Banque-Assurance : zoom sur le métier d'actuaire

Banque-Assurance : zoom sur le métier d'actuaire

Après la crise, un maître-mot pour le secteur de la banque: prudence ! Les établissements ont multiplié  les phases de contrôle et la réglementation européenne impose de nouvelles règles de solvabilité plus strictes avec un renforcement des fonds propres. Des exigences qui expliquent qu’aujourd’hui,  les compétences scientifiques et les profils matheux aient la côte.

Maître es chiffres
Les banques sont désormais de plain-pied dans le monde des assurances : elles revendiquent 60% de part de marché en assurance vie, cumulent  plus de 20% de part de marché en prévoyance, 15% en assurances MRH (Multi Risques Habitation) et 9% en assurance auto.  Dans ce contexte, les actuaires, qui étaient jusqu’à présent « les » spécialistes des chiffres et des statistiques des compagnies d’assurance, sont de plus en plus courtisés par les banques.

Professionnel du risque
Prévoir l’imprévisible, telle est la mission essentielle de l’actuaire. Il analyse les données statistiques et effectue les calculs de probabilité. Par exemple, avant de donner le feu vert pour une assurance vie, il prend en compte l’évolution de la mortalité, la fréquence des visites chez le médecin, etc. Il évalue les risques et doit trouver la formule idéale : celle qui permet au futur assuré d’être correctement indemnisé et à la banque de faire des bénéfices !L’actuaire établit le montant des versements et des taux d’intérêt à fixer pour chaque contrat et estime les réserves d’argent dont la banque a besoin pour faire face aux engagements financiers vis-à-vis des clients.
Le métier évolue régulièrement ; aujourd’hui, les actuaires font de plus en plus de conseils d’investissement et de gestion d’actifs.

De réelles opportunités
La population des actuaires est trop restreinte en France : 2000 professionnels tout au plus ! Les opportunités existent donc réellement. L’institut des actuaires reconnait une dizaine de formations menant au métier. Au niveau Bac+2, le DUT Statistiques et traitement informatique des données (STID) permet d’accéder à la fonction de technicien en actuariat. Cependant, les formations menant à la fonction d’actuaire se situent à bac+5. Elles sont dispensées en écoles –ENSAE (Ecole nationale de la statistique et de l’administration économique), ESSEC (Ecole supérieure des sciences économiques et commerciales)…- ou à l’université (master pro mathématique, actuariat, décision et organisation par exemple à Paris Dauphine.

Pour les salariés qui voudraient évoluer vers cette fonction, de nombreux stages de formation continue sont reconnus.

> Accédez aux offres d'emploi dédiées aux actuaires, ou aux offres d'emploi relatives à l'ensemble du secteur Banque Assurance