Accueil / Conseils en recrutement / Mieux recruter grâce au digital : l’exemple de Spie batignolles

Mieux recruter grâce au digital : l’exemple de Spie batignolles

Les solutions SMAC’S (Social, Mobile, Analytique, Cloud, Sécurité) participent à la transformation des processus RH et de la fonction RH. En digitalisant une partie de son process de recrutement, Spie batignolles relève le défi d’attirer des candidats dans un contexte de pénurie de profils opérationnels dans les métiers de la production BTP, et implique collaborateurs et manageurs dans cette démarche.

Coopt’on, tel est le nom de la plateforme de cooptation de Spie batignolles lancée le 1er octobre 2018. Cette solution digitale de recrutement par recommandation, développée par Keycoopt, est également un moyen de booster la mobilité interne. 2600 collaborateurs de plusieurs activités du groupe (énergie, construction, route et terrassement), sur un effectif total de 7500, ont été progressivement invités à s’y connecter et à solliciter leurs réseaux. Cette mise en œuvre graduelle vise à mieux appréhender les résultats.

Plus de recommandations qualitatives grâce à la plateforme digitale de cooptation

À ce jour Coopt’on a permis 122 recommandations qui ont abouti à 18 recrutements. Virginie Flore, directrice du développement RH chez Spie batignolles, se félicite du résultat : « Il témoigne de recommandations qualitatives concernant des postes difficiles à pourvoir, en conduite de travaux, études de prix, de projeteur, géologue, maçon, chef de groupe, maître compagnon… ». Il montre aussi que la digitalisation de la pratique de cooptation, préexistante au sein de l’entreprise, a contribué à la rendre efficace à une plus grande échelle.

S’appuyer sur des solutions SMAC’S pour relever les défis de recrutement

Retour en 2017. Cette année-là, l’activité redémarre dans le BTP. L’augmentation du nombre de projets et de chantiers demande de renforcer les équipes. Un défi dans un marché de l’emploi du BTP qui connaît une pénurie d’ingénieurs, de techniciens, d’opérationnels des métiers de la production. Le peu d’attractivité du secteur et le manque de personnes formées sont d’autres difficultés avec lesquelles il faut compter. Qui plus est, les profils issus des filières du BTP cèdent parfois au chant des sirènes du domaine de la finance et des startups…. Spie batignolles profite de la reprise de l’activité pour revoir ses modes opératoires, sa stratégie de recrutement et de communication de marque employeur. Une démarche qui amène l’entreprise à s’appuyer sur les piliers technologiques de la transformation, les SMAC’S.

Digitaliser le processus de recrutement, un gain de productivité RH et d’attractivité employeur

Le plan d’action pour développer son attractivité auprès des candidats découle de cette remise à plat. « Nous nous sommes dit qu’il n’y avait pas une seule façon de recruter mais plusieurs, qu’il fallait donc se doter d’une panoplie d’outils », explique Virginie Flore. Coopt’on en fait partie, de même que Visiotalent. Cet outil collaboratif, qui donne la possibilité aux RH de partager le processus de recrutement avec les opérationnels, permet de remplacer la présélection téléphonique par la vidéo. « Cela laisse au candidat plus de chance de convaincre. Où qu’il soit basé, même à 10 000 kilomètres, il peut poster une vidéo, se faire connaître et nous permettre de le recruter », note Virginie Flore. Grâce à cette solution, interfacée avec DigitalRecruiters, logiciel tourné vers les besoins des opérationnels, le manageur a accès, au moment qui l’arrange, à la vidéo et aux informations utiles et qualifiées transmises par les RH. Ces différents outils améliorent la productivité RH tout en améliorant l’attractivité employeur de l’entreprise.

S comme Social : plus de fluidité et d’engagement grâce au travail collaboratif

Avec Coop’ton, un collaborateur peut, en un clic, partager l’information d’un recrutement à tout son réseau. Le dispositif s’appuie sur le pouvoir de conviction des collaborateurs — ils sont les mieux placés pour parler d’un poste à pourvoir, du contexte de travail, des valeurs de l’entreprise, savoir si telle personne peut correspondre à ses attentes. Avec les différentes solutions mises en place, le manageur opérationnel se sent davantage acteur du recrutement. Comme l’observe Virginie Flore, ces outils favorisent l’engagement. « Il faut se dire que tout cela — attirer, convaincre, recruter — nous ne le faisons jamais tout seul », commente-t-elle.

A comme Analytique : la digitalisation d’un processus RH facilite l’analyse des données

Pour les services RH, le bénéfice de la digitalisation de ce processus est réel. Ces outils proposent un suivi des KPIs (key performance indicators, indicateurs clefs de performance) qui permettent à Spie batignolles de piloter sa stratégie de recrutement et de se doter du meilleur outil en fonction des profils. Utiliser Coopt’on permet ainsi de repérer les « coopteurs », de tracer les recommandations, les recrutements, le type de profils recruté grâce à cette démarche. « Dans l’entité Énergie de Spie batignolles par exemple, le pourcentage de cooptation est très fort. Cette plateforme permet de pouvoir affirmer que les postes pourvus par cooptation concernent des profils rares, complexes, expérimentés », conclut Virginie Flore.

Sophie Girardeau

Publié le 25 juin 2019.

Pour aller plus loin, téléchargez notre livre blanc sur la transformation numérique, les SMAC’s et leur impact sur les Ressources Humaines