Les questions d’entretien d'embauche dans l’environnement

Les questions d’entretien d'embauche dans l’environnement

Questions d’entretien d'embauche dans l’environnement

Travailler dans le secteur du développement durable, c’est jouer un rôle actif dans un domaine qui est désormais un enjeu sociétal considérable. C’est pour cela que les questions d’entretien d'embauche dans l’environnement se focalisent particulièrement sur la motivation, la capacité et à convaincre et la culture du candidat comme l’explique Caroline Renoux, dirigeante de Birdeo, cabinet de recrutement spécialisé en RSE et impact positif.

« Qu’est-ce qui vous motive à travailler dans l’environnement ? »

Dans un entretien de recrutement pour un emploi dans l'environnement, cette question jauge l’investissement du candidat. Elle survient très vite car elle est cruciale pour le recruteur. « Dans les métiers de l’environnement, il faut à la fois avoir une motivation très forte sans toutefois afficher une posture trop militante. On cherche à savoir si le candidat estime que les entreprises peuvent faire partie de la solution et qu’elles ne vont pas être parfaites du jour au lendemain » indique Caroline Renoux quant à cette question d’entretien d’embauche dans l’environnement.

Un candidat motivé par l’envie de changer les choses et engagé pour l’écologie, tout en étant capable de compromis. « Si la personne pense que toutes les entreprises font du greenwashing, elle a plutôt un profil très militant qui sera bien plus à l’aise dans une association. In fine, une entreprise a besoin de faire du profit et on ne peut pas tout révolutionner instantanément. Ces changements systémiques peuvent créer du chômage et déclencher des conséquences indirectes que l’entreprise doit prendre en compte ».

Mais attention tout de même, il ne suffit pas d’avoir un réveil de conscience pour expliquer sa motivation à évoluer dans le secteur de l’environnement et du développement durable. « Certes, les opportunités professionnelles sont de plus en plus nombreuses et il y a pénurie par manque de candidats formés parce que ces métiers n’ont pas suffisamment été valorisés estime Caroline Renoux. Depuis deux ans, les salaires deviennent plus attractifs et les évolutions de carrière deviennent intéressantes. »

Mais malgré la pénurie de candidats, il faut, pour certains métiers techniques, avoir le CV qui va avec. « Ce sont des métiers passionnants qui font rêver, on a effectivement besoin de candidats qui veulent accompagner ce changement. Avoir envie de faire bouger les choses est une première étape mais ce n’est absolument pas suffisant car ce sont des métiers complexes. Il est donc impératif d’avoir la formation et les compétences requises ».

« Parlez-moi de projets dont vous êtes particulièrement fier »

Caroline Renoux se préoccupe ensuite de la capacité du candidat à conduire le changement, un talent précieux pour évoluer dans un domaine qui est synonyme de transition, comme l’écologie et le développe durable. « Je cherche à savoir ce que la personne a pu mettre en place, les difficultés qu’elle a pu rencontrer, ce qui n’a pas fonctionné et le bilan qu’elle en a tiré. Au-delà du process, je veux comprendre comment elle est parvenue à convaincre son entourage professionnel que sa solution est la bonne. Cela peut me donner des informations sur sa capacité à s’adresser à des interlocuteurs différents et à accompagner le changement des habitudes. Tout cela exige notamment que le candidat fasse appel à ses soft skills qui jouent un rôle crucial ».

« Comment entretenez-vous votre culture générale ? »

Autre question d’entretien d'embauche dans l’environnement, la volonté du candidat à faire évoluer ses connaissances dans un domaine où être capable d’intervenir en réunion en anglais est un point positif. « Les choses évoluent vite et constamment dans le secteur de l’environnement. Selon les postes, il est intéressant de connaître les sources d’informations et les sites qu’il consulte, de savoir s’il fait partie de certains réseaux professionnels liés au domaine. J’ai aussi envie de savoir s’il a identifié des entreprises qui adoptent une approche environnementale intéressante et pourquoi cette démarche particulière a attiré son attention ».

Quelques conseils pour se préparer à l’entretien d'embauche

Pour aborder la rencontre en toute sérénité et pouvoir répondre aux questions d’entretien d'embauche dans l’environnement et l’écologie, le candidat a tout intérêt à bien connaître l’entreprise pour laquelle il postule et les paramètres du poste proposé. La dirigeante de Birdeo qui rassemble une clientèle très diversifiée, des grands groupes jusqu’aux cabinets conseils et bureaux d’étude spécialisés, en passant par des ETI et même des fonds d’investissements, conseille au candidat d’examiner en amont les éléments de sa motivation.

Préparer cet entretien d’embauche, c’est avancer des arguments prouvant qu’il est « capable de démontrer qu’il a envie de changer les choses sans être dans une posture anticapitaliste ». Et pour anticiper la requête du recruteur, le candidat peut aussi prendre le temps de rechercher « des exemples d’entreprises dont les actions RSE l’intéressent ».

Avant les questions d’entretien dans l’environnement, trouver un poste dans ce secteur

Pour être certain de trouver un job dans ce secteur, une solution : créer votre profil candidat sur Monster ! C’est simple, rapide, gratuit et vous avez l’opportunité d’entrer en contact avec les recruteurs potentiels, sans intermédiaire. Alors avant de potasser ces questions d’entretien dans l’environnement, trouvez l’emploi qui vous correspond !