C’est quoi un Mooc ?

C’est quoi un Mooc ?

C’est quoi un Mooc ?

Votre collègue vous délaisse pendant la pause déjeuner pour son Mooc mais vous n’osez pas lui demander ce que c’est. Pas de panique, on vous explique.

 

Le Mooc ou « Massive Open Online Course » est l’outil de formation massif du 21ème siècle. Avec plus de 100 millions de personnes ayant suivi un Mooc en 2018, cette méthode d’apprentissage repose sur l’idée d’ouvrir l’accès à la formation à moindre coût et au rythme souhaité. Pour y voir plus clair, Monster a rencontré Charlotte Tassel, Communication Manager chez Edflex, éditeur de My Mooc.com, qui se positionne comme «  le Trip Advisor des Mooc ». Avec plus de 10 000 Mooc référencés, la plateforme s’adresse à des publics en reconversion professionnelle, désireux de se former sur un sujet ou par pur intérêt.

 

Mooc : mode d’emploi

Les Mooc, c’est une série de cours en ligne constitués « de vidéos postées par des universités, des écoles, des entreprises ou des spécialistes comme OpenClassrooms, la plupart des cours conduisant à une certification » explique Charlotte Tassel. Et si l’accès au cours est gratuit, la majorité des certifications est payante, les prix variant de 50 à 200 euros. Pour accéder à la formation en ligne, des prérequis sont indiqués selon le sujet abordé même si l’idée est de faciliter l’accès à tous les sujets, niveaux et profils.  «  Il y a des Mooc grand public qui traitent du secourisme et des thèmes plus pointus comme la gestion des déchets et la ventilation des milieux médicaux. Dans ces cas, mieux vaut avoir des bases pour suivre la formation avec succès » précise-t-elle.

Les périodes des sessions sont aussi variables et peuvent s’étendre de 8 à 64 heures. Certaines ferment leur accès après 8 semaines et d’autres sont ouvertes toute l’année mais proposent de nouveaux intervenants ou des formats pédagogiques différents à chaque nouvelle édition. « C’est un vrai principe pédagogique interactif. Après chaque cours, on répond à un quizz, il y a des exercices à faire chez soi et à rendre avec des corrigés à la clé. Ce qui définit aussi les Mooc, c’est cette notion de forum et d’échanges, d’interaction entre les pairs. On peut s’aider de la communauté mais aussi des intervenants qu’on peut contacter si on rencontre des difficultés. Le quizz final permet d’obtenir le certificat, le pourcentage de réussite variant selon les Mooc ».

 

Un outil de formation crédible pour les entreprises

L’apparition des Mooc en France dès 2016 a permis de remplir le vide de la formation quand les entreprises n’étaient pas toujours à la hauteur. Avec ces cours online, le salarié n’attend plus tout de l’entreprise et peut gérer sa formation soi-même. Selon Edflex, 95% des salariés européens sont prêts à se former par eux-mêmes pour s’adapter aux évolutions technologiques et 61% se forment avec internet par eux-mêmes. « Il y a une véritable évolution autour de la formation, elle est perçue comme une opportunité et non pas une contrainte. Les entreprises sont de plus en plus ouvertes et encouragent leurs collaborateurs à développer leurs compétences par ce type de format interactif ». En fonction de la politique de formation de l’entreprise, le salarié peut faire une demande de prise en charge des frais auprès des RH car pour l’instant, les Mooc ne sont pas encore inclus dans le CPF. A noter que les frais de certification sont à la charge du demandeur d’emploi.

 

Une plus-value professionnelle sur le CV

La montée en puissance des Mooc a permis à cet outil de se démocratiser au sein du monde du recrutement. « De plus en plus de recruteurs et de services RH reconnaissent la terminologie. La certification fait figure de diplôme, elle est la preuve des acquis et de la réussite du Mooc. Quand elle est indiquée sur le CV, cela indique au recruteur que le candidat a envie d’apprendre et d’évoluer. C’est un véritable bonus » conclut Charlotte Tassel.  

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Suivez les dernières actualités sur les études et la formation professionnelle