Accueil / Conseils en recrutement / Approche des profils IT : personnaliser les messages, la base

Approche des profils IT : personnaliser les messages, la base

Approche des profils IT : personnaliser les messages, la base

Dans l’IT et le digital, les recruteur·ses ont affaire à des profils majoritairement bien dans leur poste qui ne sont pas en recherche active. Susciter leur intérêt demande de personnaliser sa communication.

« L’approche des profils IT demande un important travail de vente et de séduction », rappelle Brice Michel, fondateur d’Elios Conseil, cabinet spécialisé dans les recrutements dans les domaines du digital, de la Tech et du e-commerce. Pour une prise de contact efficace de ces profils, oubliez les messages standards et les discours formatés, seuls des messages personnalisés sont à même d’attirer leur attention.

Wording : travailler des accroches spécifiques

Talentsoft, qui internalise son sourcing, travaille ses accroches en fonction du type de profil recherché. « Nous leur parlons d’office de technologies et de qualité de vie au travail », indique Séverine Blum, directrice recrutement et marque employeur de l’éditeur de logiciel RH. En détaillant dans ses offres d’emploi les langages informatiques utilisés, en parlant de montée en compétences, d’esprit d’équipe, de projets de transverses, l’éditeur prend en compte les spécificités de sa cible.
Chez BNP Paribas, pas de discours formaté non plus. « Le plus grand risque quand on s’adresse à cette population est de s’imaginer ce qu’elle pense », remarque Tony Esnault, responsable RH des fonctions corporate du pôle Personal Finance. C’est à partir de ce qu’expriment en interne les profils DDA (digitaux, data, agiles), clairement identifiés dans le groupe, de leurs motivations, leurs attentes, leurs leviers de reconnaissance qu’un « wording adapté » est élaboré. La compréhension de cette population non seulement nourrit plus d’engagement interne mais encore, imprègne les messages de marque employeur et sert la stratégie d’inbound recruiting de la banque, qui s’appuie notamment sur des témoignages relatifs au quotidien de travail.

Un message d’approche qui fait valoir une opportunité au regard d’un parcours

Le message d’approche doit immédiatement faire comprendre en quoi le poste à pourvoir représente une opportunité. « Lors du premier contact, il s’agit de faire correspondre la proposition de poste au parcours de la personne, ce qui demande de savoir identifier ce qui est cohérent au regard de son parcours », explique Brice Michel. Chercher un profil similaire à celui décrit dans la fiche de poste conduit à des profils qui font déjà le job et ne seront pas motivés en termes de mission et de salaire.

Un message d’approche qui met en avant des leviers de motivation pertinents

Pour faire mouche, le message d’approche doit mettre en avant un ou deux leviers potentiels de motivation, toujours au regard du parcours du profil ciblé. Rappelons les principaux :

  • Rejoindre une structure plus spécialisée par exemple, ou une organisation plus souple.
  • Obtenir plus de responsabilités en termes de management d’équipe.
  • Travailler sur des projets ambitieux, des missions stimulantes intellectuellement.
  • Gagner plus d’argent.
  • Être en phase avec la culture de l’entreprise.

Personnaliser ses messages du premier au dernier

« La marque employeur, ce grand mot, se traduit par de toutes petites actions au quotidien », poursuit Séverine Blum. Le feedback aux candidat·es en est une. Prendre le temps d’expliquer de façon constructive pourquoi une candidature n’a pas été retenue et comment l’améliorer, c’est personnaliser ses messages jusqu’au bout du processus.

Sophie Girardeau

Publié le 19 octobre 2020.