Accueil / Marché de l'emploi / Bonnes pratiques RH: quoi de neuf chez les Top Employers ?

Bonnes pratiques RH: quoi de neuf chez les Top Employers ?

Bonnes pratiques RH: quoi de neuf chez les Top Employers ?

La deuxième édition de la conférence organisée par Top Employers Institute a eu lieu le 4 février 2020. Retour sur de bonnes pratiques repérées en matière de marque employeur.

La #TEConf 2020, conférence organisée par Top Employers Institute dont Monster était partenaire, a été l’occasion de faire le point sur les bonnes pratiques RH des entreprises labellisées, et de s’intéresser à leur influence sur le monde du travail en France. Les tendances des dernières années se confirment : l’authenticité et l’engagement sont deux piliers de la marque employeur.

Recherche d’authenticité dans la relation avec les candidat·es

La moitié des entreprises certifiées Top Employers en France s’appuient sur des communautés d’ambassadeurs et d’ambassadrices pour rendre plus authentique la relation avec les candidat·es et 45% utilisent des outils de mesure de l’expérience candidat·e. Vincent Binetruy, directeur France de Top Employers Institute, signale « la résurgence de la cooptation qui est utilisée par 73% des entreprises certifiées, soit +13 points en un an ». Par ailleurs, la recherche d’authenticité est un des points qui ressort de l’étude State of the Recruiter réalisée par Monster en 2019 auprès de 1700 recruteur·ses dont 300 en France. Pour Guillaume Pontnau, directeur commercial France chez Monster, insérer une vidéo dans une offre d’emploi est un bon moyen de faire passer des messages authentiques : « Cela brise la glace disent les recruteur·ses qui utilisent l’application Monster Studios. »

Volonté d’engager les candidat·es et les collaborateur·trices

L’engagement est un autre enjeu des Top Employers et la réussite de l’intégration est pour eux un défi — notons que chez 81% d’entre eux, la direction générale est impliquée dans ce sujet. Ainsi, 50% de ces entreprises utilisent une plateforme d’intégration pour créer un lien avec les nouvelles recrues avant leur arrivée et s’assurer qu’elles se présenteront bien le jour J. La mesure régulière de la qualité de l’intégration est pratiquée par 84% des Top Employers. Autres signes distinctifs des meilleurs employeurs en France : l’accent mis sur l’engagement plutôt que sur la performance pendant l’intégration et le rôle important des « buddies » dans l’accompagnement des nouveaux et nouvelles arrivant·es.

L’enquête d’engagement est un autre outil. Elle est annuelle par exemple chez Saint-Gobain — « C’est intéressant, notamment pour montrer les écarts culturels, cela pousse à prendre des initiatives, à s’inspirer », estime Régis Blugeon, DRH France et directeur des affaires sociales chez Saint-Gobain. Mais quotidienne chez Amazon Logistics : grâce à une application, une question est posée chaque jour aux salarié·es (sur 9 300 collaborateur·trices en France, 80% travaillent sur les opérations), relative à l’environnement de travail, ou aux interactions entre collègues, aux formations… « Les réponses, favorables ou non, nous poussent à améliorer l’environnement et les conditions de travail », commente Laëtitia de Montgolfier, DRH d’Amazon Logistics France.

Proximité et symétrie des attentions

Les outils ne remplacent pas la relation directe, il faut de la proximité et de la symétrie des attentions pour bâtir la confiance et engager. Ainsi, une réunion quotidienne a lieu chaque matin dans les sites d’Amazon Logistics et une réunion hebdomadaire permet d’identifier les actions à mener pour améliorer l’expérience salarié·e. De son côté, Saint-Gobain a mis en place des groupes d’échange dans le cadre de sa réflexion sur sa raison d’être. Chacun·e dans l’entreprise apporte sa valeur au même niveau que les autres.

Sophie Girardeau

Publié le 11 février 2020.