Accueil / Plus de contenu RH / Etude Yougov pour Monster : Crise de la Covid-19, emploi et digital

Etude Yougov pour Monster : Crise de la Covid-19, emploi et digital

Nous avons interrogé les jeunes actifs français via YouGov, sur leur vision du monde du digital et de ses métiers. A l’heure où la crise sanitaire et le confinement accélèrent la transformation digitale, quels métiers les attirent ? Quels profils sont concernés ? Si le secteur a le vent en poupe, l’enquête confirme cet attrait pour les métiers du digital. Près d’un jeune sur deux (45%) est tenté de s’orienter vers un métier du digital dans le cadre d’une reconversion ou d’une recherche d’emploi.

*Cliquer sur l’image pour consulter l’infographie dans son intégralité

Le digital, un secteur attirant et qui divise 

Un secteur protecteur face à la crise

Près d’un jeune Français sur deux (41%) pense que le digital protège de la crise, particulièrement pour les 18-24 ans (48%). Près d’un tiers des jeunes interrogés (28%) est d’ailleurs convaincu que toutes les entreprises sont à la recherche de profils numériques et digitaux. Un constat particulièrement partagé par les personnes ayant fait des études supérieures (33%), par les plus jeunes (33% des 18-24 ans) ou encore par les citadins et les Parisiens (respectivement 34% et 35%).

Qu’en pensent ceux qui travaillent déjà dans le secteur au quotidien ? Ils se révèlent plutôt optimistes et épargnés par la crise, seulement 15% d’entre eux sont inquiets pour leur avenir.

Dans le contexte économique actuel, les Français recherchent une certaine sécurité dans leur emploi, quitte à s’orienter vers un secteur qui ne les attire pas ! C’est le cas chez les jeunes avec le digital : 27% sont prêts à chercher un emploi dans le digital, sans être particulièrement attirés par ce domaine. La garantie de l’emploi prédomine sur le sens, alors que seulement 13% des salariés affirmaient trouver du sens dans leur travail en mai dernier selon Monster.

Les 18-34 ans : déjà prêts à se reconvertir 

Les jeunes se sentent plutôt vulnérables face à la crise ! Ils sont ainsi 32% à être pessimistes et penser que la crise touche tout le monde, secteur digital compris, et ce, même si cette génération a grandi dans l’ère du numérique.

Pour autant, ils voient tout de même de plus grandes perspectives dans tout ce qui est numérique.  Presqu’un jeune Français sur deux (45%) serait ainsi tenté de s’orienter vers un métier du digital dans le cadre d’une reconversion ou d’une recherche d’emploi.

Pourquoi ? Ils se sentent attirés par ces métiers d’un côté (29%), et de l‘autre, ils estiment que le digital est porteur d’emplois (12%).

Les femmes plus réticentes à intégrer le secteur du digital 

Les femmes se montrent un peu plus pessimistes que les hommes par rapport à la crise. 38% d’entre elles pensent que la crise n’épargne personne (+6 points par rapport à la moyenne).

Elles semblent aussi moins attirées et convaincues par le digital, qui souffre encore de stéréotypes de genre : 22% d’entre elles ne sont pas du tout attirées par ces métiers (+9 points par rapport aux hommes).

Quitte à choisir un emploi dans ce secteur, ce sont les postes en webmarketing qui remportent le plus de suffrages (33% des femmes, soit +9 points par rapport aux hommes, avec 22%). Elles se désintéressent particulièrement des métiers de l’IT (6% de femmes intéressées contre 19% d’hommes) et d’analyse de la donnée (12% de femmes pour 17% d’hommes).

Les métiers du webmarketing, métiers plus populaires auprès des jeunes

  • webmarketing (27%)
  • webdesign (21%)
  • les métiers d’analyse et de science de la donnée (15%).

 

*Etude Monster via Yougov – L’enquête a été réalisée sur 1010 personnes représentatives de la population nationale française âgée de 18 ans à 34 ans. Le sondage a été effectué en ligne, sur le panel propriétaire YouGov France du 29 octobre au 30 octobre 2020.

 

Publié le 14 Janvier 2021