Accueil / Gestion des ressources humaines / Gestion des compétences / Programme de mentorat en entreprise : définition et stratégie à adopter

Programme de mentorat en entreprise : définition et stratégie à adopter

Programme de mentorat en entreprise : définition et stratégie à adopter

De nombreuses personnes viennent travailler avec les compétences et la motivation nécessaires, mais ont l’impression qu’ils ne réalisent pas leur plein potentiel. D’autres peuvent exceller dans un domaine en particulier mais manquer de connaissance et d’expérience dans d’autres. Le sentiment de stagner peut entraîner un faible taux de satisfaction et de rétention des salariés, sans parler des opportunités manquées pour votre entreprise. Alors pourquoi ne pas miser sur le mentorat ?

Il n’est pas surprenant que la plupart des 500 plus grosses sociétés mondiales proposent un programme de mentorat en entreprise. Bien que les avantages pour les mentors, les personnes mentorées et l’entreprise elle-ême soient nombreux, il n’est pas évident de savoir par où commencer. Voici un bref topo sur le mentorat, suivi de cinq conseils pour vous aider dans vos démarches !

Mentorat, mentor, mentoré : définitions

Dans l’Odyssée d’Homère, Mentor est le précepteur de Télémaque, le fils d’Ulysse. C’est donc sans surprise que le nom de ce personnage mythologique devint un anthroponyme bien connu : celui du mentor, cette personne supposément plus expérimentée vous servant d’exemple et de guide.

Les notions de mentorat et de personne mentorée sont donc des dérivés assez logiques du terme de base : une relation d’échange et d’apprentissage pour mentorat, et le fait d’être guidé par un mentor pour mentoré.

5 conseils pour un programme de mentorat gagnant

Une fois ces termes maîtrisés, comment mettre en place un programme de mentorat dans son entreprise ? Voici 5 conseils clés à suivre afin de mettre toutes les chances de votre côté.

1. Fixer des objectifs clairs au début du programme de mentorat

Un programme de mentorat en entreprise peut cibler n’importe quel type de salarié et pléthore de problématiques spécifiques : il est donc judicieux de vous concentrer en premier lieu sur la définition de vos objectifs.

Le programme aidera-t-il les nouveaux éléments à comprendre votre culture d’entreprise ? A améliorer votre taux de rétention ? Développer les compétences de leadership de l’encadrement intermédiaire ? Améliorer les relations entre générations ?

« Avoir des objectifs définis permet de mesurer la réussite du programme », déclare Bill Sanders, consultant pour Roebling Strauss, Inc.

Par exemple, dans un programme ciblant la rétention des salariés, vous pouvez examiner le taux de turn over avant et après le programme. Vous pouvez également cibler et mesurer les taux de satisfaction, d’engagement ou de promotion des salariés.

2. Le programme de mentorat doit rester simple

Un programme de mentorat en entreprise n’a pas besoin d’être compliqué, l’essentiel du travail se prépare en amont.

Selon Lars Sudmann, coach chez Sudmann & Company BVBA, les entreprises développent souvent des programmes de mentorat bien trop élaborés. Il décrit même ces approches comme coûteuses et contre-productives.

Un programme de mentorat en entreprise a besoin de leadership, qu’il s’agisse d’une seule personne ou d’un comité de direction. Le planning qui en découle dépendra de l’ampleur du programme et du nombre de personnes que vous souhaitez y inclure.

Fort est de constater que le mentorat le plus efficace relèvera du micro-management : mentorer une personne ou peu à la fois. Demandez donc au service RH de votre entreprise de faire correspondre des tutorés et des cadres capables ayant un profil de mentor, puis de lancer la relation en fonction.

3. Valoriser et récompenser les mentors

Les salariés sujets au mentorat ne sont pas les seuls à bénéficier de ses vertus. Ils aident également les mentors à développer leurs compétences en management et en communication.

Comprenez bien que le mentorat représente beaucoup d’efforts pour les cadres-mentors, a priori déjà occupés par leur fonction.

Nous passerons donc l’aspect altruiste du mentorat, bien que louable. Terry Schlindler, professeur adjoint de l’université d’Indianapolis déclare à ce propos que « le mentor doit savoir ce qu’il ou elle y gagne ».

Pour montrer que vous appréciez les efforts fournis par vos mentors, parlez-en lors de leur évaluation annuelle de performances et trouvez un moyen de les récompenser, que ce soit en nature ou dans leurs perspectives d’évolution.

4. Aider mentors et mentorés à créer leur relation

Mais de quoi peuvent donc parler tutorés et mentors durant leurs réunions ? Cela ne risque-t-il pas de devenir des moments gênants ?

Donnez-leur chacun une vue d’ensemble et une liste de questions potentielles, non-exhaustives et concises, dont ils peuvent discuter.

Le mentoré pourra se demander :

  • Quels sont ses projets de carrière ?
  • Selon lui, quelles sont ses faiblesses professionnelles ?
  • Qu’attend-il du mentorat et, surtout, d’un mentor ?

Le mentor, quant à lui, pourra engager la conversion en :

  • Parlant de son parcours dans le détail ;
  • Mettant en avant ses compétences techniques ;
  • Mettant en avant ses expériences passées en tant que mentoré ou mentor.

Une fois le programme de mentorat au travail terminé, ces relations disparaissent souvent après quelques mois.

« Une chose que j’ai souvent entendue de la part des salariés sujets au mentorat : « mon mentor ne m’a jamais recontacté une fois le programme terminé » », déclare Lars Sudmann.

Et si ce n’était pas le rôle du mentor que de venir éternellement aux nouvelles ? Lars Sudmann recommande d’indiquer clairement aux anciens mentorés qu’ils sont responsable du processus en tant qu’ancien apprenant. Ils doivent donc organiser les réunions, et participer activement à l’entretien de cette relation.

5. Externaliser le mentorat si nécessaire

Tout le monde n’est pas fait pour être mentor et peut-être n’avez-vous pas de profil adéquat en interne.

Si vous manquez de bons conseillers dans vos rangs, envisagez des services de coaching externes pour vos équipes. Trouvez-les par l’intermédiaire des associations professionnelles de votre secteur, votre réseau pro ou des sites spécialisés.

Les programmes de mentorat en entreprise, une aide au recrutement

Un programme de mentorat bien mené peut être une aide considérable pour vos salariés actuels, quel que soit leur poste.

Mieux encore, il pourrait attirer certains candidats dans votre entreprise. Vous recherchez de nouveaux talents friands d’apprentissage afin d’agrandir votre équipe ?

Monster vous aide à trouver la perle rare parmi notre vaste réseau de candidats en recherche d’emploi. Postez dès à présent vos offres d’emploi sur notre plateforme et indiquez le mentorat comme étant une priorité dans votre stratégie RH !