Peut-on évoluer dans le BTP ?

Peut-on évoluer dans le BTP ?

Évoluer dans le BTP

Dans ce secteur rempli d’opportunités, les évolutions de carrière sont multiples et offrent des perspectives d’évolution intéressantes. Explications avec Laura Chery, consultante en recrutement chez Randstad.

 

Est-ce que le BTP est un secteur où l’on peut évoluer facilement ? 

Tout à fait. Depuis des années, le BTP recrute massivement et quand les collaborateurs sont motivés et impliqués, ils peuvent rapidement obtenir des postes à responsabilité.  

 

Quelles sont les clés de l’évolution professionnelle dans ces métiers ? 

Le BTP un secteur difficile : on travaille dehors et les métiers sont souvent physiques. Il faut aussi savoir faire preuve de rigueur et de réactivité lorsqu’on est confronté à des intempéries ou des livraisons de chantier en décalage. Prendre son métier à cœur, avoir envie d’évoluer, être organisé, ponctuel et persévérant: toutes ces qualités sont les garanties d’une belle carrière dans un secteur passionnant.

 

Est-ce que cela signifie que les soft skills comptent autant que les compétences techniques pour progresser ? 

Les deux se complètent parfaitement. Certaines entreprises préfèrent recruter un candidat qui saura faire preuve de souplesse, d’agilité et d’un relationnel avec les clients, les fournisseurs ou les équipes. Quitte à lui apprendre la partie technique qui pourrait lui manquer.   

 

Est-il possible de changer de domaine, de passer de la plomberie à l’électricité, du gros œuvre à la peinture ?

En France, lorsqu’on démarre une carrière dans un secteur d’activité, il est souvent compliqué d’en changer. C’est aussi le cas dans le BTP excepté pour le métier de conducteur de travaux TCE (Tout corps d’état) qui, par définition concerne l’ensemble des travaux du bâtiment. En raison du niveau de technicité des métiers du BTP, il est difficile d’entreprendre ce changement sans passer par une formation supplémentaire.

 

Est-ce qu’on évolue dans le BTP aussi aisément que l’on soit ouvrier ou cadre ?

Cela va avant tout dépendre des responsabilités et des ambitions de chacun. Certains démarrent sur un chantier et obtiennent des postes à responsabilité à des niveaux d’agent de maîtrise ou de cadre. D’autres préfèrent rester exécutants et ne souhaitent pas encadrer des équipes. Il est aussi très courant qu’un ouvrier gravisse les échelons car les entreprises apprécient ces profils issus du terrain, d’autant plus légitimes pour des postes à responsabilité.

 

À quel rythme une carrière peut-elle évoluer ?  

Il faut compter entre 2 à 3 ans pour se voir proposer une promotion. Un ouvrier peut obtenir un poste à responsabilité comme chef d’équipe puis chef de chantier. Un chef de chantier peut passer conducteur de travaux puis chargé d’affaires puis responsable d’activité.

 

Est-ce que tous les métiers évoluent obligatoirement sur le terrain ?

Pour les cadres, cela va dépendre du secteur d’activité, de la structure et des envies personnelles. En fonction des entreprises, un chargé d’affaires peut être présent à 50% sur le terrain à la rencontre des clients et des demandes et passer le rester de son temps au bureau pour traiter la partie administrative. D’autres fonctions vont s’éloigner par choix du terrain au fur et à mesure des années et continuer d’évoluer dans l’entreprise. Un géomètre promu au poste de chargé d’études passera la majorité de son temps au bureau pour réaliser des projections, des dessins et des études.

 

Est-ce que cette mobilité dans le BTP est aussi géographique ?

Absolument. C’est l’un des grands avantages de ce secteur, le BTP recrute dans toutes les villes, quelle que soit leur taille. Les PME et TPE dans les zones rurales recherchent aussi énormément. Cela permet au personnel sur les métiers du BTP choisir leur cadre de vie.

 

Est-il possible de passer d’une PME à un grand groupe ou l’inverse ?  

Quand on est chef de chantier ou conducteur de travaux, ce genre de mobilité est plutôt naturel. Cela peut être plus complexe pour les commerciaux. Si un commercial issu d’un grand groupe qui gère un ou deux portefeuilles de plusieurs milliards d’euros décide de travailler au fin fond de l’Auvergne, le marché et les interlocuteurs seront très différents. Dans ce cas, le recruteur peut tout à fait se demander si ce profil qui a géré de grosses sommes d’argent mais peu d’interlocuteurs aura l’agilité nécessaire pour évoluer dans une PME face à des clients de proximité.  

 

Quels conseils donneriez-vous pour entamer une belle carrière dans le BTP ? 

Choisissez votre domaine en amont, soyez exigeant envers vous-même, soyez rigoureux, faites preuve d’agilité et vous pourrez aller loin. Les métiers du BTP offrent de belles perspectives d’évolution.

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

- Découvrez les opportunités d’emplois dans le secteur du BTP à pourvoir et correspondant à votre profil

- Découvrez la fiche de salaire détaillée du conducteur de travaux

- Découvrez la fiche de salaire détaillée du chef d’équipe BTP