8 façons de se rendre utile pendant l’épidémie du Covid-19

8 façons de se rendre utile pendant l’épidémie du Covid-19

Se rendre utile malgré le confinement

Si vous avez du temps libre, aider vos voisins, des inconnus ou des soignants peut contribuer à combattre ce sentiment d’impuissance qui habite de nombreux Français confinés chez eux.

 

1 - Rester chez soi

C’est le message qui résonne dans nos oreilles depuis des semaines maintenant mais au vu des milliers amendes délivrées par les forces de l’ordre, il semble utile de rappeler qu’à défaut de vaccins ou de traitement, la seule façon de freiner l’épidémie est de rester à la maison. Donc, classez vos livres par ordre alphabétique, rangez votre boite à outils ou apprenez une nouvelle langue mais ne sortez pas.

 

2 - Mettre à disposition ses compétences professionnelles

Et si c’était le moment de profiter de ce temps libre pour aider les autres à distance grâce à vos compétences professionnelles. Vous êtes informaticien ? Pourquoi ne pas donner un coup de main à vos voisins qui rencontrent des problèmes d’imprimante, de mises à jour  ou de virus informatique? Vous travaillez dans le marketing ou la communication ? Pourquoi ne pas mettre vos talents de rédacteur pour offrir d’écrire des courriers ? Vous êtes ingénieur, bilingue, étudiant, enseignant à la retraite, vous pouvez également proposer des cours de soutien scolaire par vidéo à ceux qui en ont besoin.

 

3 - Faire un don à la Fondation de France

Associé à l’Institut Pasteur et l’AP HP, l’organisme a lancé une campagne de dons « Tous unis contre le virus » pour répondre aux besoins énormes liés à la pandémie. Les dons collectés seront destinés au personnel soignant (fournir le matériel adéquat, aide psychologique, aide au quotidien) financer la recherche (étude du coronavirus, mise au point de traitement, développement d’un vaccin etc.) et soutenir les associations qui viennent en aide aux personnes âgées, aux personnes vivant dans la rue et plus largement aux personnes fragiles.

 

4 - Rendre service

Si votre voisin est infirmier, chauffeur-livreur ou agent de caisse, si des personnes âgées sont bloquées chez elles, déposer un repas sur leur palier ou proposer de faire leurs courses, c’est un coût de main généréux qui vaut de l’or aujourd’hui.

 

5 - Participer à la réserve civique

Alors que bon nombre d’associations ont dû temporairement fermer leurs portes, le gouvernement a lancé la Réserve Civique. Pas besoin d’un CV de bénévole, il suffit juste d’avoir du temps et de l’énergie à offrir. Les besoins reposent sur quatre axes principaux : l’aide alimentaire d’urgence pour les plus démunis, la garde d’enfants des personnels soignants, le lien avec les personnes fragiles et la solidarité avec ses voisins.

 

6 - Sauver des vies

L’Etablissement Français du Sang a lancé la sonnette d’alarme : même avec la pandémie, il est impossible d’interrompre la collecte de sang. Le professer Salomon, directeur général de la Santé soulignait lors d’un de ses points presse que « les réserves actuelles en globules rouges sont de moins de 15 jours et celles de plaquettes de moins de 3 jours ». Si vous souhaitez donner votre sang, votre attestation officielle vous autorise à sortir mais  veillez à prendre rendez-vous en amont pour limiter l’attente et protéger les équipes. Pour connaître les lieux de collecte, rendez vous sur le site de l’EFS.

 

7 - Se porter volontaire pour aider les agriculteurs

Depuis que les supermarchés ont décidé de vendre des fruits et légumes français, les agriculteurs sont plus sollicités que jamais. Le 17 mars, leur syndicat, la FNSEA et le ministère de l’agriculture ont lancé un appel à la main d’œuvre. Des volontaires qui n’ont pas besoin de diplôme, juste du temps libre et deux bras. Pour les aider, il suffit de s’inscrire sur Mission.wizi.farm en renseignant les compétences pour lesquelles vous êtes disponible. Le site vous met ensuite en relation avec les agriculteurs de votre région pour des missions d’ouvrier agricole, viticole, tractoriste etc. En bonus, vous prenez l’air et faites de l’activité physique, deux denrées extrêmement rares en ce moment.

 

8 - Mettre son logement à disposition

Vous disposez d’un appartement vide autour d’hôpitaux, d’EHPAD ou de centres d’hébergement d’urgences ? Sachez que le site Airbnb a eu l’excellente idée de lancer Open Homes - Appart Solidaire, inspiré par l’initiative individuelle de plusieurs de ces membres et en partenariat avec le ministère du logement. Le principe ? Loger gratuitement le personnel soignant, les bénévoles et les travailleurs sociaux amenés à travailler dans une ville loin de leur domicile.