Skip to main content

Les métiers dont les salaires vont décoller en 2018

Les métiers dont les salaires vont décoller en 2018

La tendance est à l’optimisme surtout dans le secteur digital.

Impôts, gaz, électricité. Chaque début d’année inclut son lot d’augmentations. Mais cette fois, les salaires sont aussi concernés grâce notamment à la croissance qui revient en France et évaluée à 1,8% selon l’Insee. S’ajoute à cela la suppression des cotisations sociales pour les salariés (en contrepartie d’une augmentation de la CSG) qui devrait selon le ministre des Comptes Publics, Gérald Darmanin augmenter  « le salaire net de 25 millions de français ». 2018 démarre donc bien et même très bien pour certains secteurs en particulier.

Les candidats aux commandes du marché du recrutement

La loi du marché veut que plus un produit est rare, plus il a de la valeur. C’est identique pour le marché du travail. Plus un poste est difficile à pourvoir, plus le salaire est élevé. Le candidat est donc en position de force pour négocier à son avantage. L’étude du cabinet de recrutement Robert Half intitulée « 2018 : Études de rémunérations » précise par exemple que «  82% des directeurs financiers rencontrent des difficultés pour recruter des experts financiers compétents ». Une autre étude, celle de Xerfi Canal avec le magazine Challenges atteste des difficultés de recrutement dans les BTP (60%), l’industrie (42%) et les services (35%) d’où une augmentation des salaires dans ces secteurs de 2,5 % dans les BTP et 1,8% dans les autres secteurs.

Et le gagnant est…

La réponse se trouve dans l’étude du cabinet Robert Half basée sur 6 secteurs différents (finance d'entreprise et comptabilité ; management de transition ; systèmes d'information ; digital ; juridique, fiscal et ressources humaines ; assistanat spécialisé). Elle prévoit que « 20% des salariés devraient bénéficier d’une augmentation de salaire » notamment parce que les entreprises sont prêtes à y mettre le prix, conscientes qu’elles ne peuvent pas se permettre de laisser filer ces talents. C’est particulièrement le cas sur les postes du digital de l’informatique, de la finance d’entreprise et de la comptabilité. Malheureusement, en ce qui concerne les autres fonctions (RH / juridique / fiscal, assistanat, management de transition), il subsiste un décalage entre « une volonté de recruter la perle rare et une certaine réticence à dégager le budget suffisant ». Évidemment, le grand gagnant de 2018 sera le digital avec « des propositions salariales souvent exceptionnelles » dixit le cabinet. Il suffit de lire le classement ci-dessous pour constater qu’en effet, la plupart des hausses concerneront le secteur du digital.

TOP 30 des salaires en hausse pour 2018 *

SEO manager : 27%

Data scientist : 22%  

Program manager : 21%

Head social media : 17%

Directeur e-commerce : 11%

Traffic manager : 10%

Chief Digital Officer : 10%

Responsable acquisition : 9%

Head of media : 9%

Head of product : 9%

Chargé de recouvrement : 9% (Assistanat spécialisé)

Chief Operating Officer : 8%

Web Analyst : 8%

Community manager : 8%

Comptable fournisseurs : 8% (Secteur finance, comptabilité)

Responsable connaissance client : 8%

Web designer : 8%

Chef produit web : 8%

Responsable audit interne : 8%  (Secteur finance, comptabilité)

Directeur comptable : 8% (Secteur finance, comptabilité)

Responsable comptabilité client : 8% (Secteur finance, comptabilité)

Responsable marketing online : 7%

Responsable fusion acquisition : 7 % (Secteur finance, comptabilité)

Directeur artistique web : 7%

Responsable trésorerie : 7% (Secteur finance, comptabilité)

Responsable comptabilité fournisseurs : 7% (Secteur finance, comptabilité)

Chief Marketing Officer : 6%

Responsable brand content : 6%

Responsable juridique : 6% (Juridique, fiscal, RH)

Aide comptable : 6% (Secteur finance, comptabilité)

 

*sont prises en compte les augmentations au-delà de 5%

 

MONSTER Pour trouver mieux


Back to top