Accueil / Marché de l'emploi / Actualités de l'emploi / Témoignage de Sophie Berrettini, Responsable des Ressources Humaines chez ASCO

Témoignage de Sophie Berrettini, Responsable des Ressources Humaines chez ASCO

Témoignage de Sophie Berrettini, Responsable des Ressources Humaines chez ASCO

ASCO est une société d’ingénierie spécialisée dans la gestion de projets. Depuis 1988, elle propose des prestations en management de projets et en systèmes d’informations à des PME et des grands comptes dans les secteurs notamment du nucléaire, de l’industrie et des services. Avec 300 collaborateurs en France, parfois missionnés à l’international, ASCO se démarque dans un marché très concurrentiel et pénurique. Sophie Berrettini, Responsable des Ressources Humaines, nous explique les enjeux et les stratégies de recrutement de cette société qui mise sur ses valeurs humaines et sur un fort investissement dans la formation.
 

Pouvez-vous nous présenter les activités de la société ASCO et votre rôle au sein de l’entreprise ?
ASCO est une société d’ingénierie spécialiste de la gestion de projets et des prestations de services, qui est toujours dirigée par ses fondateurs depuis 30 ans. Elle a été créée à l’époque en collaboration avec EDF qui reste notre client historique. Nos activités se répartissent en trois grands départements mais sont toutes liées entre elles.
Nous avons le département du nucléaire, le plus important, où nous comptons environ 140 collaborateurs qui interviennent sur tous les CNPE (Centre Nucléaire de Production d’Electricité), sur tous les sites de France, au niveau des activités de planification, coordination, sur des postes de préparation, chargés d’affaires… Nous avons également le département GPO (Gestion de Projets Opérationnelle) qui compte une cinquantaine de consultants aux profils plutôt ingénieurs, chargés de la couverture des projets, de la qualité aux risques. Nos clients sont de grands groupes industriels de l’automobile ou du ferroviaire par exemple. Enfin, nous avons le département SIGP (Systèmes d’Information et Gestion de Projets) qui compte une soixantaine de collaborateurs, ingénieurs, consultants SI, ingénieurs sur la partie intégration, outils, systèmes, pour des grands comptes industriels dans les secteurs des banques, assurances et le domaine pharmaceutique.
Nous avons une activité supplémentaire et parallèle : notre centre de formation qui est ouvert à l’ensemble de nos collaborateurs et de nos clients que l’on forme sur les outils de gestion de projets etc.
Pour ma part, je suis Responsable des Ressources Humaines, et j’interviens sur tous les axes de stratégies de la partie RH, de l’entrée au départ des collaborateurs.
 

Quels sont les besoins et les enjeux d’ASCO en termes de recrutement pour ses différents clients ?
Nous sommes sur un marché tendu et concurrentiel et notre recherche se porte sur des profils pénuriques et des qualifications rares. Par exemple, les ingénieurs projet et planification sur des outils Primavera, les consultants SI, sur le nucléaire les profils de planificateurs et préparateurs méthodes, chargés d’affaires. Nous sommes en flux tendu sur les trois départements de nos activités. Les qualifications sont rares et très concurrentielles, l’expertise outil est très chassée sur le marché. Nous devons aussi faire face à de forts concurrents. C’est donc un marché très pénurique mais c’est la caractéristique principale du marché de l’ingénierie.
 

Quels sont donc les leviers que vous mettez en place pour faire face à ce marché pénurique ?
Nous misons beaucoup sur la formation, à laquelle nous consacrons une part très importante du budget. La formation en interne d’abord pour les primo intervenants sur le nucléaire, les planificateurs, les ingénieurs projets, et aussi pour nos clients ou toute personne qui a besoin de maîtriser les outils Oracle ou Planisware de gestion de projets. La formation est vraiment la part principale de notre investissement et notre levier principal pour faire face aux difficultés de recrutement de nos secteurs.
Nous privilégions bien entendu également la communication RH. Nous sommes présents sur les réseaux sociaux comme Linkedin, Viadeo, Facebook, Twitter, et sur les sites d’emploi classiques. Nous participons aussi à des salons sur la partie relation écoles ou sur la partie business. Nous exposons par exemple notre offre de planification BIM 4D au prestigieux salon du BIM World à Paris. Nous sommes très attentifs aux technologies avant-gardistes et nous nous positionnons comme précurseurs pour accompagner les évolutions des métiers et leurs
transformations. La cooptation fonctionne aussi très bien au sein de notre société.
Enfin nous avons également procédé à la refonte de notre site internet, de notre espace carrières, et nous disposons d’un portail interne sharepoint de nouvelle génération, pour mieux attirer et fidéliser les candidats.
 

La marque employeur joue aussi un grand rôle dans votre stratégie de recrutement…
Oui, nous véhiculons sur les réseaux sociaux et sur notre site notre image humaine, dynamique, jeune et attrayante. Nous tenons à notre culture d’entreprise tournée vers l’humain et à nos valeurs d’accompagnement et de proximité de management. Nous sommes très disponibles pour chaque collaborateur.
Il y a quelques mois nous avons fêté les 30 ans d’ASCO en Grèce et tout le monde était invité à ce séminaire. Non pas seulement les managers, mais l’ensemble de nos collaborateurs. Ce fut une fête avec plus de 200 personnes présentes.

Comment Monster vous aide-t-il à recruter vos collaborateurs ? Quels outils utilisez-vous ?
Nous utilisons depuis plusieurs années les annonces et la CVthèque Monster. Monster est un partenaire de l’emploi indispensable. Sur toute la partie ingénierie, projet, planification, outil, développeur, Monster est très performant. La CVthèque est fournie, riche, renouvelée et possède une interface pratique. Monster attire les candidats et propose de la fraîcheur sur le marché de l’emploi.
Nous utilisons environ 200 annonces par an. Et sur 80 à 100 recrutements à l’année (remplacements et nouveaux collaborateurs), 20% se font via Monster.
 

Quelles relations entretenez-vous avec les équipes Monster ?
Nous avons des contacts réguliers ainsi qu’une visite trois fois par an. Nous faisons des points, des bilans sur les services utilisés. Nous avons des conseils pour booster nos annonces, des statistiques, des conseils de publication, des propositions d’outils toujours adaptés à nos activités. Les équipes nous proposent des webinars, des solutions, des nouveautés, en faisant toujours preuve de transparence au niveau des budgets, en étant toujours à l’écoute et en faisant des propositions toujours très pertinentes car elles connaissent bien notre entreprise.

ASCO en quelques chiffres :

  • 300 collaborateurs
  • 21M€ de CA en 2017
  • 80 à 100 recrutements par an
  • 3 lieux : le siège à Lognes (Marne la Vallée), des bureaux à Paris La Défense et à Marseille. Des zones d’interventions partout dans le monde.