Le Top des métiers qui vont recruter en 2021

Le Top des métiers qui vont recruter en 2021

Le Top des métiers qui vont recruter en 2021

Malgré une crise sanitaire sans fin et une situation économique incertaine, certains secteurs restent dynamiques et vont poursuivre cette année leur recherche de candidats. Selon l’étude de rémunérations de Page Group, voici les fonctions les plus recherchées par les recruteurs :  

  • Commercial
  • Ingénierie et production
  • Comptabilité et finances
  • Achat et logistique
  • IT & Digital
  • Marketing et communication

 

Les métiers porteurs de 2020 à 2025

 

  • Informatique
  • Services à la personne
  • Marketing web/digital
  • Ingénierie et métiers techniques industriels
  • Commerciaux
  • Transport & logistique 

 

Pour comprendre les grandes tendances recrutement, petit retour sur l’état du marché du travail avant l’irruption de la Covid-19 dans nos vies. « Avant le confinement, le marché du travail avait connu quatre belles années avec une dynamique très portée sur les candidats » rappelle Antoine Lecoq, Managing Director chez Page Personnel. « Le chômage des cadres était seulement de 3% et on connaissait de nombreuses tensions pour les candidats qualifiés dans les domaines comme la finance ou le commercial ».

Depuis, la crise sanitaire est passée par là et a cristallisé les tensions déjà existantes. « Certes, le marché est moins lisible, les candidats plus frileux, les process plus longs. Les recrutements sont plus stratégiques, l’offre et la demande se rééquilibrent ». Certains secteurs comme l’IT et le digital ont échappé aux ravages de la crise sanitaire et vont continuer à croître, la transformation digitale des entreprises étant un impératif de survie. Avec les mêmes problématiques, côté recrutement. « Depuis 10 ans, l’IT a le vent en poupe et le secteur est en forte tension notamment en raison du manque de formations dédiées ou des nouveaux métiers qui apparaissent sans cesse dans la sécurité et la data ».

Du côté de la finance et la comptabilité, les tensions sur certains postes sont préexistantes et après « un coup de frein durant le confinement, le recrutement repart ». D’autres secteurs vitaux comme la logistique et le transport ont pris leur envol. « Le secteur de la logistique était déjà en mode transformation mais la crise a encore challengé des problématiques du secteur comme le besoin de circuits plus courts ». Le secteur des services à la personne est aussi en plein boom avec une pénurie qui existait déjà avant la crise affirme Antoine Lecoq. « Les besoins du secteur sont liées à deux choses : la pyramide des âges et les conditions de travail difficiles qui rendent certains de ces métiers moins attractifs. Pourtant les besoins vont être exponentiels ».

 

Les fonctions à recruter pour 2021

 

« Après avoir été impactés par la crise, ces métiers sont à nouveau très recherchés, particulièrement dans les secteurs dynamiques à forte valeur ajoutée comme les solutions informatiques ou les logiciels. Les start-ups vont aussi recruter des commerciaux pour doper la croissance de nouveaux business. Sans grande surprise, la majorité des entreprises vont opter pour la sécurité avec des candidats expérimentés. Il y a néanmoins des opportunités pour les candidats avec un an d’expérience avec une vraie concurrence en fonction des écoles, des diplômes et de l’expérience professionnelle ».

 

« On le constate depuis des années, il y a une désaffection pour les métiers techniques en France. Pas assez de diplômés, pas assez de candidats et les entreprises n’ont pas toujours pu anticiper des départs à la retraite. Tout cela créé des besoins urgents. On voit aussi des demandes pour des postes d’excellence opérationnelle dans le lead management pour optimiser les process et  la production. Les besoins sont ciblés sur des candidats très qualifiés et opérationnels rapidement. Les jeunes diplômés avec une alternance sur leur CV auront davantage d’opportunités sur des fonctions de technicien ou des postes de premier niveau comme les métiers support ».

 

« Le secteur connaît une forte dynamique de l’emploi sur certains postes comme le gestionnaire paie en tension depuis 15 ans. Ce sont des métiers techniques recherchés dans tous les domaines. Ce sont aussi des métiers qui évoluent sous l’impulsion de la digitalisation des documents, des nouveaux outils, de nouvelles datas ainsi qu’une récente tendance à la ré-internalisation de certaines fonctions ».

 

 «  Pendant la crise en et encore maintenant, c’est un secteur très sollicité. Logiquement, les demandes se concentrent sur tous les postes qui gravitent autour de la chaine logistique et les entrepôts avec des profils expérimentés et une rémunération stable. Les demandes proviennent surtout de la grande distribution, l’agro-alimentaire, la pharmaceutique ou encore le e-commerce ».

 

« La transformation digitale affecte désormais la plupart des secteurs et des entreprises. On  recrute sur tout ce qui est lié à la data, l’e-commerce, le développement avec des besoins plus ciblés en fonction du secteur d’activité et de l’usage. La crise et le travail à distance ont aussi dopé les besoins dans les métiers de  la cyber sécurité et les postes de support pour les salariés éloignés de l’entreprise. Côté salaire, le marché reste en forme. L’objectif des entreprises sera de conserver leur main d’œuvre qualifiée, sollicitée et volatile ».

 

« Ces fonctions concernent surtout le secteur digital et ce qui tourne autour de la data, le web, les réseaux sociaux. Ces métiers permettent d’aller chercher du business, traduire l’image de la marque et transformer l’entreprise. C’est un secteur très ouvert aux profils juniors avec des contrats hybrides qui vont du CDD à la mission free-lance  ».

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Suivez les dernières actualités sur les stratégies de recherche d’emploi

Découvrez en plus les fiches salaires : Community manager, Concepteur Développeur, Data analyst