Le rire, l'arme anti-stress au travail ?

Le rire, l'arme anti-stress au travail ?

Pour plus de 2/3 des salariés français, le rire constitue le rempart le plus efficace contre le stress au travail quand 13% d’entre eux doivent recourir aux palliatifs artificiels pour tenir le coup.

C’est la rentrée ! Après quelques semaines de vacances, les Français sont de retour au travail. Bonjour septembre et son lot d’emails, appels téléphoniques et demandes en tous genres. Comment, dans ces conditions, résister au stress et préserver sa « zénitude » doucement acquise en vacances ? Monster, spécialiste de la gestion de carrière et du recrutement en ligne, a posé la question aux salariés d’Europe du Sud : comment faites-vous pour résister au stress au bureau ?
L’étude, menée récemment sur les différents sites de Monster, démontre que sport et humour sont les remèdes favoris des Français (respectivement 26% et 37%), mais aussi de leurs homologues italiens (46% et 19%) et espagnols (32% et 21%). Plus inquiétant, 11% de la totalité des sondés trouvent du réconfort dans les palliatifs artificiels tels que boisson, tabac ou médicaments. Arrive ensuite la perspective des prochaines vacances avec une moyenne de 8%.

Rire ou sourire, rien de tel pour se détendre
Si le bureau semble peu propice aux parties de franche rigolade, ils sont plus de deux tiers des salariés français (37%) à déclarer pratiquer l’humour pour éviter le stress. Les Italiens, quant à eux, sont les champions de la bonne humeur, puisqu’ils sont une majorité (46%) à utiliser l’humour et la dérision pour prendre du recul ! Quoi de plus libérateur que le rire ? Si certains le pratiquent en club tel un sport de détente, d’autres l’exercent au quotidien comme véritable antidote au stress.

Le sport… toutes voiles dehors !
En deuxième place sur le podium des armes anti-stress des salariés d’Europe du sud : le sport !
Doté de multiples vertus, il a les faveurs de plus d’un quart des salariés français (26%) pour compenser l’anxiété liée au travail. Espagnols et Italiens les suivent de près : 21% et 19%. Footing en plein air, salles de gym, sports collectifs… : tout est bon pour refroidir les cerveaux en surchauffe, oxygéner les neurones raplapla et libérer les émotions négatives !

Bonjour l’angoisse…
Dompter l’anxiété n’est pas chose facile ! D’ailleurs 20% des salariés interrogés cherchent encore le remède pour y faire face. Il faut dire que certains environnements de travail ou certains postes à responsabilités peuvent être particulièrement anxiogènes et favoriser l’émergence d’un stress difficile à juguler… Et là, attention à l’escalade qui peut mener au « burn-out » de plus en plus fréquent depuis     15 ans, comme l’indique Davor Komplita, psychiatre spécialiste des troubles liés au travail.

Au royaume des palliatifs artificiels
Plus d’1 Européen sur 10 (11%) a recours à la boisson, au tabac, aux médicaments ou encore à la nourriture pour résister au stress professionnel. Les Français, dont la réputation est d’être les champions de la consommation de médicaments en Europe, sont 13% à opter pour cette solution. Quand on sait que la population active française représente plus de 26 millions de personnes , voilà qui laisse songeur !...

« La meilleure condition de travail, c'est les vacances »
Quoi de mieux que d’imaginer et planifier ses prochaines vacances pour rester zen ? Pourtant, seulement 8% des sondés ont choisi cette solution. A noter toutefois que les Français pensent beaucoup plus aux vacances que leurs voisins italiens et espagnols (11% contre 6% et 7%) ! Une technique à essayer pour s’évader… Alors, on pose sur le bureau une photo de son prochain lieu de villégiature, et on pianote sur le clavier le cœur plus léger !

L’avis de l’expert :
« Résister au stress n’est pas chose facile. La pratique d’une activité extra-professionnelle, qu’elle soit culturelle, sportive ou associative, peut largement contribuer à se sortir la tête des problèmes du quotidien. La pause déjeuner en dehors de son lieu de travail est également une solution pour faire un break compensateur », indique Bruno Bremond, Directeur Général de Monster France et Europe du Sud. « Il est de la responsabilité de chacun de trouver des solutions au stress. D’ailleurs, nombreuses sont les entreprises qui ont compris que celui-ci est anti-productif et qui ont mis en place des solutions permettant aux salariés de se détendre, améliorant ainsi la motivation et la productivité des équipes ».

Les résultats du sondage :

Monster a posé la question suivante à 2 099 salariés d’Europe du sud, dont 1 029 Français : 
Pour résister au stress au bureau, vous êtes du genre à…

 

France

Espagne

Italie

Moyenne

Voir les choses avec humour et dérision

37%

32%

46%

39%

Pratiquer une activité sportive pour décompresser

26%

21%

19%

22%

Je cherche encore...

13%

28%

20%

20%

Boire, manger, fumer, prendre des médicaments…

13%

13%

7%

11%

Avoir les vacances en ligne de mire

11%

6%

7%

8%

 


France, Italie et Espagne

Burn out : syndrome d'épuisement professionnel

Jean-Marie Gourio dans Brèves de comptoir