Les métiers de l’éducation nationale : avantages, inconvénients, recrutement

Les métiers de l’éducation nationale : avantages, inconvénients, recrutement

Métiers de l’éducation nationale

L’éducation nationale recrute. Si vous êtes jeune diplômé ou même en reconversion professionnelle, vous pourriez vous découvrir une vocation parmi les très nombreux métiers de l’éducation nationale.

Accéder aux métiers de l’éducation nationale

Comme pour la majorité des postes de la fonction publique, il est nécessaire de passer un concours pour accéder aux métiers de l’éducation nationale en tant que titulaire, que vous soyez professeur des écoles ou cuisinier.

L’un des avantages de l’éducation nationale est d’être titulaire, donc d’avoir le statut de fonctionnaire du service public. Le salaire dépend de la d’une catégorie : la catégorie A accessible via les concours aux candidats externes à partir du bac +3. La catégorie B est ouverte par concours aux candidats bac et bac +2 tandis que la catégorie C est accessible sans diplôme ou aux BEP et diplômes équivalents. La grille indiciaire du salaire évolue ensuite au gré des années, accompagnée de diverses primes comme la prime d’attractivité ou la prime d’équipement informatique. Le ministère a d’ailleurs mis en place un simulateur pour aider les candidats potentiels à calculer leur salaire selon leur emploi dans la fonction publique.

Secteur très en tension, les métiers de l’éducation nationale recrutent également des contractuels ou agents non contractuels de la fonction publique détenteurs d’un bac +2 ou 3 ou d’un CAP, un BEP, un BP, un bac pro ou un BTS avec une expérience professionnelle liée au domaine enseigné. Engagé en CDD, l’enseignant contractuel n’a pas passé de concours. Il peut par exemple enseigner pendant une année scolaire, à temps plein ou temps partiel, le contrat étant reconductible. Après 6 ans, il peut obtenir un CDI et il a évidemment la possibilité de passer un concours. Son statut lui procure moins d’avantage que le titulaire (si ce n’est la liberté de choisir la région dans laquelle il souhaite exercer). Son salaire dépendra de son diplôme et de son expérience mais sera plus bas que celui d’un titulaire : environ 1500€ brut pour un bac +2 et 1700€ brut pour un bac +3.

Les métiers de l’éducation nationale regroupent deux grandes familles de métiers : les fonctions enseignement et les fonctions support.

Métiers de l’éducation nationale : la fonction enseignement

Comme tout employeur et tout secteur d’activité, il existe de nombreux avantages dans l’éducation nationale comme certains inconvénients. Selon le poste recherché, vous trouverez ici les caractéristiques factuelles et salariales des métiers de l’enseignement.

 

La fonction enseignement : éducation et formation

  • Enseignant : il instruit et forme les élèves de la maternelle, l’école primaire en passant par les collèges lycées et les CFA

Postes concernés : Professeur des écoles, Professeur des écoles spécialisé, Professeur des écoles maître-formateur, Directeur d’école, Professeur en lycée, LP, collège, sur zone de remplacement, Formateur dans un CFA

Evolutions de carrière possibles : Conseiller pédagogique du 1er degré, Psychologue scolaire, Inspecteur, Coordonnateur des activités techniques et pédagogiques, Formateur d’adultes, Coordonnateur de formation, Directeur d’un établissement public d’éducation et de formation, Responsable de projet

Statut : A

Salaire brut professeur des écoles : 2067 € à la titularisation. 2 306€ après 10 ans de carrière

  • Responsable des activités éducatives : il anime la vie scolaire, les activités des surveillants et assure avec le corps enseignant le suivi des élèves notamment dans les choix d’orientation

Postes concernés : Conseiller Principal d’éducation

Evolutions de carrière possibles : Directeur d’un établissement public d’éducation et de formation, Inspecteur

Statut : A

Salaire brut : de 2 500 à 3 500€

  • Assistant éducatif : il encadre et accompagne des élèves

Postes concernés : Assistant d’éducation, Assistant pédagogique, Assistant d’éducation vie scolaire (AVSi et AVSco)

Evolutions de carrière possibles : Responsable des activités éducatives

Statut : B, C

Salaire brut : Smic

  • Inspecteur : il implémente la politique éducative, évalue et conseille

Postes concernés : Inspecteur de l’éducation nationale chargé d’une circonscription du premier degré, Inspecteur de l’éducation nationale chargé de la mission départementale préélémentaire, Inspecteur de l’éducation nationale chargé de l’adaptation scolaire et de la scolarisation des élèves handicapés à l’échelle départementale ou académique, Inspecteur chargé d’une discipline, Inspecteur information-orientation, Inspecteur formation continue, Inspecteur de l’apprentissage, Inspecteur Établissements Vie Scolaire

Evolutions de carrière possibles : Responsable d’un établissement d’éducation et de formation, Cadre dirigeant des services déconcentrés

Statut : A+

Salaire brut : de 1753 € à 3688 € (classe normale), de 2427€ à 4977€ (hors classe)

  • Conseiller d’orientation : il aide à la réalisation des projets d’orientation des élèves avec les enseignants

Postes concernés : Conseiller d’orientation – psychologue, Directeur de centre d’information et d’orientation, Chargé d’orientation et d’insertion

Statut : A

Salaire brut : De 1654€ à 3111€

  • Psychologue scolaire : il apporter un soutien psychologique aux enfants en difficultés à l’école

Postes concernés : Psychologue Scolaire

Evolutions de carrière possibles : Conseiller d’orientation, Inspecteur

Statut : A

Salaire brut : de 2371 € (année de titularisation) à 4 588 € à 30 ans de carrière

  • Conseiller pédagogique du 1er degré : il accompagne les enseignants du premier degré et participe à leur formation

Postes concernés : Conseiller pédagogique généraliste, Conseiller pédagogique avec spécialité, Conseiller pédagogique départemental

Evolutions de carrière possibles : Inspecteur

Statut : A

Salaire brut : À partir de 1800€

  • Formateur d’adultes : il réalise et dirige des formations autour de situations professionnelles pour transmettre des compétences

Postes concernés : Formateur d’adultes, Formateur-consultant, Accompagnateur Validation des Acquis de l’Expérience, Formateur-accompagnateur, Formateur de formateurs

Evolutions de carrière possibles : Enseignant, Inspecteur, Responsable de projet, Directeur d’un établissement public d’éducation et de formation

Statut : A

Salaire brut : Entre 1800 et 2700€

La fonction enseignement : enseignement supérieur et recherche

  • Enseignant-chercheur/enseignant dans le supérieur : il délivre une formation dans l’enseignement supérieur; il fait de la recherche

Postes concernés : Enseignant dans le supérieur, Enseignant temporaire du supérieur, Enseignant-chercheur-Praticien hospitalier, Directeur d’unité de recherche, Directeur d’UFR

Evolutions de carrière possibles : Recteur, Cadre dirigeant, Responsable de laboratoire, Chercheur/chercheur enseignant, Responsable de valorisation de la recherche

Statut : A, A+

Salaire brut : À partir de 2 000€

  • Chercheur : il établit une démarche scientifique et conduit des travaux scientifiques pour faire évoluer sa discipline

Postes concernés : Directeur de recherche en EPST, Chargé de recherche, Conseiller scientifique

Evolutions de carrière possibles : Recteur, Cadre dirigeant, Responsable de laboratoire, Enseignant chercheur/enseignant, Responsable de valorisation de la recherche

Statut : A+, A

Salaire brut : À partir de 2000€

  • Responsable de la valorisation de la recherche : il imagine et met en œuvre un programme pour valoriser les recherches de l’établissement.

Postes concernés : Chef de projet, Responsable de service du partenariat et de la valorisation, Directeur du service ou de la cellule de valorisation

Evolutions de carrière possibles : Cadre dirigeant en établissement d’enseignement supérieur et recherche, Cadre dirigeant, Responsable sectoriel

Statut : A+, A

Salaire brut : À partir de 1713€

  • Responsable de laboratoire : il est en charge de la direction administrative, scientifique et technique d’un département de recherche

Postes concernés : Directeur d’unité EPST, Directeur de centre de recherche, Directeur d’institut

Evolutions de carrière possibles : Recteur, Enseignant-chercheur/enseignant dans le supérieur, Chercheur/chercheur enseignant

Statut : A+, A

Salaire brut directeur de laboratoire classe normale : de 2694 à 3847€

  • Ingénieur : il déploie et étudie de nouvelles méthodes ou technologies de procédés expérimentaux

Postes concernés : Ingénieur laboratoire, Ingénieur sécurité bâtiments infrastructures, Chef de projet

Evolutions de carrière possibles : Responsable qualité, Chargé d’études et d’évaluation

Statut : A

Salaire brut ingénieur classe normale : de 1827 à 3153€

  • Assistant de recherche : il réalise des expérimentations, exécute les techniques nécessaires aux études scientifiques

Postes concernés : Assistant ingénieur de plateforme, Responsable de zone en animalerie, Assistant de recherche en laboratoire

Evolutions de carrière possibles : Ingénieur, Responsable de laboratoire

Statut : A

Salaire : À partir de 1500€

  • Technicien : il exécute des techniques selon un protocole reconnu

Postes concernés : Technicien de plateforme, Technicien de zone en animalerie, Technicien en laboratoire ENS, Technicien en électrophysiologie médicale

Evolutions de carrière possibles : Responsable de laboratoire, Ingénieur

Statut : B

Salaire brut technicien classe normale : de 1462 à 2169€

  • Assistant de laboratoire : il prépare les expérimentations et les analyses des échantillons ; il entretient les matériels et les locaux

Postes concernés : Préparateur de laboratoire, Animalier, Agent de laverie

Evolutions de carrière possibles : Technicien, Chargé de maintenance et d’entretien

Statut : B, C

Salaire brut assistant de laboratoire classe normale : de 1522 à 1719€

Les fonctions support de l’éducation nationale

Les métiers de l’éducation nationale ne sont pas tous liés à l’enseignement et l’apprentissage. Et non, l’éducation nationale ne recrute pas que des professeurs ! C’est le cas des fonctions supports, indispensables au bon fonctionnement du secteur.

Tout d’abord, le secteur management, pilotage et contrôle (recteur, directeur établissement public), le secteur bibliothèques, documentation, archives et musées (bibliothécaire, documentaliste), le domaine santé-social (infirmier scolaire ou universitaire, assistante de service social), le domaine études et évaluation des politiques publiques (chargé d’études, contrôleur de gestion), les ressources humaines (gestionnaire des ressources humaines, assistante de formation), la gestion budgétaire, finances et comptable (agent comptable, coordinateur paye), les affaires juridiques (cadre juridique, assistant juridique), l’administration générale (secrétaire, gestionnaire administratif), la logistique immobilière, technique et de services ( chargé de maintenance, cuisinier), les systèmes et réseaux d’information et de communication (responsable sécurité, concepteur - développeur d’applications) et le secteur communication - édition (secrétaire de rédaction, graphiste-web designer).

Trouver un emploi dans l’éducation nationale

Cette liste des métiers dans l’éducation nationale vous a aiguillés dans votre projet professionnel ? Alors avant de postuler à une offre d’emploi dans l’éducation nationale, pensez à créer votre profil candidat sur Monster afin de mettre toutes les chances de votre côté ! C’est simple, gratuit et en bonus, vous parlez directement aux recruteurs !