Accueil / Gestion des ressources humaines / Turn-over et fidélisation / 5 conseils pour sécuriser le préonboarding (crise ou pas)

5 conseils pour sécuriser le préonboarding (crise ou pas)

5 conseils pour sécuriser le préonboarding (crise ou pas)

Comment sécuriser l’embauche d’une personne qui prendra son poste dans quelques mois ? En plein crise sanitaire, la question se pose d’autant plus aux RH. Conseils pour rassurer les talents prêts à vous rejoindre pendant la période qui précède leur intégration (préonboarding).

Rien n’est acquis, ni le poste pour la nouvelle recrue, ni la nouvelle recrue pour le poste. Avec ou sans crise, le vent peut tourner entre le moment où un·e candidat·e vous dit oui et sa prise de fonctions effective. Avec le confinement, source d’inquiétudes multiples et partagées, c’est de réassurance mutuelle qu’il s’agit. La période de préonboarding demande un supplément de communication entre l’entreprise et le talent qu’elle attend.

Gardez le lien avec le talent en communiquant plus souvent que d’habitude

Pendant la période de préonboarding, l’envoi régulier de nouvelles, écrites et/ou orales, de même que l’envoi de contenus qualitatifs et ciblés, notamment par le biais d’une newsletter, sont des moyens de garder le lien avec la personne qui va rejoindre votre entreprise. Si cela fait déjà partie de vos pratiques, intensifiez le rythme de vos communications, en sachant les adapter au contexte actuel. Sinon, il faut combler cette lacune. Veillez à apporter des informations utiles et à adopter un ton adapté. Ce dernier doit être en phase avec vos différents messages de marque employeur mais aussi, en accord avec la tonalité des échanges que vous avez eus avec la personne pendant le processus de recrutement.

Organisez des moments conviviaux à distance avant le jour J

Autre façon de travailler le lien pendant le préonboarding, « l’organisation de moments conviviaux à distance avant le jour de la prise de poste , des apéros en visioconférence par exemple, c‘est tendance actuellement », suggère Arnaud Gien-Pawlicki, RRH chez Transaction Connect, startup ayant créé une solution qui transforme les cartes de paiements en cartes de fidélité.

Préonboarding et confinement, l’opportunité d’échanges inédits

La période de confinement est l’occasion de créer des échanges à distance inédits, des échanges autres que l’entretien de motivation, par exemple avec le ou la dirigeant·e qui d’ordinaire n’aurait pas été disponible.

Plus le lien est de qualité, plus il fait la différence

Cependant, l’efficacité de ces dispositifs « dépend de la qualité de la relation tissée tout au long du processus de recrutement, l’empathie, la transparence et l’authenticité sont essentielles durant les échanges, à chaque étape », ajoute notre interlocuteur.

Soyez un employeur au prix du marché

Enfin, la qualité des dispositifs de marque employeur et la qualité relationnelle n’ont d’effets que si la personne a le sentiment d’avoir reçu une offre au bon prix. Dans ce contexte de crise, attention à ne pas tomber dans l’écueil qui consiste à penser que les candidat·es sont moins exigeant·es du fait de la baisse du nombre d’offres d’emploi. « Les candidat·es maintiennent leurs exigences. Vis-à-vis des startups, elles concernent d’abord la pérennité économique de leur modèle, les candidat·es veulent savoir où ils·elles mettent les pieds », observe Arnaud Gien-Pawlicki. Aujourd’hui comme hier, pouvoir répondre à toutes leurs questions est essentiel.

Sophie Girardeau

Publié le 22 avril 2020.