Accueil / Marché de l'emploi / Les SMAC’S, bréviaire de la transformation de l’entreprise

Les SMAC’S, bréviaire de la transformation de l’entreprise

Les initiales qui forment l’acronyme SMAC’S (pour Social, Mobile, Analytique, Cloud, Sécurité) composent le début d’un alphabet avec lequel écrire les transformations de l’entreprise.

Les standards technologiques actuels de la transformation digitale des entreprises sont amenés à évoluer. Aujourd’hui résumés dans l’acronyme SMAC’S (pour Social, Mobile, Analytique, Cloud et Sécurité), ils seront complétés ou remplacés demain par l’intelligence artificielle (IA), la réalité virtuelle, la réalité augmentée, la blockchain, les objets connectés. Ces innovations n’étant pas encore ancrées dans les usages, il est toutefois trop tôt pour les associer aux SMAC’S.

Les SMAC’S demain : une large palette d’outils pour personnaliser l’expérience

« Nous évoluons aussi avec les technologies, nos habitudes, nos usages demandent du temps avant de se modifier mais nous irons vers une large palette d’outils qui permettent de personnaliser l’expérience », estime Marisa Berlenga, Offer Manager SIRH chez mc²i Groupe, cabinet de conseil en transformation numérique. C’est à l’entreprise de choisir ces outils en fonction de sa culture, et de faire évoluer son organisation dans le sens d’une intégration cohérente des technologies.
L’actualité réglementaire influence aussi la façon d’écrire la transformation. Depuis son lancement en mai 2018, le RGPD (règlement général sur la protection des données) fait en effet ressortir le sujet de la Privacy (vie privée), le P peut donc naturellement trouver sa place dans cet abécédaire. Et pourquoi pas déranger son ordre ? puisque qu’en 2019, le M(obile) et le C(loud) ne sont plus vraiment des sujets tant leurs usages font partie de nos quotidiens.

Un bréviaire à établir pour aller dans le sens des attentes des utilisateurs

Idéalement, « le remaniement de l’acronyme SMAC’S doit aller dans le sens des attentes des utilisateurs », ajoute Marisa Berlenga. En matière de recrutement, attentes que l’on découpe en fonction du parcours du candidat/collaborateur : postuler, s’intégrer, organiser son travail, pouvoir travailler avec des outils collaboratifs… Et en fonction des priorités des RH : faire du reporting, avoir une vision claire des données avec la dataviz (visualisation des données), éviter de passer du temps sur des tâches à faible valeur ajoutée (répondre aux questions sur les congés payés ou les jours de RTT, un chatbot peut le faire ; effectuer un changement d’adresse, un salarié peut s’en charger depuis une plateforme…).

Penser d’ores et déjà les SMAC’S en termes de SMIAC’S

Mais les technologies ont beau exister, elles n’empêchent pas quelques décalages entre les attentes des uns et des autres de persister. « D’où l’intérêt de penser en termes de SMIAC’S », propose Frédéric Mischler, expert en RH et digital. Ici, le I désigne l’interface, l’interaction en face-à-face et l’intelligence. « Il s’agit de mettre de l’intelligence dans les interfaces et les interactions », précise-t-il. Appliquée au recrutement, l’idée renvoie à la question du design du site carrière, pour penser différemment le parcours du candidat. Un supplément d’intelligence dans les interfaces et les interactions pourrait par exemple permettre au candidat de toucher plus précisément du doigt (sic) les valeurs de l’entreprise pour mieux comprendre et évaluer son potentiel futur environnement de travail.

Entre les lignes des SMAC’S, des compétences s’écrivent

L’acronyme SMAC’S structure et articule les attentes des acteurs de l’entreprise, mais ces attentes, comme les technologies, peuvent se multiplier du fait même de la promesse technologique. Comment l’écrire demain ? Seulement à partir des solutions logicielles ou bien en l’ouvrant aux compétences que la transformation numérique demande de développer ? Entre les lignes des SMAC’S, ne pouvons-nous pas lire, entre autres : Souci du service client, Mentoring, Adaptabilité, Audace ou Apprentissage actif, Créativité, Curiosité ou Conscience de soi, Souplesse cognitive ou Sociabilité ?

Sophie Girardeau

Publié le 10 septembre 2019.

Pour aller plus loin, téléchargez notre livre blanc sur la transformation numérique, les SMAC’s et leur impact sur les Ressources Humaines