Communiqué de Presse

Retrouvez les communiqués relatifs à nos produits et services ainsi que les résultats de nos études et enquêtes.

07
Juil 2017

Les Millennials expriment leur vision du monde professionnel

Les Millennials expriment leur vision du monde professionnel

80% des salariés français âgés de 18 à 36 ans déclarent avoir fait au moins un compromis en acceptant leur poste actuel

Levallois-Perret, le 02 mars 2017 – Monster, un leader mondial de la mise en relation entre les personnes et les opportunités de carrière, dévoile aujourd’hui les résultats d’une vaste enquête menée par l’institut YouGov dans quatre pays européens1. Cette étude s’est intéressée au rapport qu’entretiennent les Millennials2 avec le monde professionnel : recherche d’emploi, phase de recrutement, perspectives d’avenir… autant d’aspects dont les résultats amènent à porter un nouveau regard sur les 18-36 ans.

Les Millennials français, graines d’entrepreneurs

S’ils sont globalement satisfaits de leur situation actuelle, cette génération se rêve aussi entrepreneuse et indépendante : si elle avait le choix, la moitié des Millennials français (50%) opterait pour un statut de freelance, comme leurs voisins germaniques, et ils sont même 47% à envisager de créer leur propre entreprise. Cette tendance est nettement plus marquée en France qu’aux Pays-Bas (37%), en Allemagne (31%) ou au Royaume-Uni (30%).

Une ambition qui reste toutefois à relativiser puisque les 18-36 ans français ne sont que 18% à se projeter concrètement dans un projet de freelance ou d’entrepreneur pour les années à venir. Cette perspective d’indépendance est toutefois plus forte chez les Français que chez leurs homologues néerlandais (9%), britanniques (8%) et allemands (5%).

Parallèlement, s’ils devaient choisir un type de structure existant, l’entreprise qui leur conviendrait le mieux devrait être réputée établie à l’international (16%), rien d’étonnant, si l’on considère leur envie de s’expatrier qui apparaît comme une véritable tendance générationnelle. Ils expriment leur volonté entrepreneuriale puisqu’ils souhaiteraient évoluer dans une entreprise qu’ils auraient eux-mêmes fondée (15%) et enfin une entreprise établie à l’échelle locale (12%).

Contre toute attente, une génération prête à faire des compromis

Si l’on pense généralement que Millennials rime avec exigence, l’étude montre qu’ils sont capables de faire de nombreuses concessions dans le cadre professionnel : alors que 69% des Français, toutes générations confondues, déclarent en avoir fait pour obtenir leur poste actuel, le chiffre monte à 80% chez les 18-36 ans.

Ces derniers sont en effet prêts à consentir à un salaire inférieur (27%), à ne pas travailler dans le secteur d’activité envisagé (23%) mais aussi à accepter un poste aux perspectives d’évolution limitées (23%). Les Millennials français sont les plus nombreux à déclarer avoir fait des compromis (vs 61% de leurs homologues anglais, 57% en Allemagne et 56% aux Pays-Bas). Tous pays confondus, ils restent une majorité à être plus flexible que l’image qu’il leur est associé.

Les sites d’emploi : le canal plébiscité par les Millennials

Aujourd’hui, plus d’un Millennial européen sur deux est en recherche d’un nouvel emploi, peu importe le pays. Comme outil privilégié, 61% des répondants adoptent en premier lieu les sites d’emploi pour leurs recherches, devant les sites carrière des entreprises (47%).

Les Millennials européens utilisent, en troisième choix, les moteurs de recherche Internet (32% pour les Français, 33% pour les Néerlandais et 46% chez les Britanniques). Seuls les Allemands font exception sur le troisième canal plébiscité : ils sont 34% à préférer directement rencontrer les employeurs pour leur faire part de leur candidature. Cette démarche est également fortement adoptée par la Génération X3 européenne, réputée moins à l’aise avec les outils numériques (43%).

E-réputation et recrutement : la prise de conscience des Millennials français

« Googler » un candidat avant de le rencontrer est devenu monnaie courante pour les recruteurs et cela n’a pas échappé aux Millennials français (58%) : résultat logique si l’on considère que les 18-36 ans ont vécu l’arrivée des nouveaux moyens de communication et en ont rapidement cerné les atouts comme les dangers. Pour preuve, ils sont 67% à estimer que les recruteurs pourraient refuser un entretien d’embauche, suite à une recherche internet sur un candidat. Toutes les précautions sont donc bonnes à prendre ! La Génération X et les Baby-boomers4 sont eux moins soucieux de leur e-réputation : ils ne sont, respectivement, que 49% et 29% à avoir conscience de son importance.

Un plan de carrière bâti au hasard des opportunités

Contre toute attente, les Millennials français déclarent majoritairement que leur choix de carrière est le fruit du hasard (30%) ! Si ce chiffre peut paraître impressionnant, il reste limité face aux Millennials anglais qui sont 54% à faire la même affirmation, devant les Néerlandais (33%) et les Allemands (28%).

Le deuxième critère de motivation cité par les 18-36 ans français est, sans grande surprise, le salaire (25%). Les centres d’intérêts ou hobbies n’arrivant qu’en troisième position (24%), juste devant l’influence familiale (23%) qui est en revanche cité en premier par les Millennials allemands (35%).

Importance des pairs oblige, les Millennials, accordent aussi beaucoup d’importance à l’avis de leurs proches: Français et Allemands sont les premiers européens à faire appel à leur(s) meilleur(s) ami(s) pour leur recherche d’emploi, respectivement 24% et 28% des sondés. Particularité des Millennials français : ils sont les seuls à privilégier le réseau bâti au fur-et-à-mesure de leurs expériences passées.

Les Millennials français, une génération envieuse de ses aînés

La nostalgie n’est pas un sentiment propre à la Génération X ou aux Baby-boomers. En effet, 60% des Millennials français sondés se disent envieux des conditions d’entrée dans le monde du travail qu’ont connu leurs parents. Une particularité française, puisque les Millennials britanniques ne sont que 34% à partager ce sentiment, les Allemands que 33% et seuls 27% des Néerlandais. Un ressenti qui peut s’expliquer notamment par un contexte économique toujours morose en France et qui contraste fortement avec les Trente Glorieuses connues par leurs aînés.

Contrairement aux idées reçues, une génération fidèle à son entreprise

Les 18-36 ans français ne diffèrent pas de leurs voisins européens puisqu’ils sont 69% à se déclarer globalement satisfaits de leur poste actuel (contre 67% au Royaume-Uni). Une fois dans l’entreprise, plus des 2/3 des Millennials français sont globalement satisfaits de leur poste (69%) et seulement un quart d’entre eux (26%) déclare avoir recherché une nouvelle opportunité professionnelle au cours des six derniers mois. Les Millennials britanniques, malgré leur satisfaction, sont 53% à avoir recherché activement à changer de poste au cours des six derniers mois.

Leurs aînés de la Génération X restent cependant les plus fidèles : ils ne sont que 15% à avoir recherché une opportunité au cours des six derniers mois et sont 70% à se déclarer satisfaits de leur postes actuel (contre 63% pour leurs homologues britanniques).

Les Millennials français ou le travail sans frontières

Les Millennials français sont à 44% intéressés par une expérience professionnelle à l’étranger (soit 12 points de plus que la moyenne nationale) et ils sont plus d’un sur dix (13%) à avoir la chance d’en posséder déjà une. Si les difficultés sont nombreuses pour être recruté, près d’un Millennials sur 5 (19%) se dit prêt à quitter la France s’il ne trouve pas d’emploi.

A 38%, les Millennials français perçoivent l’appartenance de leur pays à l’Union Européenne comme une véritable chance pour leur carrière qui pourra faciliter leur mobilité géographique !

Cette « envie d’ailleurs » est également partagée par les Britanniques (40%), mais reste bien moins forte chez les Millennials allemands (27%) et néerlandais (24%).

« En réalisant cette étude à l’échelle européenne, Monster cherche à obtenir les clés de lecture pour parfaire sa compréhension des candidats à l’emploi, afin de les accompagner au mieux dans leurs attentes. » commente Gilles Cavallari, Président de Monster France. « Pour un acteur du marché de l’emploi comme Monster, connaître les Millennials et plus précisément la génération Z est un enjeu clef. Notre mission est d’accompagner les recruteurs dans la compréhension du fonctionnement et des besoins de cette génération pour leur donner envie de rejoindre les rangs de leur entreprise et de les fidéliser. Cette étude nous permet de combattre les idées reçues que nous leur attribuons trop souvent »

1 Étude menée par YouGov du 11 au 25 mai 2016, auprès de plus de 1 000 répondants, de 18 ans et +, employés à temps plein ou partiel, pour chacun des 4 pays participant (la Grande Bretagne, la France, l’Allemagne et les Pays-Bas.
2 Salariés répondants à l’étude âgés de 18 à 36 ans.
3 Salariés répondants à l’étude âgés de 37 à 50 ans.
4 Salariés répondants à l’étude ayant entre 51 et 64 ans.


Le livre blanc est disponible sur demande


À propos de Monster Worldwide


Monster Worldwide Inc. est un leader mondial de la mise en relation entre les personnes et les opportunités de carrière, où qu’elles se trouvent. Depuis plus de 20 ans, Monster aide les candidats à améliorer leur vie avec de meilleurs emplois et les recruteurs à dénicher les meilleurs talents. Aujourd’hui, grâce à une présence dans plus de 40 pays, Monster apporte les solutions les plus complètes et les plus sophistiquées en termes de recherche d’emploi, de gestion et d’accompagnement de carrière, de recrutement et de gestion de talents. Monster poursuit son travail de pionnier en transformant le secteur du recrutement grâce à une technologie avancée utilisant des solutions digitales, sociales et mobiles intelligentes - dont monster.fr, notre site phare en France – ainsi qu’une large gamme de produits et services.


Pour plus d’information, visitez le site monster.com/about.


Rejoignez la communauté Monster sur Twitter, Facebook et le blog pour l’Emploi.


Trouvez un job où que vous soyez grâce aux applications Monster : iPhone, iPad, Androïd.


Contacts presse :


Hopscotch Broadcast pour Monster France
Émilie Barrail, 01 58 65 00 58, ebarrail@hopscotch.fr
Claire Rénier, 01 58 65 00 13, crenier@hopscotch.fr


Monster Worldwide : SAS au capital de €13.857.930 - siège social : 14 rue Clément Bayard, 92300 Levallois-Perret - RCS NANTERRE B 422 315 051


Conformément à la loi informatique et liberté du 06/01/1978 (art.27), vous disposez d'un droit d'accès et de rectification des données vous concernant. Si vous souhaitez modifier vos coordonnées ou si vous ne désirez plus recevoir de messages électroniques de notre part, merci de nous renvoyer le message STOP

 


Levallois-Perret, le 02 mars 2017 – Monster, un leader mondial de la mise en relation entre les personnes et les opportunités de carrière, dévoile aujourd’hui les résultats d’une vaste enquête menée par l’institut YouGov dans quatre pays européens1. Cette étude s’est intéressée au rapport qu’entretiennent les Millennials2 avec le monde professionnel : recherche d’emploi, phase de recrutement, perspectives d’avenir… autant d’aspects dont les résultats amènent à porter un nouveau regard sur les 18-36 ans.