Accueil / Marché de l'emploi / Actualités de l'emploi / Monster, partenaire du Grand Prix de la Créativité RH 2019

Monster, partenaire du Grand Prix de la Créativité RH 2019

Monster, partenaire du Grand Prix de la Créativité RH 2019

La créativité était à l’honneur le 8 avril 2019 lors du Grand Prix de la Créativité RH organisé par l’ACCE. Retour sur une 10e édition qui a récompensé l’inventivité, la sophistication et l’audace des dispositifs de communication RH.

« La créativité et l’audace ne sont plus des options mais des clefs de réussite de la communication RH », soulignait lundi soir Joël Duru, président de l’ACCE, association des agences conseil en communication pour l’emploi initiatrice du Grand Prix de la Créativité RH. Pour sa dixième édition, 90 dossiers avaient été présentés en février et mars lors de jurys organisés chez Monster, partenaire de l’ACCE, avec Com-Ent, Top Employers Institute et Newstank RH. La cérémonie de remise des prix qui s’est déroulée au théâtre de la Michodière a distingué 18 projets (liste des lauréats accessible en cliquant sur ce lien) répartis en cinq catégories :

•    Transformation Digitale & Change ;
•    Parcours & Expérience Collaborateur ;
•    Attractivité & Réputation Employeur ;
•    Engagement Sociétal & Inclusion ;
•    Créativité Monstre/er pour Recruter.

Cet événement fut l’occasion de mettre en perspective les enjeux actuels en matière de recrutement et de communication RH. Comme l’a pointé Ruth Cernes-Fagebaume, directrice générale de Monster France et Europe du Sud, « il s’agit d’être précurseur et d’accompagner des enjeux technologiques et humains, dans un contexte qui pousse à vouloir gagner du temps ». De nouveaux canaux de communication apparaissent, un nouveau rapport au travail s’exprime, dont il faut tenir compte. Qui plus est, dans un contexte où une communication protéiforme a remplacé la communication top-down, la question de la cohérence des messages se pose aux organisations : « Les entreprises sont face à la complexité du défi de parler à tous tout en parlant à chacun. »

La soirée, placée sous le signe de l’humour et de la prospective, grâce à la présence d’un Joke Manager — le dessinateur de presse Antoine Chéreau — et d’un précurseur de tendances sociétales — François Miquet-Marty, fondateur de l’institut Viavoice —, fut aussi l’occasion de regarder vers 2030. À horizon dix ans, il est notamment question pour l’entreprise de confrontation avec la pluralité et la diversité des publics et des groupes sociaux. Autres tendances lourdes : l’aspiration des personnes à un retour au concret et, en référence au concept japonais Ikigai, la quête d’une raison d’être et la capacité à concilier les contraires.

Le soir du 9 avril, hommage fut rendu à tous les créatifs des agences, capables d’audace, d’autodérision, de prise de recul sur des sujets qui leur sont familiers, comme le digital qu’il faut rendre accessible à tous, osant revenir aux basiques (l’affiche et le stand par exemple) à l’ère du tout digital, sachant en faire plus que le brief, écoutant la demande des entreprises tout en sentant l’air du temps pour capter la grande tendance du moment : dans les messages de marque employeur, on souhaite faire plus entendre la parole des candidats et des collaborateurs.

Sophie Girardeau