Stage en analyse de données et modélisation (H/F)

RTE (Réseau de Transport d'Électricité)

La Défense, IDF

DÉTAILS DU POSTE
TYPE DE CONTRAT
La Défense, IDF, FR
Stage / Apprentissage, Temps plein
ADRESSE
La Défense, IDF
DATE DE PUBLICATION
Il y a 1 jour

L’électricité qui circule sur le réseau haute et très haute tension de RTE fait vibrer l’économie. Elle alimente les industries, éclaire les territoires. Nous ajustons en temps réel la production et la consommation et assurons la solidarité énergétique entre les régions, pour que chacun ait accès à l’électricité. En France. En Europe. À chaque seconde.

Le monde de l’électricité bouge plus vite que jamais, avec à la clé de nouveaux défis : les énergies renouvelables montent en puissance, l’autoproduction et l’autoconsommation se développent, la voiture électrique s’installe dans les villes… Impensable il y a peu, le stockage de l’électricité devient réalité. Pour accompagner ces mutations, RTE veut devenir le premier réseau conjuguant électricité et digital. Déjà, nos solutions numériques innovantes rendent le réseau plus performant et plus souple. Demain, elles accompagneront les nouveaux usages et les nouveaux acteurs de l’électricité. Pour que, quoi qu’il advienne, le courant passe. 

La perspective de contribuer à des projets ambitieux dans une entreprise qui réinvente ses missions de service public vous séduit ? Rejoignez maintenant les 8 500 hommes et femmes du Réseau !

 

Stage en analyse de données et modélisation (H/F)

 

Contexte

Le système électrique est voué à jouer un rôle prépondérant pour relever les défis de la transition énergétique. Il doit évoluer pour accompagner ces transformations tout en maîtrisant les coûts et en maintenant la qualité de service pour le consommateur. Les évolutions du système électrique concernent aussi bien l’offre, avec l’essor de nouveaux moyens de production intermittents et décentralisés (éolien, photovoltaïque) que la demande, avec l’apparition de nouveaux usages comme les véhicules électriques et de nouvelles technologies qui permettent le pilotage intelligent des différentes consommations d’électricité au plus près du temps réel (dans un contexte de smart grids).

Dans le cadre de ses missions légales et en réponse à une saisine du Gouvernement, RTE a lancé en 2019 une large étude sur l’évolution du système électrique intitulée « Futurs énergétiques 2050 ». La publication de ce rapport a eu lieu le 25 octobre (lien vers la synthèse) et a reçu un large écho dans la presse. Elle étudie différents mix de production électrique (notamment avec et sans nouveau nucléaire) dans l’objectif de l’atteinte de la neutralité carbone à l’horizon 2050 en France. La grande majorité des analyses présentées dans ce rapport portent sur le système électrique sans nécessairement détailler les conséquences à l’échelle des consommateurs, bien que RTE se soit déjà penché sur ce type de problématique (notamment dans le cadre du développement de la mobilité électrique – voir chapitre 6).

En effet, il est de plus en plus admis que la transition énergétique nécessitera à la fois une forte implication individuelle des consommateurs et des systèmes de redistribution efficaces pour assurer l’adhésion de la population face à ces changements profonds.

D’une part, l’atteinte de la neutralité carbone passera par une décarbonation des usages que sont la mobilité (voiture électrique) et le chauffage (pompe à chaleur) qui impliquent des transferts d’usage de la part des consommateurs et en conséquence des besoins nouveaux d’investissement. D’autre part, la réussite de la transition énergétique nécessitera une distribution équitable des efforts à consentir ce qui devra faire l’objet de politiques publiques spécifiques (subvention, taxes, …).

La grande majorité des analyses présentées dans ce rapport portent sur le système électrique sans nécessairement détailler les conséquences à l’échelle des consommateurs, bien que RTE se soit déjà penché sur ce type de problématique.

En effet, il est de plus en plus admis que la transition énergétique nécessitera à la fois une forte implication individuelle des consommateurs et des systèmes de redistribution efficaces pour assurer l’adhésion de la population face à ces changements profonds.

D’une part, l’atteinte de la neutralité carbone passera par une décarbonation des usages que sont la mobilité (voiture électrique) et le chauffage (pompe à chaleur) qui impliquent des transferts d’usage de la part des consommateurs et en conséquence des besoins nouveaux d’investissement. D’autre part, la réussite de la transition énergétique nécessitera une distribution équitable des efforts à consentir ce qui devra faire l’objet de politiques publiques spécifiques (subvention, taxes, …).

 

Missions

Le/la stagiaire travaillera à l’évaluation de la facture des consommateurs en fonction d’une base de données existantes qui sera à compléter par une revue de littérature :

  • Type d’équipement (chauffage, eau chaude sanitaire, isolation du logement, voiture électrique, cuisson, autres usages)
  • Situation géographique (zone climatique, besoin de mobilité)
  • Niveau de revenu des ménages (répartition du coût de l’énergie et capacité d’investissement)
  • Prix des énergies fossiles (fioul, gaz)
  • Aides financières existantes (à l’investissement ou à la réduction de la facture courante)

Cette première étape permettra une « descente d’échelle » à la maille des consommateurs et alimentera les hypothèses de consommation résidentielle à l’horizon 2050 en fonction des choix de politiques publiques (aide à l’achat d’un véhicule électrique, d’une pompe à chaleur, aide à la rénovation, ….

Par la suite, le comportement spécifique de certains consommateurs dans le système électrique (développement d’effacement résidentiel, autoconsommation photovoltaïque) avec une approche en puissance, heure par heure, sera étudié. Enfin, l’ensemble de ces phénomènes seront analysés sous le prisme des impacts redistributifs entre les consommateurs qu’ils produisent afin d’étudier leur soutenabilité sociale.

Le/la stagiaire sera intégré(e) au sein de la Direction Economie du Système Electrique. Tout au long de ses travaux, le/la stagiaire collaborera avec d’autres personnes/entités travaillant sur la consommation d’électricité. Ces travaux pourront s’inscrire dans les prolongements de l’étude « Futurs énergétiques 2050 ».

 

Profil recherché

L’étudiant(e) retenu(e) devra disposer de compétences en analyse de données, modélisation et économie du secteur électrique. L’étudiant(e) devra disposer d’une bonne capacité d’interprétation des résultats obtenus et de restitution orale et écrite. Ce stage fait appel à un goût pour l’analyse et pour la compréhension du fonctionnement du système électrique. La pratique d’un outil d’optimisation serait un plus. Les compétences transverses recherchées sont une bonne autonomie et un esprit d’initiative.

À propos de la société

RTE (Réseau de Transport d'Électricité)

RTE gère le réseau français de transport d’électricité. Le plus grand d’Europe. 24h/24, à chaque seconde, grâce à nous, le courant passe partout en France et chez nos voisins européens. Engagement, solidarité, audace, c’est dans cet esprit que les hommes et les femmes de RTE réalisent nos missions de service public. Rejoignez-nous : Avec nous, le courant passe !
TAILLE DE LA SOCIÉTÉ
5000 à 9999 salariés
SECTEUR
Energie & Eau
DATE DE CRÉATION
2002
SITE WEB
http://www.rte-france.com