment, le BTP, le télécom ». Dans son Baromètre des salaires 2020, Randstad établit le salaire médian à 39710, soit une hausse de 5,9%.
  • Le maçon : C’est le métier le plus demandé du gros œuvre, notamment chez les TPE/PME. Le Baromètre des salaires 2020 du BTP de Randstad précise d’ailleurs que même si elles préfèrent des profils expérimentés, les entreprises restent néanmoins ouvertes à des profils semi-débutants. « La pyramide des âges est défavorable. D’un côté, des départs à la retraite, de l’autre des jeunes peu attirés par ces métiers. Pour ces profils, les salaires sont plus élevés que la moyenne ».  En 2020, le salaire moyen était de 1868€, 1941€ en Ile de France
  • Le technicien CVC : Malgré la crise sanitaire, il récolte le plus grand nombre d’offres publiées (+1,5%) par rapport à 2019. Un métier qui se développe explique Stéphane Dupont « grâce à l’incitation fiscale du gouvernement et le besoin des ménages français de rénover leur foyer ».

 

Le BTP a besoin de soft skills

Même si les postes d’encadrement exigeant de l’expérience, il semblerait que, s’agissant des métiers de production, les entreprises recrutent davantage un candidat sur son savoir-être. « C’est un métier difficile, physique qui s’exerce à l’extérieur. Les entreprises ont besoin de profils motivés, sérieux, rigoureux. Elles sont prêtes à accepter des candidats avec moins de compétences mais de vraies soft skills. Quelque soit le secteur, la motivation permet de progresser. On peut faire de belles carrières dans les métiers du BTP ».  

 

 

- Découvrez les opportunités d’emplois dans le secteur du BTP à pourvoir et correspondant à votre profil

 

- Découvrez la fiche de salaire détaillée du conducteur de travaux