Contrat intérimaire ou CDII : tout savoir sur ce type contrat

Contrat intérimaire ou CDII : tout savoir sur ce type contrat

Qu'est-ce que le CDI Intérimaire ?

Découvrez le CDI intérimaire dit CDII, un contrat hybride créé en 2013 qui permet à une personne intérimaire de devenir salarié de l’agence d’intérim qui l’emploie.

Le CDI intérimaire, c’est quoi au juste ?

Le Contrat à Durée Indéterminée Intérimaire est un contrat de travail entre un salarié et une entreprise de travail temporaire (ETT), dite agence d’intérim.

Dispositif créé dans le but de sécuriser les parcours professionnels des intérimaires, il permet de « combiner la flexibilité du travail temporaire et la sécurité du CDI » explique Sébastien Collard, Directeur régional chez Synergie, cabinet de recrutement qui a connu une hausse de 78% de CDII signés en 2019.

Ainsi, une personne ayant conclu un CDI intérimaire pourra effectuer des missions d’interim les unes après les autres, pour une durée indéterminée.

Le salarié en CDI intérimaire est souvent recruté par dite agence d’intérim, qui envoie le salarié dans une entreprise tierce dite « entreprise utilisatrice ».

Les missions peuvent être également plus longues et ainsi durer jusqu’à 36 mois contre 18 mois pour un intérimaire classique. Si aucune durée de mise à disposition dans « l’entreprise utilisatrice » n’est stipulée, ladite mission peut donc durer jusqu’à 3 ans.

Entre ses différentes missions et selon leur longueur, la personne ayant signé ce type de contrat aura des « périodes d’intermission », c’est-à-dire de congés forcés.

Les avantages du CDII

Selon les données de l’Observatoire de l’Intérim et du Recrutement, les entreprises de la branche ont, à ce jour signé plus de 50 000 CDII. Évoluant principalement dans les secteurs industriels et logistiques, 77% de ces salariés intérimaires se disent satisfaits de leur expérience. Plus que de miser sur l’interim, et pourquoi pas tenter le CDII ?

Selon Sébastien Collard, le salarié en CDII jouira des mêmes avantages suivants qu’une personne en CDI classique :

  • La sécurité de l’emploi ;
  • La cotisation ;
  • L’accès à la formation ;
  • Une réévaluation salariale ;
  • Une montée en compétences ;
  • Tout autres avantages du CE et autres aides.

Mais le CDI intérimaire donne accès à d’autres avantages également, comme :

  • La priorité sur les missions ;
  • La possibilité d’être recruté par l’entreprise à l’issue de sa mission.

Les inconvénients du CDI intérimaire

Notons cependant que le CDII possède certains inconvénients que les personnes en contrat d’intérim classique ne rencontreront pas, comme :

  • En cas de démission de votre CDII, vous devrez respecter le même préavis qu’un salarié en CDI ;
  • Pas d’indemnités compensatrices des congés payés entre les missions ;
  • Pas d’indemnité de fin de mission ;
  • Pas de délais de carence entre deux missions pour le même poste et qui se suivent.

Les éléments du CDI intérimaire et du contrat de mise à disposition

Il y a donc deux types de contrats à signer : celui avec l’agence d’intérim, votre CDII, et celui avec l’entreprise dans laquelle vous ferez votre mission, le contrat de mise à disposition.

Ce que le CDII doit stipuler

Si vous vous apprêtez à signer un CDI intérimaire avec une ETT, vérifiez bien que celui-ci indique clairement :

  • le temps de travail et ses conditions (de nuit, l’astreinte) ;
  • le type de missions ;
  • le périmètre géographique ;
  • la durée de la période d’essai ;
  • la rémunération mensuelle minimale promise ;

Ce que le contrat de mise à disposition doit indiquer

Ensuite, selon la mission qui vous sera proposée, un nouveau contrat sera établi avec l’entreprise qui vous reçoit. Certains points précis devront y figurer, les mêmes que pour un contrat de mission soumis à un intérimaire classique :

  • la raison de l’embauche d’une personne intérimaire ;
  • la durée minimale de la mission ;
  • les spécificités du postes, notamment liés aux potentiels risques pour le salarié ;
  • les qualifications minimales requises ;
  • les horaires de travail ;
  • la rémunération (fixe et variable le cas échéant).

Comment accéder au CDI intérimaire

Avant de faire signer un CDII, l’agence de travail temporaire fait preuve d’une certaine caution, notamment en embauchant le candidat en tant qu’intérimaire dans un premier temps.

« Nous passons des entretiens et des tests plus formalisés, nous effectuons un contrôle de références. On envoie le candidat sur plusieurs missions avant de le passer en CDII » déclare Sébastien Collard.

Le salarié de l’agence d’intérim est donc missionné comme un intérimaire classique dans un premier temps et « s’il correspond au profil du poste, on l’informe sur la mission, les risques liés à la sécurité, les EPI nécessaires. La mission est renouvelable deux fois et il est rémunéré dans les mêmes conditions que les salariés de l’entreprise où il est missionné ».

Employabilité et formations des CDII et des intérimaires

Intérim : recruter pour mieux former

Parallèlement à la création du CDII, les FSPI (Fonds de sécurisation des parcours intérimaires) ont été mis en place pour accroitre l’employabilité des intérimaires.

« Le Fond recueille 10% de la rémunération des intérimaires en CDI pour pouvoir les payer quand ils sont en intermission. Cela leur garantit un minimum de salaire calculé sur un pourcentage de leur dernière mission et en fonction de leur statut : un smic pour un ouvrier, un smic +15% pour un agent de maîtrise et un smic + 25% pour un cadre. Les FSPI collectent également 0,5% de l’ensemble de la masse salariale d’une agence temporaire sur tous les intérimaires qu’elle délègue. Cette somme sert ensuite à financer la formation des CDII ».

Car l’un des atouts du CDII repose sur la montée en compétences durant les intermissions, assimilées à du temps de travail effectif, et qui permettent de calculer les congés payés et l’ancienneté.

« L’un des objectifs du CDII est de proposer des formations pour que l’intérimaire multiplie son employabilité notamment vers des compétences demandées sur le marché du travail. Cela permet aussi à l’agence de travail temporaire de fidéliser et d’investir sur les salariés sur le long terme » conclut Sébastien Collard à ce propos.

CDII et intérim, une aubaine pour les jeunes

Le marché de l’emploi peut être un chemin semé d’embûches pour les jeunes dépourvus de diplôme mais selon le Directeur régional de Synergie, les CDI intérimaires n’ont pas été affectés par les baisses d’activité globales du marché.

L’axe formation est aussi un atout non négligeable pour une population parfois éloignée de l’emploi. « Chez Synergie, un jeune sans qualification trouvera un CDII avec les meilleures missions, la montée en compétences et un suivi particulier. D’ailleurs, une grande partie de nos effectifs ont entre 25-35 ans. C’est une excellente opportunité pour renforcer son expérience professionnelle grâce à la pluralité de missions » conclut Sébastien Collard.

Vous recherchez un CDI intérimaire ou autre emploi intérim ?

Que vous recherchiez un CDI intérimaire, un CDI ou encore un CDD, il faudra en premier lieu miser sur les plateformes d’offres d’emploi qui sauront vraiment cerner votre profil et aspirations.

Chez Monster, nous vous proposons des milliers d’offres par jour : créez votre compte candidat 100% gratuit dès maintenant, insérez-y votre CV, et le tour est joué ! A vous les annonces d’emploi auxquelles postuler.