Quels métiers recrutent en alternance ?

Associer théorie et pratique : c’est tout l’enjeu de l’alternance qui permet aux alternants d’aborder leur avenir professionnel plus sereinement. Les chiffres parlent d’eux mêmes. Selon le Ministère de l’Education Nationale en 2017, 64% des jeunes titulaires d'un CAP suivi en alternance ont été recrutés moins d’un an après avoir décroché leur diplôme. Ce chiffre passe à 71% pour les titulaires d'un bac pro et 81% pour ceux ayant décroché un BTS. En termes de secteurs, ce sont l’industrie, le commerce et le bâtiment qui recrutent le plus.

L’industrie : une manne d’opportunités 

L’industrie est l’environnement idéal pour entrer sur le marché du travail : 80% des alternants décroche un emploi 6 mois après leur formation tandis deux tiers obtiennent un CDI dans l’entreprise qui les a formés. Dans le cadre du pacte responsabilité, l’industrie s’est même engagée à atteindre les 46 000 apprentis en 2020. Aujourd’hui, les entreprises recrutent des techniciens contrôle non destructif, des techniciens matériaux et quasiment tous les métiers de la production ainsi que des commerciaux et des comptables. Le secteur automobile n’est pas en reste et recherche des carrossiers, dessinateurs industriels, ingénieurs qualité et vendeurs automobiles. Sans parler de l’aéronautique qui recensait 4700 contrats d’apprentissage et 1400 contrats de professionnalisation en 2017 et qui peinent à trouver des apprentis dans tous les métiers de la mécanique

Le commerce et les métiers de bouche

En France, ¼ des contrats de professionnalisation sont signés dans le secteur du commerce avec un taux d’insertion de 70%, six mois après la fin du contrat. L’alternance concerne principalement les 80 métiers liés à l’agroalimentaire (boulanger, charcutier etc) puisqu’elles forment 74 000 apprentis. Ce sont les domaines de la pâtisserie-boulangerie industrielle et les métiers de la transformation laitière enregistrent le plus de contrats d'apprentissage. On peut aussi noter des besoins dans les métiers de la logistique comme préparateur de commande, responsable logistique, chef d'équipe commerciale, conducteur de ligne de production, opérateur de machine, techniciens ou opérateurs de maintenance.

Les BTP- Construction, eldorado de l’alternance

Le BTP a toujours accordé une place prépondérante aux contrats en alternance. Le secteur recrute du CAP jusqu’au bac+5, en fonction des évolutions du marché. Le réseau CCCA-BTP forment 48 000 apprentis à une trentaine de métiers avec un taux d’insertion professionnelle de 80% et est toujours à la recherche de 4 000 apprentis. Selon la Capeb, 59 000 apprentis sont formés dans l’artisanat du bâtiment. En 2017, le ministère de l’Eduction nationale recensait 50 000 apprentis en formation génie civil-construction avec différents niveaux d’études (CAP, Bac Pro etc) pour des métiers très recherchés comme charpentiersélectriciens, installateurs thermiques, maçons

Et aussi…>

Dans le secteur de l’assurance, 12.000 embauches annuelles passent par la voie de l’alternance. Ce sont en général pour des postes commerciaux comme agent général d’assurance ou conseiller clientèle. Mais les embauches se font aussi dans la branche marketing, actuariat-statistique, audit, finance ou comptabilité ou informatique.  Du côté des banques, ce sont 10 000 alternants dont 70% occupent un emploi 6 mois après leur diplôme. Selon  Pôle emploi, ces deux secteurs misent de plus de plus en plus sur l’alternance et recherchent des gestionnaires, commerciaux, statisticiens ou spécialistes des nouvelles technologies. A noter que d’autres secteurs se tournent vers l’alternance. L’énergie pour la conception de matériel, installation et maintenance ainsi que les secteurs de la manutention, les services aux particuliers, la santé et le secteur public qui propose des contrats en alternance dans l’éducation, la technologie, le tourisme et le sport.

Vous souhaitez en savoir plus ?