Skip to main content

Les questions que vous avez le droit d’éviter lors d’un entretien d’embauche (et comment vous y prendre)

Les questions que vous avez le droit d’éviter lors d’un entretien d’embauche (et comment vous y prendre)

En tant que candidat, il est essentiel de connaître vos droits.

Quelles sont les questions interdites par la loi lors d’un entretien d’embauche ? 

Toutes les questions discriminatoires concernées par la loi du 27 mai 2008, révisée en 2016. « C’est une question de pertinence explique Catherine Raffetin, Responsable Recrutement et Formation Interne chez Hays. Lors d’un entretien, un  recruteur n’a pas le droit de vous poser de questions sur votre situation familiale, votre sexualité, votre religion, vos opinions politiques ». En clair, il n’a pas à connaitre votre âge, la profession de votre conjoint ou votre sport préféré. 

 

Comment répondre aux questions indiscrètes ?

Ces questions ont beau être prohibées, il arrive que certains recruteurs passent outre. « Face à ce type de questions, il ne faut surtout pas se braquer ou rappeler à votre interlocuteur ses obligations légales » conseille Catherine Raffetin. Même si c’est votre droit le plus strict, vous courez le risque de vous le mettre à dos. Il y a donc deux possibilités : « Vous avez le droit de mentirL’autre option est d’indiquer que vous êtes motivé par ce poste et que votre situation personnelle n’entravera pas votre capacité à occuper l’emploi visé ».

 

Quelles sont les exceptions ?

- La religion fait partie des sujets que l’employeur potentiel ne peut aborder, même si vous venez à votre entretien avec un signe religieux visible. « Quand il s’agit de postuler pour un métier de représentation qui nécessite un rapport quotidien avec une clientèle, et si l’employeur préfère la neutralité, il sera en droit de vous demander lors du rendez-vous, si vous seriez prêt à enlever votre croix/kippa/voile si l’entreprise l’a stipulé dans son règlement intérieur ».

- Les questions de santé : Si une maladie a occasionné un long arrêt, le recruteur peut vous demander la raison de cette période d’inactivité. « Vous pouvez jouer la transparence tout en restant évasif avec ce genre d’informations » précise Catherine Raffetin. Si vous avez un handicap visible, il ne pourra jamais vous demander la nature de votre problème. « En revanche, si vous postulez pour un poste de manutentionnaire, le recruteur a le droit de vous demander si vous avez la capacité de porter des colis de 8 kilos si le poste le demande ». 

 

Quelques exemples de questions indiscrètes 

- « Etes-vous toujours aussi nonchalant ? ». Pas facile de rester serein face au jugement d’un recruteur. « La pire chose est de se braquer. Vous pouvez le remercier du feedback et lui dire que vous travaillez dessus. Sinon, vous pouvez lui signaler qu’on ne vous a jamais dit cela et que vous seriez heureux de lui transmettre vos prises de références qui lui permettront d’éluder ses doutes » conseille Catherine Raffetin.

- « Que font vos parents ? » A priori, rien de méchant dans ce qui peut passer pour de la simple curiosité. Le souci, c’est que c’est surtout une manière pour le recruteur de connaître votre origine sociale. Ce qui est interdit. « C’est peut-être le moment de vous demander si vous avez vraiment envie de travailler pour cette entreprise » 

- « Vous habitez loin, ça risque d’être compliqué ». Tout d’abord, le recruteur n’a pas à vous demander où vous vivez et vous êtes censé avoir pris toute la mesure des exigences si vous habitez loin. « Quand on commence dans une entreprise, c’est au candidat de s’organiser. Mais je conseillerai la transparence si ça ne paraît pas faisable ».

- « Vous avez pris un congé sabbatique. Vous êtes parti en vacances pendant un an ? » Vous avez plutôt intérêt à répondre avec des arguments précis plutôt que dire que vous avez visité les meilleurs spots de surfs du monde. « Le recruteur a besoin de comprendre la valeur ajoutée de ce voyage. Dites-lui que c’était le moment idéal pour découvrir une autre culture/améliorer une langue étrangère ».

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Suivez les dernières actualités sur les entretiens d’embauche

 

 

 

 

 


Back to top