Skip to main content

Gérer le stress de l’entretien d’embauche

Gérer le stress de l’entretien d’embauche

Le stress dû à un entretien d'embauche peut se trouver tellement élevé chez certaines personnes qu'elles en perdent tous leurs moyens. Quelqu'un qui ne sait pas gérer son stress peut communiquer son angoisse au recruteur, qui l'interprétera comme un point négatif. Il pourrait vous imaginer dans une situation de travail stressante, dans laquelle vous vous retrouveriez paralysé par la nervosité, ce qui vous rendrait improductif. La boule au ventre et les mains moites n’ont jamais aidé à trouver un emploi plus facilement. Le trop-plein d’émotions que génère le stress d'un entretien d'embauche peut pourtant être facilement maîtrisé grâce à quelques conseils simples.

  1. Anticipez votre rendez-vous : Préparez votre entretien en imaginant les questions que votre recruteur pourra vous poser. Pour un poste qui nécessite un profil particulier, il n’est pas rare que l'on essaie de vous déstabiliser en vous posant des questions auxquelles il n'est pas toujours facile de répondre. Si vous vous y attendez et préparez des réponses adéquates à l'avance, vous gagnerez en confiance et parviendrez à mieux gérer votre stress lors de l'entretien d'embauche.
  2. Gérez vos émotions dès le départ : Répétez-vous bien que votre vie n'est pas en jeu dans cet exercice. Dès que vos émotions s'affolent, dites-vous que vous n’êtes pas face à une menace et que l’angoisse ne sera de toute façon pas une alliée pour réussir votre entretien. Si vous sentez que vous perdez pied, respirez calmement, concentrez-vous sur votre respiration et parlez-vous pour comprendre comment gérer votre stress. Murmurez-vous que tout va bien et que ce n’est qu’un échange avec une personne qui recherche un salarié compétent. S’il vous a demandé de vous présenter, cela signifie que votre profil l'a intéressé et que vous l'intriguez. Alors valorisez-vous, détendez-vous et montrez que vous êtes une personne indispensable et apte à gérer la situation.
  3. Adoptez une attitude positive : Même si cela peut paraître injuste, comprenez bien que vous serez jugé sur les premières secondes de votre rencontre par une personne qui ne sait pas qui vous êtes. Ne sous-estimez donc pas la première impression que vous donnerez. De ce fait, il est important d’être habillé de manière présentable et d’afficher une attitude positive. Montrez-vous sous votre jour le plus dynamique, soyez souriant et ouvert. Ne restez pas passif dans la conversation et écoutez votre interlocuteur afin de rebondir sur ses propos. Profitez d'avoir l'opportunité de donner envie au recruteur de mieux vous connaître en présentant vos capacités. Vous gagnerez ainsi progressivement confiance pendant l'échange et oublierez le stress de l'entretien d'embauche.
  4. Faites le bilan de votre échange : Vous avez surmonté vos angoisses et appris comment gérer votre stress. Que vous ayez obtenu le poste convoité ou non, vous ne gagnerez rien à vous apitoyer sur votre sort. Vous êtes le seul responsable à cette issue et cela doit vous servir de leçon pour votre prochain entretien d'embauche. L'échec doit servir à vous améliorer, et non à vous abattre et vous décourager. Résistez à la tentation de faire de vous une victime de la cruauté des recruteurs. Vous pouvez par exemple essayer de noter vos points forts et vos points faibles sur une feuille afin de comprendre vos difficultés et de les corriger une prochaine fois. C'est bien grâce à l'exercice et à la pratique que l'on parvient à trouver comment gérer le stress d'un entretien d'embauche et ainsi à se rendre efficace et indispensable auprès d'un éventuel employeur.

Apprenez à identifier votre malaise pour bien vous préparer. Le stress et le trac sont deux choses bien distinctes.

Le trac est une anxiété positive, à l'approche d'un événement, qui amplifie avec le temps. Le trac se dissipe très vite une fois l'échéance arrivée. Il ne dure généralement pas plus de deux jours, c'est une réaction tout à fait normale.

Le stress se caractérise plutôt comme une forte inquiétude sur le long terme, de la peur d'une situation qui n'avance pas. Il est souvent en rapport avec le manque de confiance en soi et la peur d'échouer. Nous provoquons le stress, nous pouvons donc aussi agir sur lui. 

 

 

MONSTER Pour trouver mieux


Back to top