Les dernières tendances du recrutement dans le digital et l’IT

Les dernières tendances du recrutement dans le digital et l’IT

Les dernières tendances du recrutement dans le digital et l’IT

Les secteurs d’activité ne sont pas tous égaux face à la crise engendrée par la Covid-19. C’est le cas du digital et l’IT qui se retrouvent relativement épargnés par les aléas de la pandémie.

 

L’IT et le digital toujours dynamiques

Après quelques semaines de flottement durant la crise sanitaire, le marché de l’emploi dans l’informatique et le digital se porte toujours bien. «  A l’annonce du confinement, beaucoup de nos clients ont suspendu momentanément leurs offres, le temps de s’organiser. Aujourd’hui, les besoins sont toujours importants, on constate que le secteur a bien géré l’impact de la crise » explique Quentin de Beaufort, senior manager IT /Digital/ Sales chez Robert Half. Le Guide des Salaires 2020 publié fin 2019 par le cabinet de recrutement évoquait un marché orienté candidats. Encore aujourd’hui, ces talents choyés peuvent parfois recevoir jusqu’à 5 offres d’embauche simultanément. Si certains professionnels espéraient peut-être à un léger rééquilibrage de la tendance, Quentin de Beaufort souligne qu’en cette rentrée 2020, il y a toujours une forte appétence pour des métiers pénuriques.   

 

Les besoins du secteur

Dans son Guide 2020, Robert Half estimait que les DSI recrutaient des candidats principalement dans les domaines de la sécurité et cybercriminalité (48%), du développement (36%), du cloud computing (35%) et des données (27%). Une tendance qui s’affirme post-confinement. En effet, la pandémie étant toujours d’actualité, le digital et l’IT sont encore plus essentiels « notamment dans les domaines qui supposent de moins en moins d’interventions en présentiel » affirme  Quentin de Beaufort.

 

Les emplois les plus sollicités dans l’IT

Dans l’IT, trois métiers se distinguent particulièrement avec des salaires toujours confortables : Développeur, Lead Développeur (50 à 75k€)  et  Data Scientist  (entre 42 et 75k€). Quant aux compétences exigées dans le domaine, le senior manager pointe que pour un candidat, « l’essentiel est d’être à jour sur les dernières technologies disponibles » à savoir React, Java, PHP Symphony, R/ Python, UX et des notions de Scrum / Méthode Agile. 

 

Les postes en demande dans le digital

En 2020, trois profils occupent les premières places du podium : le Product Owner / Product Manager (45 à 68k€), le  Business Developer (40 à 65k€) très demandé en start-up et le Chef de Projet (45200 à 70k€). Quant aux talents recherchés, les recruteurs veulent des candidats qui maitrisent l’anglais, le SEA/SEO et Facebook Ads pour Traffic Manager. Les offres de rémunération elles, ne font pas toujours pas mine de faiblir.

 

Des candidats qui préfèrent toujours les start-ups mais…

Les talents sont plus attirés par les start-ups que les grands groupes à la structure peut-être trop rigide. A l’heure actuelle, face à la résurgence du virus et un futur économique incertain, « cet attrait pour les petites structures innovantes ne faiblit pas » affirme le senior manager. Mais les candidats sont plus attentifs aux résultats, examinent de près le potentiel d’une start-up et sa solidité financière ». Et dans ces structures à l’agilité notoire, « les recruteurs vont naturellement s’intéresser aux talents adaptables, capables de basculer du jour au lendemain du présentiel au télétravail ».  

 

A moyen terme, un secteur qui reste confiant

Si l’IT et du digital sont pour l’instant relativement épargnés, on peut se demander comment va se dessiner 2021. Comment mesurer l’impact de la crise à moyen terme à l’heure où même les économistes ont du mal à se mettre d’accord sur les chiffres ? « Nos projections indiquent des tendances positives. Nous abordons sereinement les prochains mois même si on avance avec précaution tout comme nos clients. Dans les prochains mois, le chômage partiel prendra fin, certaines entreprises seront potentiellement en difficulté sans parler de l’arrivée massive de candidats sur le marché » conclut Quentin de Beaufort. Rendez-vous donc en 2021 pour reparler de la santé du secteur. 

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

- Suivez les dernières actualités des secteurs de l’informatique et du numérique

- Découvrez aussi les opportunités d’emplois dans le secteur du numérique à pourvoir et correspondant à votre profil