« L’IoT est vraiment un milieu qui bouillonne »

Franck Gaultier, chef de projet R&D au CITC

« L’IoT est vraiment un milieu qui bouillonne »

L’IoT est un secteur en plein essor, notamment dans l’Hexagone comme en témoignent les nombreux prix reçus chaque année par les entreprises françaises au CES de Las Vegas. Les perspectives sont vastes et les emplois de plus en plus abondants avec une caractéristique importante liée à la nécessaire pluridisciplinarité, comme l’explique Franck Gaultier, chef de projet R&D au CITC.

 

En quoi consiste exactement le métier de chef de projet R&D dans l’IoT ?

Franck Gaultier – Mon métier consiste d’abord à effectuer une veille technologique pour voir émerger toutes les nouvelles tendances, qui connaissent une évolution particulièrement rapide dans ce domaine. J’effectue aussi une veille des marchés pour comprendre les valeurs d’usage des objets connectés proposés. Une autre partie de mon activité concerne la réalisation de prototypes, qui même si elle demande du temps et un certain investissement, me paraît essentielle pour être en mesure de donner un avis technique pertinent. Au CITC, on achète d’ailleurs beaucoup de nouveaux objets pour ensuite les démonter… Enfin j’accompagne des porteurs de projet et des entreprises qui se lancent dans l’aventure IoT. Nous évaluons ensemble leur motivation, les valeurs d’usage, la faisabilité technique, les coûts, ce qui permet de clarifier les projets et accélérer un futur processus d’industrialisation.

 

Quelles sont les caractéristiques principales des métiers de l’IoT ?

Franck Gaultier – Un des aspects important du secteur de l’IoT est caractérisé par la nécessaire pluridisciplinarité. A tel point que certaines sociétés comme Netatmo ont recruté tous les profils correspondant aux compétences nécessaires : cela concerne autant le design que l’électronique, le marketing que les systèmes embarqués, etc. Dans l’IoT, il faut vraiment des personnes capables de comprendre les problématiques des autres métiers et ne pas réfléchir en silo. Avec le Machine to Machine (M2M), on se préoccupait de l’électronique, l’informatique, on déportait une antenne et tout le reste était secondaire. Aujourd’hui, on est obligé de concevoir des objets leur globalité, ce qui nécessite une interaction très forte entre toutes les compétences.

 

Quelles sont d’ailleurs les différences notables entre Machine to Machine et IoT ?

Franck Gaultier – Le M2M et l’IoT différent d’abord sur leur marché cible. Quand le premier s’adressait exclusivement à des applications professionnelles et industrielles, le second s’ouvre au grand public. Par ailleurs, il existe désormais une plus large variété d’objets qui peuvent communiquer entre eux. Enfin, dans l’IoT, les parties physiques et électroniques sont parfaitement intégrées, ce qui n’était pas forcément le cas pour le Machine to Machine.

 

Dans un secteur relativement récent, quelles sont selon vous les évolutions à prévoir en termes de métier ?

Franck Gaultier – Le secteur de l’IoT est relativement récent et pour l’instant le profil type de celui qui y travaille est celui du maker qui a l’habitude de faire les choses par lui-même. Maintenant, comme l’informatique à ses débuts dans les années 60-70, il y aura forcément des spécialisations au fur et à mesure de la maturation du secteur. L’IoT est vraiment un milieu qui bouillonne, dans lequel on est étonné en permanence et il faut évoluer en permanence sans se reposer sur ses lauriers. La partie cloud va prendre une importance prépondérante à l’avenir d’une part parce qu’il faut analyser et valoriser les masses de données créées par les objets, mais aussi en raison de la maintenance et du monitoring. Autre grand enjeu d’avenir, le travail sur la valeur d’usage qui permettra aux objets connectés concernés une plus grande diffusion, au-delà du seul cercle des technophiles.

Vous serez peut-être également intéressé(e) par

Commentaires

En commentant sur ce site, vous acceptez notre politique de confidentialité, nos conditions d’utilisation ainsi que l’usage de cookies.

blog comments powered by Disqus

Offres d'emplois IT

  • {FeaturedJobPostedDateText}21/09/2018 {FeaturedJobCompanyText} Center for Rural Affairs
    The Center for Rural Affairs would like to contract with an individual to further our policy work in South Dakota. This will be a 10 month contract at a monthly rate of $1,000 per month for 20 hour...
  • {FeaturedJobPostedDateText}21/09/2018 {FeaturedJobCompanyText} ALTERNATIVE POSTAL
    Deliver Phone Books Work Your Own Hours, Have Insured Vehicle, Must be at Least 18 yrs old, Valid DL. No Experience Necessary. 1-800-518-1333 x 224 www.deliverthephone book.com,Listing from The Her...
  • {FeaturedJobPostedDateText}21/09/2018 {FeaturedJobCompanyText} City of Goshen
    Goshen, IN Goshen City seeking an Office Assistant for the Engineering Department. General office duties, interacts with and assists contractors and customers. Full job description at www.goshenin...
  • {FeaturedJobPostedDateText}21/09/2018 {FeaturedJobCompanyText} Audubon Area Community Services
    Head Start Program/Owensboro Financial Resources Team Manager Individual will provide guidance/support for financial objectives and resources of the Head Start program. Will work with management s...
  • {FeaturedJobPostedDateText}21/09/2018 {FeaturedJobCompanyText} Tri State Liquor
    SALES & STOCK CLERKS Positions Avail. FT/PT. Flex hrs, benefits avail. Apply in person: Tri-State Liquors, Claymont, DE _ojrfc_ 1664915 _qccq_ xhj177_371792x _qcnq_ Tri State Liquor _qrfcq_ 200862440
  • {FeaturedJobPostedDateText}21/09/2018 {FeaturedJobCompanyText} Cookeville Regional Medical - Employment
    Coookeville Regional Medical Center Food and Nutrition Services seeking Full Time Catering Supervisor. Responsible for overseeing day-to-day operation of catering and dish room operation. Apply onl...

Pour trouver mieux

S'inscrire sur Monster