Résultats de recherche pour

Emploi Grande Distribution

Mécanicien (H/F)

SIPA Automobiles

Lescar (), NA

Assistant(e) SAV (H/F)

WE.CONNECT

Collégien, IDF

Responsable des Opérations (H/F)

Amazon France

Paris, IDF

Mécanicien automobile Volvo (H/F)

SIPA Automobiles

Lormont (), NA

MANAGER D'UNIVERS MARCHAND EN APPRENTISSAGE H/F

Cafa Formation

Bègles, NA

Vendeur polyvalent H/F

Irrijardin

Saint-Alban, undefined

Mécanicien des télécommunications (H/F)

Armee de Terre

, undefined

Employé de libre service (F/H)

Randstad

€10.48 / Par heure

Biviers, ARA

Lead dev LILLE H/F

SOGETI Application | Testing | Sécurité

Lille, HDF

L’emploi grande distribution en quelques mots

L’emploi grande distribution est l’un des rares en France qui « ne connait pas la crise ». La distribution généraliste est souvent résumée à la filière du commerce de détail, vendant de l'alimentaire et du non-alimentaire. Boutiques de chaînes, mais aussi grands magasins, supermarchés et hypermarchés, la grande distribution ce sont des centaines de postes différents offerts dans quatre environnements :

  • Les métiers de l’alimentaire
  • Les métiers commerciaux en magasin
  • Les métiers en entrepôt
  • Les métiers du siège (achat, marketing, RH, etc.)

Les commerces alimentaires représentent un tiers des points de vente de la grande distribution. C’est l’alimentaire non spécialisé (supérette, supermarché, hypermarché) qui contribue le plus à l’emploi et au chiffre d’affaires (46 %). La grande distribution détient 32 % du marché du pain en France, 80% du marché de la viennoiserie et 40 % du marché de la pâtisserie, les 3/4 du marché de la viande et environ 78 % des parts de marché du poisson frais.

Dans le commerce non alimentaire, l’équipement de la personne (habillement, hygiène-beauté, horlogerie-bijouterie) contribue à 13 % des emplois. On est proche des 14 % d’emplois grande distribution dans l’équipement de la maison (électroménager, quincaillerie, meubles, etc.). Des lors, on comprend le besoin constant du secteur de recruter des emplois grande distribution.

On constate que le secteur français de la grande distribution est l'un des plus compétitifs d'Europe. Il regroupe ainsi plus de 30 000 points de vente et emploie 750 000 personnes. Selon la FCD (fédération du commerce et de la distribution), la grande distribution met l’accent sur le principe d’opportunités. Elle emploie donc une main-d’œuvre plutôt jeune (37 % des salariés ont moins de 35 ans) et fortement féminisée (58 % des effectifs). De plus, un emploi sur trois est à temps partiel.

En réponse aux évolutions des modes de consommation et des attentes clients, la distribution et la grande distribution est à la recherche constante de profils. Si le secteur vous intéresse, jetez un œil à notre sélection de métiers :

Les 1 001 parcours de l’emploi grande distribution

Le secteur propose des emplois grande distribution variés, quel que soit le niveau de qualifications. Ainsi, on constate que 68 % des embauches concernent des personnes sans diplôme ou peu diplômées. Et parmi les 20 000 alternants, recrutés tous les ans dans l’alimentaire, près de 20 % sont des jeunes non diplômés.

Du CAP au Bac+5, les formations et diplômes sont aussi très recherches. En effet, les emplois grande distribution en rayon frais (boucherie, boulangerie, pâtisserie, poissonnerie) sont très friands des titulaires de CAP pour les postes de préparateurs, vendeurs et chefs de rayon. Pour devenir manager de secteur, les employeurs iront souvent chercher des détenteurs d’un BTS (MCO, NDRC, etc.), licence pro ou . Enfin, les masters (IAE) et diplômes d'écoles de commerce sont recommandes pour les postes d'encadrement et les fonctions transversales (marketing, achats, logistiques, etc.).

Pourtant, alors que cela se fait de plus en plus rare, dans la grande distribution, 47,5 % des cadres ont commencé comme vendeur ou employé de rayon. Un focus sur la promotion interne qui ouvre de nombreuses opportunités de carrière.

Pour autant, les métiers et compétences recherchés évoluent pour s’adapter aux nouvelles attentes des consommateurs : proximité, praticité et transparence. Rester ouverts aux formations, internes ou externes qui pourraient faciliter l’adoption de nouveaux process ou technologies, devient essentiel pour prospérer dans un emploi grande distribution.

Emploi grande distribution : le CV et la lettre de motivation

Pourquoi rédiger un CV ? Parce qu’il constitut une étape essentielle de votre candidature. Il donne, en effet, un aperçu de vos compétences, de votre expérience, et de la logique de votre parcours aux recruteurs. Son objectif premier : faire en sorte que vous obteniez un entretien. Commencer par regarder notre CV de caissier.ère ou d’hôte.sse de caisse pour vous familiariser avec les demandes de la filière.

Votre lettre de motivation est tout aussi déterminante pour attirer l'attention d'un employeur. Nos conseils à la rédaction de lettres de motivation concernent tous les types de postes et de hiérarchies. La bibliothèque Monster est là pour ça !

Faire mouche durant l’entretien de recrutement

Adopter la bonne attitude en entretien d’embauche afin de convaincre le recruteur. Entraînez-vous en amont et glaner une myriade de conseils possible sur notre page. Cela vous permettra vous préparer aux questions les plus communes mais aussi de repérer et corriger vos petits défauts. Et si vous postulez a un des nombreux postes sans-diplôme, prenez le temps de lire la fiche que nous avons consacré aux questions d’entretien d’embauche pour un poste sans diplôme.

L’amplitude des salaires dans la grande distribution

Le salaire d’un.e hôte.sse de caisse débute à 18 000 euros brut par an, sans ou avec peu d’expérience. Pour un poste de chef de rayon, on parle d’un salaire médian de 31 000 euros par an, tandis qu’un.e directeur.rice de magasin touchera entre 40 000 et 60 000 euros brut par an.

L’emploi grande distribution ce sont aussi les fonctions de support. Un assistant achat touchera entre 30 000 et 35 000 euros brut par an en fin de carrière, alors que le salaire d’un category manager dépassera les 65 000 euros bruts après quelques années d'expérience.

Dans le retail non alimentaire, un.e responsable de boutique gagnera en moyenne entre 28 000 et 35 000 euros bruts par an.

Les sociétés qui recrutent des emplois grande distribution

Pour ne pas « savoir à moitié », et être prêt à toutes les éventualités, nos pages profils d’entreprises compilent autant de sujets essentiels à votre recherche d’emploi grande distribution ciblée :

  • Secteur d’activité de l’entreprise
  • Chiffre d’affaires des années précédentes
  • Organisation interne
  • Volume des effectifs
  • Implantation géographique

Assez d’informations pour vous aider à formuler les questions à poser en entretien, ou plus tard, à faire un choix définitif.

Postuler à un emploi grande distribution

Voilà, toutes les cartes sont entre vos mains. Ou presque… N’oubliez pas de complétez votre profil Monster. Vous recevrez des alertes d'emploi grande distribution, ainsi que des conseils et astuces pour une recherche efficace.